Mamers. Théâtre : Joseph Weismann, rescapé de la rafle du Vel d’Hiv’, témoignera le 18 octobre

Publié le par Ouest-France avec Le Maine Libree

Joseph Weismann, 89 ans, rescapé à 11 ans de la rafle du Vel d’Hiv’, sera de retour à Mamers le 18 octobre 2020 pour témoigner à l’issue de la pièce « Une Nuit d’été 1942 ».

Joseph Weismann revient à Mamers le dimanche 18 octobre 2020.  | ARCHIVES LE MAINE LIBRE

Joseph Weismann revient à Mamers le dimanche 18 octobre 2020. | ARCHIVES LE MAINE LIBRE

Juste avant l’été 2020, Joseph Weismann, rescapé de la rafle du Vélodrome d’Hiver le 16 juillet 1942 et auteur du livre « Après la Rafle » aux éditions Michel Lafon, acceptait d’être le parrain d’un spectacle de théâtre créé à Mamers et intitulé « Une Nuit d’été 1942 ».

À 11 ans, il s’évade en compagnie d’un autre enfant

Le Sarthois est donc venu à Mamers. C’était le 18 septembre 2020. À l’occasion de la première représentation du spectacle mis en scène par le Mamertin Thibault Guillocher. Joseph Weismann a répondu aux questions des élèves de la cité scolaire de Mamers. Puis le soir, il a dédicacé son livre aux spectateurs de la représentation tout public.

Joseph Weismann a visiblement apprécié la pièce et a décidé de prendre son rôle de parrain à bras-le-corps. Il a en effet décidé de revenir à Mamers pour la deuxième représentation qui aura lieu au théâtre municipal le dimanche 18 octobre à 15 heures. Mieux, il va témoigner de son histoire devant les spectateurs à l’issue de cette représentation. Un témoignage qui va prendre tout son sens. La pièce « Une Nuit d’été 1942 » raconte en effet le destin fictif mais inspiré de faits réels de juifs parisiens au cours de la nuit qui a précédé la rafle du Vel d’Hiv.

Cette nuit du 15 au 16 juillet 1942, Joseph Weismann l’a connue. Raflé le 16 juillet 1942 avec ses parents, il a d’abord connu le Vélodrome d’Hiver puis le camp de Beaune-la-Rolande. C’est de ce camp qu’il s’échappera en août 1942 en compagnie d’un autre enfant de son âge. Joseph Weismann avait alors 11 ans. Il est aujourd’hui âgé de 89 ans et vit en Sarthe depuis 1943.

Des propos qui feront écho au spectacle interprété par Julia Tiec et Sébastien Ory, comédiens de la compagnie Résonance(s). Il est d’ailleurs encore possible d’assister à cette représentation et au témoignage de Joseph Weismann. Afin de respecter les règles sanitaires pour lutter contre la propagation du coronavirus, 150 places sur 300 ont été mises en vente. Les premiers billets sont déjà réservés. Il reste cependant quelques places. Elles sont au tarif de 10 € et peuvent être réservées auprès de l’office de tourisme Maine Saosnois à Mamers.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article