Manche : un mémorial de la Shoah inauguré à Cherbourg

Publié le par France Bleu par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin

C'est sous une pluie battante, beaucoup de vent et un dispositif de sécurité impressionnant que le mémorial de la Shoah a été inauguré ce dimanche après-midi place de la République à Cherbourg.

Inauguration du mémorial de la Shoah à Cherbourg-en-Cotentin © Radio France - Katia Lautrou

Inauguration du mémorial de la Shoah à Cherbourg-en-Cotentin © Radio France - Katia Lautrou

C'est en présence d'une centaine d'invités triés sur le volet : des élus mais aussi Pierre-François Veil, président du Comité Français Yad Vashem, l'ambassadrice d'israël en France, des familles de juifs manchois exterminés et des familles de Justes que le mémorial de la Shoah a été inauguré ce dimanche après-midi place de la République à Cherbourg. Un monument qui honore donc la mémoire de 99 Juifs manchois assassinés ou déportés et celle de 36 Justes parmi les Nations qui ont sauvé des enfants en les cachant. Un long et pénible travail de recherche et de recensement qu'ont effectué au fil des ans depuis 2011 le professeur du collège Gambetta de Carentan : Olivier Jouault et ses différents élèves "on a entamé ce travail pédagogique il y a 9 ans maintenant et je suis fier de voir mes élèves à cette inauguration certains sont venus de Paris Rouen ou d'ailleurs. Ils n'ont pas oublié". Comme Camille 23 ans " j'étais là au tout début c'est important de connaître l'Histoire de son pays pour ne pas qu'elle se répète"  

"Pour ne pas oublier"

Et puis hier il y avait Nausicaa une jeune manchoise dont le grand-père, la grand-mère et l'oncle ont caché Elie, un juif et sa famille dans le petit village de La Trinité près de Villedieu "c'est un honneur pour moi de représenter ma famille, ils ont caché Elie et c'est même devenu comme leur famille. Quelques années plus tard alors que ma famille est reconnue Justes parmi les nations tous se sont enfin retrouvés". Estelle Denise elle vient de Paris, née dans la Manche, une partie de sa famille y vit toujours "ma famille était polonaise ils sont arrivés à Cherbourg en 1940 pour une vie meilleure mais mon arrière grand-père sera plus tard exterminés par les nazis".

Le choix de la ville de Cherbourg-en-Cotentin pour installer le monument mémoriel est hautement symbolique : ce grand port transatlantique a vu passer des milliers de Juifs d’Europe de l’Est candidats à l’émigration vers les Etats-Unis.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article