Mort de l'ancien ministre et député Bernard Debré à l'âge de 75 ans

Publié le par France Bleu par Aurore Jarnoux, France Bleu, France Bleu Occitanie, France Bleu Touraine

L'ancien ministre et député Bernard Debré, frère jumeau de Jean-Louis Debré, est mort ce dimanche, a indiqué sa famille à l'AFP. Il avait 75 ans.

Bernard Debre en décembre 2010 © Maxppp - Maxppp

Bernard Debre en décembre 2010 © Maxppp - Maxppp

Sa famille l'a annoncé ce dimanche à l'AFP : Bernard Debré, ancien ministre et député, est mort à l'âge de 75 ans. Fils de Michel Debré, Premier ministre du Général de Gaulle, il était le frère jumeau de Jean-Louis Debré, ancien président de l'Assemblée nationale.

Maire, député, ministre et médecin

Bernard Debré a été élu en 1986 député d'Indre-et-Loire, département dont il a également été conseiller général. L'homme de droite est devenu maire d'Amboise au début des années 1990 et jusqu'en 2001. Il fût ensuite ministre de la Coopération quelques mois dans le gouvernement de Balladur, sous la présidence de François Mitterrand. L'élu a ensuite quitté son fief pour devenir député de Paris entre 2004 et 2017.

Bernard Debré était aussi un grand nom de la médecine : chirurgien, professeur d'université, il a été chef du service d'urologie de l'Hôpital Cochin où fut notamment soigné le président François Mitterrand. Il a écrit de nombreux ouvrages, notamment sur l'éthique médicale.

Chevalier de la Légion d'honneur, il était marié et père de quatre enfants.

"Un esprit libre"

Jean Leonetti, ancien Ministre des Affaires européennes et maire d'Antibes, rend hommage à son "ami" : "Après une brillante carrière médicale", Bernard Debré "s'est engagé politiquement en conservant un esprit libre et empreint d'humanisme".

Le sénateur et ancien ministre Roger Karoutchi a lui aussi tenu à rendre hommage à Bernard Debré sur son compte Twitter : "Un caractère bien trempé, une indépendance d'esprit, le sens de la formule".

"Un esprit libre, indépendant et profondément engagé au service des autres, tant dans son parcours médical que politique", a également salué le maire de Nice, Christian Estrosi.

Xavier Bertrand, le président des Hauts-de-France, retient lui "un homme farouchement libre et passionnément engagé, inclassable dans la classe politique". 

"Un homme d'action" selon Emmanuel Macron

Le chef de l'Etat a également rendu hommage à Bernard Debré. "De l’hôpital à la politique, Bernard Debré fut toute sa vie un homme d’action. Les Français perdent un engagé, qui, en héritier du gaullisme, n’hésitait jamais à sortir des cadres et à dire le vrai dès qu’il s’agissait de l’intérêt du pays. Pensées à sa famille et à ses proches", a souligné Emmanuel Macron.

Le Premier ministre Jean Castex a lui aussi réagi sur Twitter : "Professeur et élu de la Nation, c’est avec la même énergie que Bernard Debré soignait les maux de ses patients et ceux de ses concitoyens".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article