Policiers et rafle du Vel d'Hiv : Edwy Plenel compare Darmanin... au chef de la police de Vichy

Publié le par Valeurs Actuelles

Edwy Plenel. Photo © YANN BOHAC/SIPA

Edwy Plenel. Photo © YANN BOHAC/SIPA

Après avoir pris la défense du maire de Colombes qui assimilait les policiers d’aujourd’hui à ceux de la rafle du Vel d’Hiv, le fondateur de Mediapart s’est fendu d’une autre comparaison odieuse. 

Edwy Plenel ne recule vraiment devant rien. La semaine dernière, sur Twitter, le patron de Mediapart volait au secours du maire écologiste de Colombes, Patrick Chaimovitch, qui avait dressé un parallèle entre la police de Vichy et celle d’aujourd’hui lors d’une cérémonie de commémoration de la rafle du Vel d’Hiv. Le journaliste a récidivé, dimanche 2 août, toujours sur le réseau social, en comparant cette fois le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin… au secrétaire général à la police de Vichy René Bousquet

Reprenant sa campagne de défense du maire de Colombes, Edwy Plenel a ainsi partagé une photo de 1943 qui, selon lui, « résume bien la compromission française ». « On y voit René Bousquet, secrétaire général à la police de Vichy, hilare, aux côtés du commandant du 10e régiment SS et du commandant du SIPO-SD (police de sécurité) », indique-t-il en commentaire. Dans un second message, il invite ensuite Gérald Darmanin « à méditer » sur la photo en question, avec ce commentaire : « René Bousquet était un préfet qui se disait républicain et qui n’était pas fasciste. La catastrophe nait d’une accoutumance au pire ». Un parallèle odieux qui laisse entendre que le ministre de l’Intérieur, si républicain soit-il, pourrait se laisser aller aux plus affreuses exactions. 

Policiers et rafle du Vel d'Hiv : Edwy Plenel compare Darmanin... au chef de la police de Vichy

La semaine passée, Edwy Plenel avait estimé que le maire de Colombes Patrick Chaimovitch n’avait « fait qu’énoncer une vérité historique » en comparant les policiers de la rafle du Vel d-Hiv à ceux d’aujourd’hui. Pour rappel, l’édile avait tenu ces propos, qui n’avaient pas manqué de choquer quasi-unanimement : « Les policiers français, les gendarmes français qui ont obéi aux ordres de leurs supérieurs en mettant en œuvre la rafle du Vel d’Hiv et d’autres rafles après et ailleurs sont les ancêtres de ceux qui, aujourd’hui avec le même zèle, traquent les migrants, les sans-papiers ». 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article