Que s'est-il passé lors de la rencontre entre Pétain et Hitler à Montoire le 24 octobre 1940?

Publié le par Le Journal du Dimanche par Lili-Rose Tardot

L'ANTISECHE - La journée de samedi marque les 80 ans de l'entrevue de Montoire, entre le maréchal Pétain et Adolf Hitler. De quoi s'agit-il? Chaque jour, l'antisèche du JDD vous explique une notion simple pour comprendre l'actualité.

 La poignée de main entre Pétain et Hitler le 24 octobre 1940 à Montoire-sur-le-Loir. (Bundesarchiv, Bild 183-H25217 / CC-BY-SA 3.0)

La poignée de main entre Pétain et Hitler le 24 octobre 1940 à Montoire-sur-le-Loir. (Bundesarchiv, Bild 183-H25217 / CC-BY-SA 3.0)

Samedi, cela fera précisément quatre-vingts ans que le maréchal Pétain et Adolf Hitler se rencontraient à Montoire, le 24 octobre 1940. Une entrevue qui consacre la collaboration du régime de Vichy. Quelques mois après la débâcle française et la signature de l'armistice, le 22 juin, Hitler traverse la France en secret pour se rendre à Hendaye, à quelques kilomètres de la frontière franco-espagnole, où il doit s'entretenir avec le dictateur espagnol Franco

Une poignée de main qui symbolise la collaboration

Sur le chemin du retour et à la suite d'une rencontre, deux jours auparavant, avec le vice-président du Conseil sous le régime de Vichy, Pierre Laval, il est convenu que le Führer réalise une escale pour voir le maréchal Pétain. C'est dans son train privé, arrêté à la gare de Montoire-sur-le-Loir (Loir-et-Cher), au nord de Tours, qu'Hitler s'entretient donc avec le chef de l'Etat français.

Bien qu'aucun accord politique ne soit réellement trouvé (la question d'une alliance contre l'Angleterre n'aboutit pas), la rencontre est largement médiatisée par le ministère de la propagande allemande qui en orchestre la mise en scène. Ainsi, cette poignée de main échangée à Montoire marque définitivement les esprits, symbolisant le début d'une des périodes les plus sombres de notre Histoire : la collaboration entre le régime de Vichy et le 3e Reich.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article