Recherche du corps d'Estelle Mouzin : Michel Fourniret et Monique Olivier ramenés dans les Ardennes

Publié le par Midi Libre

L’objectif des enquêteurs est de raviver les souvenirs du tueur en série, surnommé l'Ogre des Ardennes, dont les déclarations confuses et l’état neurologique compliquent la recherche du corps de la fillette, disparue en 2003.

Estelle Mouzin a disparu depuis le 9 janvier 2003. Sa disparition reste l'un des plus mystérieux faits divers en France. Photo DR

Estelle Mouzin a disparu depuis le 9 janvier 2003. Sa disparition reste l'un des plus mystérieux faits divers en France. Photo DR

Le mystère de la disparition d'Estelle Mouzin est-il sur le point d'être définitivement résolu ? Les enquêteurs l'espèrent.

Fourniret et Olivier convoqués dans les Ardennes

Cette semaine, Michel Fourniret et son ex-épouse, Monique Olivier, tous les deux incarcérés, vont être ramenés dans les Ardennes, sur les lieux où le tueur en série, est accusé d'avoir séquestré et tué la fillette de 9 ans, disparue depuis 2003. 

Raviver les souvenirs du tueur en série

Ce déplacement est voulu par la juge d'instruction Sabine Khéris, en charge désormais du dossier. Cette convocation fait suite à la confrontation entre les deux ex-époux, le 15 octobre, à Guermantes, en Seine-et-Marne, sur les lieux de disparition d'Estelle Mouzin, alors qu'elle rentrait de l'école. 

L'objectif est de raviver les souvenirs du tueur en série de 78 ans, dont les déclarations confuses et l'état neurologique compliquent la recherche du corps de la fillette. 

Michel Fourniret va être notamment conduit à Ville-sur-Lumes, dans la maison de sa soeur décédée, où Monique Olivier affirme qu'il a séquestré, violé et tué Estelle Mouzin le soir de l'enlèvement. MAXPPP  - Julien Warnand

Michel Fourniret va être notamment conduit à Ville-sur-Lumes, dans la maison de sa soeur décédée, où Monique Olivier affirme qu'il a séquestré, violé et tué Estelle Mouzin le soir de l'enlèvement. MAXPPP - Julien Warnand

Michel Fourniret va être notamment conduit à Ville-sur-Lumes, dans la maison de sa sœur décédée, où Monique Olivier affirme qu'il a séquestré, violé et tué Estelle Mouzin le soir de l'enlèvement. 

Des traces d’ADN partiel retrouvés sur un matelas

L'ADN partiel d'Estelle Mouzin avait été retrouvé à deux endroits, sur un matelas saisi dans la maison, où d'importantes fouilles ont été menées fin juin, en vain, pour retrouver le cadavre de l'enfant. 

Après avoir été dénoncé par son ex-femme, Monique Olivier (mise en examen pour complicité), Michel Fourniret, a été mis en examen en novembre 2019 pour "enlèvement et séquestration suivis de mort", et avait fini par avouer en mars sa responsabilité dans l'affaire : "Je reconnais là un être qui n'est plus là par ma faute", avait-il déclaré à la juge. 

Il avait aussi estimé "pertinent" le fait que le corps de la fillette puisse se trouver dans l'une de ses anciennes propriétés des Ardennes. 

Âgé de 78 ans, il est à ce jour reconnu coupable de huit meurtres il a été condamné à la perpétuité incompressible.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article