Ruth Bader Ginsburg

Publié le par Mémoires de Guerre

Ruth Bader Ginsburg, née Joan Ruth Bader le 15 mars 1933 à Brooklyn (New York) et morte le 18 septembre 2020 à Washington D.C., est une avocate, juriste, universitaire et juge américaine, membre de la Cour suprême des États-Unis de 1993 à 2020. Elle est la deuxième femme nommée à la Cour suprême. 

Ruth Bader Ginsburg
Ruth Bader Ginsburg

Jeunesse et études

Née à Brooklyn (New York), Ruth Bader Ginsburg est la deuxième fille de Nathan et Célia Amster Bader, immigrants juifs russes, qui vivent dans le quartier de Flatbush. La mère de Célia, qui n'a pas pu accéder à l'université, l'encourage à poursuivre ses études. Ruth fait ses études secondaires à la James Madison High School de Brooklyn. Sa mère meurt lorsqu'elle est encore au lycée. Ruth Bader Ginsburg continue ses études à l'université Cornell à Ithaca, dont elle est diplômée en 1954. Elle est membre de la sororité Alpha Epsilon Phi et du club Phi Beta Kappa. 

C'est dans ce cadre qu'elle fait la connaissance de Martin Ginsburg, qu'elle épouse en 1954. Elle donne naissance à une fille en 1955. Ruth Bader Ginsburg poursuit ses études à la faculté de droit de Harvard en 1956. Elle est l'une des neuf étudiantes de sa promotion, et le doyen demande aux rares femmes admises pourquoi elles viennent prendre « la place d’un homme compétent ». Ruth Bader Ginsburg étudie ensuite à la Columbia Law School où elle obtient son doctorat en droit en 1959. Elle est membre du comité de deux revues juridiques, la Harvard Law Review et la Columbia Law Review. 

Activités professionnelles

En 1970, Ruth Bader Ginsburg co-fonde le Women's Rights Law Reporter, premier journal américain qui se concentre exclusivement sur les droits des femmes. En 1972, Ginsburg co-fonde le Women's Rights Project dans les locaux d'une association appelée Union américaine pour les libertés civiles. Le Women's Rights Project travaille sur plus de 300 cas de discriminations sexistes. Ginsburg fait valoir six cas de discrimination devant la Cour suprême entre 1973 et 1976. Elle remporte cinq victoires. Elle participe en 1972 à la création d'une section féminine au sein de l'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU). 

Carrière universitaire

De 1972 à 1980, Ruth Bader Ginsburg enseigne à l'université Columbia. Elle est co-autrice d'un ouvrage sur les discriminations sexistes. De 1977 à 1978, elle est chercheuse au Centre pour les études avancées en sciences du comportement à l'université Stanford. Elle est professeure de droit à l'université Rutgers, à Newark et à l'université Columbia. 

Cour d'appel des États-Unis

Ruth Bader Ginsburg est nommée juge à la Cour d'appel des États-Unis pour le circuit du district de Columbia en remplacement d'Harold Leventhal le 14 avril 1980, par le président Jimmy Carter, qu'elle quitte lorsqu’elle est nommée à la Cour suprême en 1993. 

Cour suprême

Elle est nommée à la Cour suprême en 1993, par le président Bill Clinton. Elle est alors la deuxième femme à siéger à la Cour suprême, après Sandra Day O'Connor. Elle est considérée comme modérée lors de sa nomination, mais évolue vers des prises de positions progressistes. En 2009, elle donne son point de vue concernant les droits à l'avortement et à l'égalité des sexes, dans une interview du New York Times. Elle déclare ainsi à propos de l'avortement que « le gouvernement n'a pas à faire ce choix pour une femme ». 

Maladie et fin de vie

Ruth Bader Ginsburg est opérée avec succès d'un cancer du pancréas en 2009. Après un intense combat contre la maladie, la juge de la cour suprême, qui aura siégé pendant 27 ans, s'éteint à Washington le 18 septembre 2020, la veille du nouvel an juif, Roch Hachana, à l'âge de 87 ans. Des hommages de la classe politique américaine affluent quelques heures seulement après l'annonce de sa disparition. Pour le politologue Jean-Éric Branaa, la disparition de cette alliée des démocrates, à 45 jours de l'élection présidentielle, risque d'entraîner des conséquences sur l'échiquier politique américain. 

En effet, sa disparition conduit à mettre en lumière l'importance d'une nouvelle nomination à la Cour suprême, aux conséquences différentes s'il s'agit d'un président démocrate ou républicain. Fait rare pour une personnalité autre que politique, le cercueil de la défunte juge a été exposé sous la coupole du Capitole des États-Unis les 23 et 24 septembre 2020, une première pour un Juif aux États-Unis. Après une cérémonie de funérailles, Ruth Bader Ginsburg a été inhumée au Cimetière national d'Arlington, aux côtés de son époux. 

Hommages et distinctions

En 2018, Julie Cohen et Betsy West réalisent le documentaire RBG qui retrace le parcours de Ruth Bader Ginsburg. La même année, le film Une femme d'exception, réalisé par Mimi Leder, retrace également le parcours de RBG, incarnée par Felicity Jones. 

Prix

  • 1995 : médaille d'or de l'American Academy of Achievement dans la catégorie Public Service
  • 2011 : Jefferson Awards for Public Service dans la catégorie Prix du sénateur John Heinz pour service exceptionnel par un élu ou nommé
  • 2015 : prix des quatre libertés de Roosevelt dans la catégorie Médaille de la Liberté
  • 2016 : médaille Brandeis
  • 2018 : prix Genesis dans la catégorie Accomplissement d'une vie

Hommages

  • 2002 : National Women's Hall of Fame
  • 2004 : 7e position sur la Liste des femmes les plus puissantes du monde selon Forbes
  • Doctorat honoris causa de l'université d'État de l'Ohio (2009), de l'université Willamette (2009), de l'université de Princeton (2010)26, de l'université Harvard (2011)
  • 2015 : Time 100
  • 2020 : The Big Bang Theory : saison 12, épisode 6, à partir de 2'50.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article