Une histoire française du négationnisme

Publié le par La Croix par Aude Carasco

France Culture consacre la 5e saison de « Mécaniques du complotisme » au négationnisme. En quatre épisodes, Guillaume Baldy et Thomas Dutter retracent l’histoire des théories du complot entourant l’extermination de la communauté juive par le IIIe Reich. Un podcast à retrouver sur franceculture.fr

Un wagon sur la voie ferrée menant à l’entrée de l’ancien camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. Markus Schreiber/AP

Un wagon sur la voie ferrée menant à l’entrée de l’ancien camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. Markus Schreiber/AP

Dans le cadre d’une programmation spéciale sur les 75 ans de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau, qui se densifiera ce week-end (Une histoire particulière) et tout au long de la semaine prochaine (Les Matins de lundi, Le Cours de l’histoire, La Grande Table…), France Culture consacre la 5e saison de son podcast sur les « Mécaniques du complotisme » au négationnisme.

En quatre épisodes de quinze minutes, Guillaume Baldy et Thomas Dutter remontent le fil de l’histoire des théories du complot entourant l’extermination de la communauté juive par le IIIe Reich, en compagnie de l’historienne Valérie Igounet, directrice adjointe de l’Observatoire du conspirationnisme.

De Maurice Bardèche à Alain Soral

Nourri de témoignages et d’extraits d’émissions, ce podcast retrace une histoire du négationnisme en France, resituant le phénomène dans le contexte géopolitique et l’évolution des moyens de communication. Dès 1948, au lendemain d’une guerre où près de 6 millions de juifs ont été assassinés, Maurice Bardèche, normalien nostalgique de Vichy, est le premier à mettre en doute la volonté d’extermination des nazis, insinuant que la Shoah a pu être inventée pour favoriser la création de l’État d’Israël. Il sera rejoint par Paul Rassinier, militant de gauche et résistant torturé par la Gestapo, ou encore François Duprat, bras droit de Jean-Marie Le Pen, cofondateur du Front national.

Antisémitisme, la convergence des haines

Les trois épisodes suivants montrent comment cette théorie ressurgit à partir de 1978 par la voix de Robert Faurisson et sa capacité à déclencher des polémiques dans les médias. De Roger Garaudy, communiste converti à l’islam, aux sulfureux Dieudonné et Alain Soral, le négationnisme, considéré comme un délit depuis la loi Gayssot de juillet 1990, continue de se répandre, à travers les réseaux sociaux ou des salles de spectacles. En écho, France 2 proposera mardi 28 janvier une grande soirée sur l’antisémitisme et sa nouvelle actualité.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article