50 ans de la mort De Gaulle : "La France est veuve", le jour où le Général est mort

Publié le par RTL par Paul Turban et AFP

RÉCIT - Il y a 50 ans jour pour jour, le Général de Gaulle est mort. Au petit matin, c'est son successeur, le président de la République George Pompidou qui l'annonce aux Français : "La France est veuve".

 Le Général Charles de Gaulle, président de la République, le 8 septembre 1968 lors d'une conférence de presse à Paris Crédit : AFP

Le Général Charles de Gaulle, président de la République, le 8 septembre 1968 lors d'une conférence de presse à Paris Crédit : AFP

Ce lundi 9 novembre 2020, le président de la République Emmanuel Macron est en visite à Colombey-les-Deux-Églises (Haute-Marne), là où, il y a 50 ans jour pour jour, le Général de Gaulle est mort. À la Boisserie, la résidence familiale où Charles et Yvonne s'étaient retirés, "le premier des Français" succomba à une rupture d'anévrisme. 

Né le 22 novembre 1880 à Lille, Charles de Gaulle devait fêter, quelques jours plus tard, son 80e anniversaire. Voilà maintenant 18 mois que le fondateur de la Ve République a quitté le palais de l'Élysée, après 11 ans de règne, pour se retirer dans la campagne champenoise. Là, il écrivait ses "Mémoires d'espoir", entre deux balades dans son jardin. 

Vers 19 heures, le Général était, comme à son habitude, dans sa bibliothèque. Il s'affaissa dans son fauteuil, la tête dans une main, sous les yeux de son épouse Yvonne. "J'ai mal, là, dans le dos", chuchota-t-il, avant de perdre connaissance. 

Le médecin et le prêtre arrivèrent ensemble. Le premier ne put que constater que la mort du patient inanimé était inévitable, le second administra les derniers sacrements à cet homme catholique fervent. Le Général de Gaulle mourut ainsi, vers 19h30. 

Une disparition annoncée le lendemain matin

La mort resta secrète toute la nuit. Seuls les enfants du Général furent prévenus. Son successeur, le président de la République Georges Pompidou n'apprit la nouvelle que le lendemain matin, vers 7h20. À 9h41, l'Agence France-Presse rendit publique la nouvelle pour une dépêche : "De Gaulle décéda", lisait-on en titre. 

 La dépêche AFP du 10 novembre 1970 annonçant la mort du Général de Gaulle la veille Crédit : AFP ARCHIVES / AFP

La dépêche AFP du 10 novembre 1970 annonçant la mort du Général de Gaulle la veille Crédit : AFP ARCHIVES / AFP

Les hommages affluèrent du monde entier pour saluer la mémoire de l'homme du 18-Juin, celui qui s'était levé en 1940 pour refuser l'armistice, devenant ainsi le chef de la France libre. À la mi-journée, le président Pompidou prit la parole : "le Général de Gaulle est mort. La France est veuve."

Conformément aux volontés du Général, il fut inhumé à Colombey-les-Deux-Églises, dans l'intimité familiale. Au cimetière adjacent à la petite église du village, il fut inhumé aux côtés d'Anne, sa fille décédée à 20 ans en 1948. 

Toutefois, un jour de deuil national est décrété pour le jeudi 12 novembre, avec messe de Requiem à Notre-Dame de Paris. Dans la cathédrale où, le 26 août 1994, le général avait fait jouer un Te Deum et un Magnificat pour fêter la libération de Paris, 33 souverains et chefs d'État et 6.000 personnes rendirent ainsi un dernier et vibrant hommage au Général de Gaulle

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article