Denicourt Marianne

Publié le par Mémoires de Guerre

Marianne Denicourt, née Marianne Cuau le 14 mai 1966 à Paris, est une actrice, réalisatrice et scénariste française. 

Denicourt Marianne
Denicourt Marianne

Carrière

Marianne Denicourt est élevée dans le 13e arrondissement de Paris par ses parents Bernard Cuau, professeur de lettres sur le campus de Jussieu, documentariste et membre du comité de rédaction de la revue Les Temps modernes, et Denise Zigante, une ancienne comédienne. Sa sœur aînée Emmanuelle Cuau, deviendra réalisatrice. Elle fait sa première apparition à l'écran en figurante dans L'Argent de Robert Bresson, en 1983. Elle suit des cours d'art dramatique avant d'intégrer l'école des Amandiers de Nanterre, où elle a pour professeurs Patrice Chéreau et Pierre Romans. En 1987, elle est L'Amoureuse dans le marivaudage que Jacques Doillon tourne avec les élèves des Amandiers. Entre-temps, Marianne Denicourt fait ses classes dans le cinéma d'auteur : La Belle Noiseuse de Jacques Rivette (cinéaste qui la fait chanter et danser en 1995 dans Haut bas fragile), dans La Vie des morts, le moyen métrage qui, en 1990, révèle Arnaud Desplechin avec lequel elle va tourner ses deux premiers longs métrages, La Sentinelle et Comment je me suis disputé… et avec qui elle aura plus tard une liaison. Au milieu des années 1990, Marianne Denicourt joue dans de nombreux films : une assistante d'un psychanalyste dans Passage à l'acte de Francis Girod, une maîtresse du marquis dans le Sade de Benoît Jacquot (2000). 

Dans deux films elle donne la réplique à Daniel Auteuil qui deviendra son compagnon. Elle joue également dans plusieurs comédies, À mort la mort ! de Romain Goupil, Quelqu'un de bien de Patrick Timsit, Une pour toutes de Claude Lelouch et Monique : toujours contente (2001) de Valérie Guignabodet. En 2005, elle tourne Le Domaine perdu sous la direction de Raoul Ruiz. Depuis 2010, elle a tourné avec une nouvelle génération de réalisateurs. En 2013, elle est à l'affiche de Hippocrate – film pour lequel elle est nommée pour le César de la meilleure actrice dans un second rôle et en 2016 de Médecin de campagne –, tous deux réalisés par Thomas Lilti et portant sur l'univers de la médecine. Entre-temps, elle interprète le rôle de Martine Monteil, célèbre directrice de la brigade criminelle à l'époque de l'affaire Guy Georges, dans L'Affaire SK1 de Frédéric Tellier. Marianne Denicourt est marraine de l'association Afghanistan demain depuis 2005. Elle a réalisé pour cette dernière deux documentaires tournés à Kaboul : Une maison à Kaboul et Nassima, une vie confisquée qui reçoit le prix média pour l'enfance en 2009. En 2015 elle fait partie du jury présidé par Roschdy Zem lors du 37e Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier. 

Polémique avec le cinéaste Arnaud Desplechin

Alertée par Juliette Binoche et estimant que Rois et Reine d'Arnaud Desplechin – qui a été son compagnon au début des années 1990 – s'inspire largement de sa vie, Marianne Denicourt publie, en 2005, Mauvais génie, un livre coécrit avec la journaliste Judith Perrignon dans lequel elle lui reproche d'avoir exploité des éléments douloureux de sa vie privée et de leur vie commune. Elle le poursuit ensuite en justice, en 2006, lui réclamant 200 000 euros de dommages-intérêts, mais elle est déboutée le 3 avril 2006 par le tribunal. Celui-ci estime que l'œuvre de Desplechin, même si elle s'inspire largement de la personnalité et de l'histoire de Marianne Denicourt, voire de ses proches, constitue une œuvre de fiction non réductible à ces faits réels sans qu'il y ait « atteinte à la vie privée6 ». Par ailleurs, Marianne Denicourt n'est pas condamnée en retour, à la suite de la plainte du producteur, par le même tribunal qui considère que cette dernière a pu « souff[rir] de voir ces événements douloureux de sa vie privée utilisés par son ancien compagnon ». 

Prix et distinctions

  • 2009 : Grand prix de fondation pour l’enfance pour Nassima une vie confisquée
  • Nomination Césars 2015 : Meilleure actrice dans un second rôle pour Hippocrate
  • 2017 : Chevalier dans l'ordre des arts et lettres

Filmographie

Actrice

  • 1976 : La Saisie (documentaire) de Bernard Cuau (apparition dans son propre rôle)
  • 1986 : Hôtel de France de Patrice Chéreau
  • 1987 : L'Amoureuse de Jacques Doillon
  • 1988 : La Lectrice de Michel Deville
  • 1989 : Aventures de Catherine C. de Pierre Beuchot
  • 1989 : Comme d'habitude de Bruno Herbulot
  • 1989 : Vanille Fraise de Gérard Oury
  • 1990 : La Belle Noiseuse de Jacques Rivette
  • 1991 : La Vie des morts d'Arnaud Desplechin
  • 1992 : La Sentinelle d'Arnaud Desplechin
  • 1992 : L'Échange (court-métrage) de Vincent Pérez
  • 1993 : L'Instinct de l'ange de Richard Dembo
  • 1994 : Mère séropositive (court-métrage collection « 3000 scénarios contre un virus ») de Benoît Jacquot
  • 1994 : Bête de scène de Bernard Nissille
  • 1995 : 1, 2, 3 lumières ! (court métrage) de Philippe Lioret
  • 1995 : Les Péchés mortels de Patrick Dewolf
  • 1995 : Haut bas fragile de Jacques Rivette
  • 1996 : Le Bel Été 1914 de Christian de Chalonge
  • 1996 : Comment je me suis disputé… (ma vie sexuelle) d'Arnaud Desplechin
  • 1996 : Passage à l'acte de Francis Girod
  • 1996 : Le Jour et la Nuit de Bernard-Henri Lévy
  • 1998 : Holderlin, le cavalier de la nuit de Nina Grosse
  • 1998 : À mort la mort ! de Romain Goupil
  • 1998 : The Lost Son de Chris Menges
  • 1998 : Le Plus Beau Pays du monde de Marcel Bluwal
  • 1999 : L'Homme de ma vie de Stéphane Kurc
  • 1999 : Une pour toutes de Claude Lelouch
  • 2000 : Me Without You de Sandra Goldbacher
  • 2000 : Sade de Benoît Jacquot
  • 2001 : Heidi de Markus Imboden
  • 2001 : La Merveilleuse Odyssée de l'idiot toboggan de Vincent Ravalec
  • 2001 : Monique : toujours contente de Valérie Guignabodet
  • 2002 : Quelqu'un de bien de Patrick Timsit
  • 2004 : L'Américain de Patrick Timsit
  • 2004 : Le Domaine perdu de Raoul Ruiz
  • 2009 : La Sainte Victoire de François Favrat
  • 2011 : Une folle envie de Bernard Jeanjean
  • 2013 : Notre monde de Thomas Lacoste
  • 2013 : La Crème de la crème de Kim Chapiron
  • 2013 : Hippocrate de Thomas Lilti
  • 2014 : L'Affaire SK1 de Frédéric Tellier – Martine Monteil
  • 2016 : Médecin de campagne de Thomas Lilti
  • 2017 : Chacun sa vie de Claude Lelouch
  • 2019 : Les Plus Belles Années d'une vie de Claude Lelouch
  • 2019 : La Vertu des impondérables de Claude Lelouch
  • 2021 : L'amour c'est mieux que la vie de Claude Lelouch

Réalisatrice

  • 2007 : Une maison à Kaboul, documentaire
  • 2008 : Nassima, une vie confisquée, documentaire — Prix média de la Fondation pour l'enfance.

Scénariste

  • 1995 : Haut bas fragile

Théâtre

  • 1987 : Platonov d'Anton Tchekhov, mise en scène Patrice Chéreau, Festival d'Avignon, Théâtre Nanterre-Amandiers — Sacha
  • 1987 : Penthesilée d'Heinrich von Kleist, mise en scène Pierre Romans, Festival d'Avignon
  • 1988 : Le Conte d'hiver de William Shakespeare, mise en scène Luc Bondy, Théâtre Nanterre-Amandiers, Festival d'Avignon, TNP Villeurbanne
  • 1988 : Hamlet de William Shakespeare, mise en scène Patrice Chéreau, Festival d'Avignon, TNP Villeurbanne, Le Cargo — Ophélie
  • 1989 : Hamlet de William Shakespeare, mise en scène Patrice Chéreau, Théâtre Nanterre-Amandiers, tournée mondiale
  • 1995 : Anatole d'Arthur Schnitzler, mise en scène Louis-Do de Lencquesaing, Théâtre de Nice
  • 1998 : Skylight de David Hare mise en scène Bernard Murat, Théâtre de la Gaîté-Montparnasse.
  • 1999 : La Chambre bleue d'Arthur Schnitzler, mise en scène Bernard Murat, Théâtre Antoine
  • 2004 : Une pièce espagnole de Yasmina Reza, mise en scène Luc Bondy, Théâtre de la Madeleine tournée
  • 2006 : La Musica de Marguerite Duras, mise en scène Nicole Aubry, Théâtre de l'Atelier
  • 2007 : Jeanne d'Arc au bûcher d'Arthur Honegger, Opéra de Bâle
  • 2009 : La Ville de Martin Crimp, mise en scène Marc Paquien, Théâtre des Célestins, Théâtre des Abbesses, Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine, Théâtre du Nord
  • 2011 : Vitez par la voix, Le 104
  • 2013 : Camus l'humaniste, mise en espace Gauthier Morax, Israël, territoires Palestiniens, Algérie, Maison de la poésie
  • 2016 : Old Times de Harold Pinter, mise en scène Benoît Giros, Théâtre de l'Atelier

Télévision

  • 1993 : Julie Lescaut, épisode 2, Police des viols, de Caroline Huppert – Isabelle Jumeau
  • 1994 : Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée (adaptation théâtrale filmée) de Benoît Jacquot – La Marquise
  • 1999 : Balzac de Josée Dayan
  • 2006 : Djihad de Félix Olivier
  • 2007 : Reporters – Marie Clément
  • 2009 : Folie douce de Josée Dayan
  • 2012 : Bankable de Mona Achache
  • 2013 : Nicolas Le Floch (série télévisée ; épisode Le Crime de l'hôtel Saint-Florentin)
  • 2018 : Capitaine Marleau (épisode Le jeune homme et la mort) de Josée Dayan
  • 2018 : Guyane, saison 2
  • 2020 : Ils étaient dix (mini-série) de Pascal Laugier

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article