Le saviez-vous ? Les funérailles de Staline ont causé la mort d’au moins 500 personnes

Publié le par Daily Geek Show par Manon Fraschini

Les victimes de ce drame sont mortes piétinées et étouffées. Mars 1953, l’URSS pleurait le mort du « petit père du peuple ». Après 33 ans à la tête du parti, Joseph Staline est déclaré mort des suites d’une attaque cérébrale, le 5 mars 1953. Le lendemain, les funérailles de Staline débutent, elles dureront trois jours. Mais saviez-vous que les funérailles de Joseph Staline ont causé la mort de milliers de personnes ?

Le saviez-vous ? Les funérailles de Staline ont causé la mort d’au moins 500 personnes

Nous sommes le 6 mars 1953, Joseph Staline est décédé la veille, enfermant l’URSS dans un deuil national. Nombreux furent ceux qui souhaitèrent rendre une dernière fois hommage au dirigeant de l’Union soviétique. Une foule immense se précipita alors à la Maison des Syndicats pour faire ses adieux à Joseph Staline. Le centre de Moscou est alors empli de près de 5 millions de personnes, volontaires ou réquisitionnées, pour défiler en l’honneur de Joseph Staline.

Seulement, ce qui devait être des funérailles se transforma en catastrophe. Effectivement, plusieurs personnes furent prises de crises d’hystérie liées au chagrin, mais des mouvements de foule causèrent la mort de plus d’un millier de personnes. Bien que tout ait été organisé et balisé, il n’y avait pas assez de place pour accueillir tout le monde.

Selon certaines sources, sur les trois jours de funérailles (du 6 au 9 mars 1953), 1 500 personnes sont mortes piétinées ou étouffées. Cependant, rien ne permet d’affirmer ou d’infirmer ce chiffre, car les estimations varient de plusieurs centaines de morts à des milliers.

Quelques jours plus tard, Klement Gottwald, dirigeant tchèque, décéda subitement d’un anévrisme. Le 28 octobre, sa femme meurt à son tour. Bien entendu, rien ne permet de certifier qu’il y ait un quelconque lien entre la mort de Staline et celle de Gottwald et de sa femme. Mais la coïncidence reste étrange…

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article