Mort du comédien John Sessions, voix emblématique de la télévision britannique

Publié le par Le Figaro

DISPARITION - Connu pour ses sketchs à la télévision, le comédien a fait de nombreuses apparitions au cinéma et dans des séries comme Sherlock et Victoria. Il est mort lundi d’une crise cardiaque.

L’acteur s'est fait connaître pour la virtuosité de ses one-man-shows dans les années 1980. Greengo8cat / Wikipedia

L’acteur s'est fait connaître pour la virtuosité de ses one-man-shows dans les années 1980. Greengo8cat / Wikipedia

C’était une voix et un visage emblématique du petit écran outre-Manche. Pilier de l’émission culte d’improvisation des années 90 Whose Line Is It Anyway? et du programme satirique Spitting Image (l’équivalent de nos Guignols de l’info), l’acteur et humoriste écossais John Sessions est mort d’une crise cardiaque lundi 2 novembre, à son domicile du sud de Londres. En France, les amateurs de séries l’ont aperçu dans la fiction historique Victoria, le polar The Loch mais aussi dans un épisode de Sherlock.

L’acteur Stephen Fry qui l’a fréquemment invité sur son jeu de quiz QI, a mené les hommages, sur les réseaux sociaux, saluant un homme «chaleureux, vulnérable et adorable», qui pouvait le «faire rire à en être malade».

John Sessions naît en 1953 en Écosse. Sa famille déménage très vite à Bedford, en Angleterre. Plus tard, alors qu’il poursuit des études de littérature au pays de Galles et au Canada, il commence à monter sur les planches. Puis étudie à l’Académie royale d’art dramatique de Londres. L’un de ses camarades se nomme Kenneth Branagh. John Sessions se spécialise dans la comédie. On le voit apparaître dans quelques films comme The Bounty en 1984.

Sa culture et sa maîtrise des accents ou des intonations font sa réputation. En 1989, il a le droit à sa propre émission (qui porte son nom). La même année, on le voit dans Henry V de Kenneth Branagh. Il tient le rôle de Macmorris, un officier de l’armée anglaise. Plus tard, en 1997, il crée une émission comique pour la télévision, Stella Street, qui voit défiler de nombreuses célébrités de Dirk Bogarde à Roger Moore en passant par Dustin Hoffman.

Petit et grand écran

Tout au long de sa carrière, John Sessions multiplie les apparitions dans des téléfilms (surtout de la BBC) et des séries, pour un ou deux épisodes. Notamment dans Docteur Who en 2001, Hotel Babylon, Sherlock et Skins. Du côté du cinéma, il redit les vers de Shakespeare dans Songe d’une nuit d’été en 1999 puis en 2004 dans Le Marchand de Venise avec Al Pacino.

Depuis les années 1980, il apparaissait presque tous les ans au générique d’un long-métrage, dans des rôles souvent secondaires. Notamment dans la peau de l’ancien premier ministre Edward Heath dans La dame de fer, où Meryl Streep campait Margaret Thatcher. Le dernier en date était Le Procès du siècle avec Rachel Weisz. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article