Radio France et France 5 bouleversent leurs grilles pour rendre hommage à Daniel Cordier

Publié le par Le Figaro avec Le TVMag

France 5 va notamment rediffuser, lundi, le très beau téléfilm d’Alain Tasma Alias Caracalla, au coeur de la résistance.

Né le 10 août 1920, Daniel Cordier a été l’un des tout premiers Français, à 19 ans, à rejoindre les Forces françaises libres à Londres. HANDOUT/AFP

Né le 10 août 1920, Daniel Cordier a été l’un des tout premiers Français, à 19 ans, à rejoindre les Forces françaises libres à Londres. HANDOUT/AFP

Plusieurs radios ainsi que la chaîne de télé France 5 bouleversent leurs programmes pour rendre hommage au grand résistant et ancien secrétaire de Jean Moulin Daniel Cordier, qui vient de mourir à l’âge de 100 ans.

France Inter lui a consacré une émission spéciale vendredi de 18H00 à 20H00, présentée par Claire Servajean avec l’historien Jean Lebrun et Marc Voinchet, directeur de France Musique, intime du résistant et de nombreux invités, notamment l’écrivain et philosophe Régis Debray. Ce samedi matin à 07H50, l’historien Olivier Wieviorka, est revenu sur son parcours. la station publique proposera aussi dimanche à 1 heures deux des cinq entretiens réalisés par François Busnel en 2011 avec Daniel Cordier, dans le cadre de l’émission «Le grand entretien». Toutes ces émissions seront disponibles en intégralité sur le site web de la radio.

France Culture rediffusera de son côté du lundi 23 au vendredi 27 novembre à 20H00 cinq entretiens de la série «A voix nue», dans lesquels le résistant s’était confié au micro de Jérôme Clément. La radio a également mis en avant sur son site web un dossier spécial consacré à ce grand résistant, incluant ces cinq entretiens.

Un documentaire et un téléfilm biographique

Sur le petit écran, France Télévisions va elle proposer une programmation spéciale sur deux soirées sur France 5, avec la diffusion du documentaire Daniel Cordier, la résistance comme un roman dimanche à 22H40, puis de la très belle fiction en deux parties Alias Caracalla, au coeur de la résistance , lundi à 20H50.

Le documentaire de 90 minutes, écrit par Régis Debray et Bernard George et diffusé pour la première fois en 2010, mêle le suspense du récit à l’authenticité du témoignage. Daniel Cordier conduit le spectateur de Londres sous le Blitz à Paris occupé, en passant par Lyon, capitale de la clandestinité. Dans un aller- retour entre passé et présent, le grand résistant partage avec Régis Debray son expérience de Français Libre sur les lieux mêmes de son engagement.

Réalisé par Alain Tasma en 2013, le téléfilm Alias Caracalla, au coeur de la résistance met aussi en scènes les mémoires de Daniel Cordier, de son engagement pour la France libre à la création du Conseil national de la Résistance en passant évidemment par sa rencontre avec Jean Moulin, alias Rex. Jules Sadoughi prête ses traits à Daniel Cordier, Éric Caravaca campe Jean Moulin.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article