Saint-Malo. Décès de Paul Raux : l’hommage des Pilotes de la flotte

Publié le par Ouest-France

L’Amicale des pilotes de la flotte vient de perdre son président et tenait à lui rendre hommage, à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Paul Raux, président des Pilotes de la Flotte, est décédé le jeudi 29 octobre 2020. | DR

Paul Raux, président des Pilotes de la Flotte, est décédé le jeudi 29 octobre 2020. | DR

« C’était un président hors pair, souligne d’emblée Théophile Le Bihan, trésorier de l’Amicale des pilotes de la flotte, à propos de Paul Raux, décédé à l’âge de 88 ans, le 28 octobre, et dont les obsèques se sont déroulées le 31 octobre, à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). La rigueur dans le travail en bandoulière, le sens des responsabilités dans sa mission, une loyauté indéfectible, Paul Raux fait partie de ces hommes qui auront marqué par leur dévouement, leur optimisme, leur charisme, l’amour des métiers qu’ils ont pratiqués toujours tourné vers la mer. Il était respecté et aimé par tous, très attentif aux autres avec une grande humanité. Il a défendu avec courage, opiniâtreté et probité, la vie et la reconnaissance de l’Amicale des pilotes de la flotte. Sa bonne humeur et son état d’esprit vont beaucoup nous manquer. Il aura su, pendant ces treize années de présidence, laisser une empreinte qui restera gravée dans nos mémoires et dans nos cœurs. »

Un rendez-vous post-Covid

Très marqués par la disparition de leur président, les membres de l’Amicale des pilotes de la flotte organiseront, «  lorsque les circonstances (Covid) le permettront, une réunion où nous honorerons sa mémoire à Saint-Malo ».

Né en 1932, Paul est entré dans la Marine nationale en 1951, et l’a quittée en 1967. Après un séjour en Indochine, de 1952 à 1954, il est entré à l’école de pilotage de 1954 à 1957, et a continué sa carrière comme pilote de la flotte, avec un certain nombre d’affectations, dont principalement deux dont il parlait très souvent : Le Commandant Bourdais, qui effectuait la surveillance des pêches dans le Grand Nord de l’Atlantique, et le porte-hélicoptères Jeanne d’Arc, avec lequel il a fait le tour du monde. Ensuite, commandant du chalutier école La Nacre, de 1968 à 1972, puis officier de port à Ouistreham et Saint-Malo, jusqu’en 1997.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article