Charlier Philippe

Publié le par Mémoires de Guerre

Philippe Charlier, né le 25 juin 1977 à Meaux, est un médecin légiste, anatomo-pathologiste, archéo-anthropologue et paléopathologiste français. 

Charlier Philippe
Charlier Philippe

Jeunesse

Philippe Charlier est né le 25 juin 1977 à Meaux, dans une famille bourgeoise. Son père est médecin de campagne, sa mère est pharmacienne. À 10 ans, il fait sa première fouille près de la maison familiale, et y trouve un crâne. Titulaire du baccalauréat à 16 ans et demi, il rêve de devenir archéologue. Mais ses parents préfèrent l'inscrire en médecine. Obéissant mais obstiné, le jeune homme suit en parallèle des cours d'archéologie et histoire de l'art à l'Institut Michelet, tout en passant ses étés sur des sites de fouilles : Monterenzio Vecchia (Italie) et Itanos (Crète).

Carrière

Philippe Charlier est docteur en médecine, docteur ès-sciences (éthique) et docteur ès-lettres (École pratique des hautes études, IVe section). Il est maître de conférences des universités, habilité à diriger les recherches. Jusqu'à l'été de 2013, Philippe Charlier a fait partie du service de médecine légale de l'Hôpital universitaire Raymond Poincaré de Garches (AP-HP UVSQ), dirigé par le professeur Lorin de la Grandmaison, service qu'il a quitté depuis cette date. Il était également chercheur au Laboratoire d'éthique médicale de l'université Paris-Descartes. Il dirigeait une équipe pluridisciplinaire travaillant dans les domaines de l'anthropologie médico-légale, du diagnostic rétrospectif, de la paléopathologie et de la pathographie. Il s'est spécialisé dans l'étude des restes humains anciens ou de momies, et tient la réputation de faire parler les morts et d'en percer les secrets. Pour lui, « chaque découverte amène plein de nouvelles questions et c'est toujours pareil en paléopathologie » ; de même, « un squelette est la partie émergée de l'histoire d'un individu, une momie est la totalité de l'iceberg de la vie de cet individu…, on peut aller beaucoup plus au fond des choses. »

Initiateur et organisateur des colloques internationaux de pathographie, ses travaux ont porté sur l'étude des restes des enfants de Toutankhamon, de Richard Cœur de Lion, d'Agnès Sorel, de Foulque III Nerra d'Anjou, de Diane de Poitiers, des reliques de Louis IX dispersées partout en France, les authentifiant au passage en collaboration avec d'autres spécialistes, des fausses reliques de Jeanne d'Arc, de la tête présumée d'Henri IV et en 2017 sur les restes d'Hitler. À ce titre, il est surnommé par la presse « l'Indiana Jones des cimetières ». Toutefois, des historiens, des scientifiques et des journalistes ont contesté ses travaux portant sur la tête présumée de Henri IV et la reconstitution des traits de Robespierre. Il a également dirigé les recherches sur les reliques dites de Sainte Marie-Madeleine à Saint-Maximin-La Sainte-Baume et sur un échantillon du sang de Jean-Paul Marat provenant de la Bibliothèque Nationale de France.

Il est connu du grand public pour avoir participé à plusieurs émissions de télévision sur l'Histoire, notamment Secrets d'histoire sur France 2, Sous les jupons de l'Histoire sur Chérie 25, et sur la médecine, notamment Le Magazine de la santé et Enquête de Santé sur France 5. Il a co-écrit et présenté une série documentaire, Enquête d'ailleurs, co-produite et diffusée par Arte en 2013 et 2015. Il a été nommé, en octobre 2018, directeur du département de la recherche et de l'enseignement au Musée du quai Branly - Jacques-Chirac. Il y a développé l'usage des techniques biomédicales (scanner, analyses microscopiques et génétiques) pour l'étude des objets d'art extra-occidental. Il est membre de la Société de Géographie, de la Société des Explorateurs Français, de la Société des Africanistes, et de la Société Française d'Histoire de la Médecine. En 2020, avec Michel Cymes et S. Deo, il publie dans Éthique, médecine et politiques publiques, une proposition tendant à modifier le nom du syndrome d'Asperger en syndrome de Wing dans la mesure où Hans Asperger avait participé sous l'égide du régime nazi au programme eugéniste d'élimination des enfants anormaux. De même, ils proposent de remplacer le nom de la lèpre, associé selon eux à la relégation sociale et au colonialisme, par celui de maladie de Hansen. 

Décoration

  • Chevalier des Palmes Académiques (décret du 8 janvier 2020).

Distinctions

  • Lauréat de l'Académie Française (prix Louis-Castex, 2009)
  • Lauréat de l'Académie Nationale de Médecine (prix Jean-Charles Sournia, 2009)
Charlier Philippe

Publications

  • Médecin des morts : récits de paléopathologie, préfacé par Irène Frain, Fayard, Paris, 2006
  • Actes du 1er Colloque international de pathographie (Loches, avril 2005), De Boccard, Paris, 2006
  • Les monstres humains dans l'Antiquité : analyse paléopathologique, Fayard, Paris, 2008
  • Ostéo-archéologie et techniques médico-légales : tendances et perspectives : pour un Manuel pratique de paléopathologie humaine, De Boccard, Paris, 2008
  • Actes du 2e Colloque international de pathographie (Loches, avril 2007), De Boccard, Paris, 2009
  • Male mort : morts violentes dans l'Antiquité, Fayard, Paris, 2009
  • Maladies humaines, thérapies divines : analyse épigraphique et paléopathologique des textes de guérison grecs, avec Clarisse Prêtre, Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve-d'Ascq, 2009
  • Actes du 3e Colloque international de pathographie (avril 2009), De Boccard, Paris, 2011
  • Le roman des morts secrètes de l'histoire, Éditions du Rocher, Paris, 2011
  • Les secrets des grands crimes de l'histoire, Vuibert, Paris, 2012
  • Autopsie de l'art premier, préfacé par Jean-Christophe Rufin. Éditions du Rocher, Paris, 2012
  • Paris au scalpel, Éditions du Rocher, Paris, 2012
  • Actes du 4e Colloque international de pathographie (avril 2011), De Boccard, Paris, 2013
  • Quand la science explore l'Histoire : médecine légale et anthropologie, Éditions Tallandier, Paris, 2014
  • Actes du 5e Colloque international de pathographie (mai 2013), De Boccard, Paris, 2015
  • Seine de crimes, Éditions du Rocher, Paris, 2015
  • Ouvrez quelques cadavres : statut, représentation et intégrité du corps mort, Éditions Buchet/Chastel, Paris, 2015
  • Zombis : enquête sur les morts-vivants, Tallandier, 2015
  • Actes du 6e Colloque international de pathographie (mai 2015), De Boccard, Paris, 2017
  • Philippe Charlier (scénario) et Richard Guérineau (dessin), Les Zombies : la vie au-delà de la mort, Bruxelles, le Lombard, coll. « La Petite bédéthèque des savoirs », 13 octobre 2017, 72 p. (ISBN 978-2-8036-7160-1)
  • Autopsie des morts célèbres, avec David Alliot, Tallandier, 2019.
  • Actes du 7e Colloque international de pathographie (septembre 2017) : Le corps saint. De Boccard, Paris, 2020
  • Rituels, Editions du Cerf, 2020.

Publié dans Scientifiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article