Covid-19 : diagnostiqué positif, annonce l'Elysée

Publié le par franceinfo, France Télévisions

Le président de la République s’isolera pendant sept jours et assurera ses activités à distance, précise l'Elysée jeudi.

Emmanuel Macron au palais de l'Elysée, à Paris, le 16 décembre 2020. (JULIEN MATTIA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Emmanuel Macron au palais de l'Elysée, à Paris, le 16 décembre 2020. (JULIEN MATTIA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le président de la République a été diagnostiqué positif au Covid-19, a annoncé l'Elysée jeudi 17 décembre. "Ce diagnostic a été établi suite à un test RT-PCR réalisé dès l'apparition de premiers symptômes", précise l'Elysée dans un communiqué. "Conformément aux consignes sanitaires en vigueur applicables à tous, le président de la République s'isolera pendant sept jours", ajoute la présidence. "Il continuera de travailler et d'assurer ses activités à distance."

Cette annonce a entraîné le placement à l'isolement de nombreuses personnes. Le Premier ministre, Jean Castex, cas contact d'Emmanuel Macron après un dîner à l'Elysée mercredi soir, "se place à l'isolement, bien qu'il ne présente aucun symptôme de la maladie", a indiqué Matignon avant de préciser qu'il avait subi un test PCR dont le résultat est négatif. Olivier Véran, ministre de la Santé, présente à sa place jeudi matin la stratégie de vaccination contre le Covid-19 au Sénat.

Ministres et parlementaires à l'isolement

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a également annoncé qu'il s'isolait, après avoir participé au même dîner. Le ministre des relations avec le Parlement, Marc Fesneau, s'est également mis en quarantaine, après avoir croisé le président à plusieurs reprises cette semaine. De son côté, le cabinet de l'épouse du chef de l'Etat fait savoir que "Brigitte Macron est cas contact mais ne présente aucun symptôme. Elle avait été testée négative mardi 15 avant d'effectuer une visite dans un service pédiatrique de l'hôpital Saint-Louis à Paris."

Le président de la République a également croisé plusieurs dirigeants étrangers au cours des derniers jours. Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a annoncé s'être également isolé, tout comme le chef du gouvernement portugais Antonio Costa ou le président du Conseil européen Charles Michel, qui avait rencontré le chef de l'Etat français lundi. "Emmanuel Macron est un contaminateur potentiel dans la mesure où il rencontre beaucoup de gens", explique à franceinfo le médecin Jacques Battistoni, président du syndicat MG France. 

Voyage au Liban annulé 

Cette annonce bouleverse quelque peu l'agenda présidentiel. L'Elysée a confirmé l'annulation du déplacement qu'Emmanuel Macron devait effectuer au Liban mardi 22 et mercredi 23 décembre. En revanche, il devrait bien présider le Conseil présidentiel pour le développement prévu ce jeudi à l'Elysée et devrait participer par visioconférence à une table ronde de la Conférence nationale humanitaire qui se tiendra au quai d'Orsay.

Emmanuel Macron poursuit pour l'instant ses activités. "Si, comme je le pense, il n'a pas de symptômes extraordinaires, ça devrait bien se passer", estime Jacques Battistoni. "Mais il va avoir besoin d'une surveillance rapprochée étant donné ses fonctions." Si les symptômes du Covid-19 devaient l'en empêcher ou le conduire à l'hôpital, la Constitution prévoit la continuité du pouvoir, en établissant un nouvel organigramme : c'est le président du Sénat qui exercerait alors les fonctions du président de la République. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article