Décès de Paolo Rossi: les champions du monde de ’82 ont porté son cercueil pour le dernier hommage

Publié le par Le Soir par Belga

L’ancien footballeur italien est décédé mercredi à l’âge de 64 ans.

EPA

EPA

Plusieurs champions du monde de 1982, dont Marco Tardelli, Giancarlo Antognoni, Antonio Cabrini et Fulvio Collovati, ont porté le cercueil de Paolo Rossi à l’intérieur de la cathédrale de Vicence, samedi, pour les funérailles du Ballon d’Or 1982, décédé mercredi à l’âge de 64 ans.

En raison des restrictions liées au Covid-19, 250 personnes ont pu assister à la cérémonie. De nombreux supporters étaient présents à l’extérieur de la cathédrale.

« Je n’ai pas seulement perdu un équipier, mais un ami et un frère », a déclaré durant la cérémonie Antonio Cabrini, qui avait joué avec Rossi en équipe nationale et à la Juventus. « Ensemble, nous avons lutté, gagné et parfois perdu, en nous relevant toujours même après les déceptions. Nous avons fait partie d’un groupe, ce groupe, notre groupe. Je ne pensais pas que tu te serais éloigné si tôt, mais que nous aurions marché encore beaucoup ensemble. »

« Ces derniers jours, nous avons reçu des témoignages d’affection incroyables, émouvants. J’espère que Paolo a vu toute cette affection », a confié son épouse Federica Cappelletti après la cérémonie. « Paolo appartenait au peuple, à tout le monde, et il est juste que l’on se souvienne de lui pour sa grandeur. »

Vendredi, une chapelle ardente avait été installée au stade Romeo-Menti de Vicence. Selon l’agence de presse italienne ANSA, entre 3.500 et 4.000 personnes sont venues rendre un dernier hommage au héros du Mondial 1982.

Rossi a évolué entre 1976 et 1979 à Vicence. Grace aux buts de Rossi, le club avait été promu en Serie A en 1977. L’attaquant avait été deux fois d’affilée meilleur buteur du championnat, d’abord en Serie B avec 21 buts puis en Serie A avec 24 buts, portant Vicence à un surprenante deuxième place. L’attaquant avait ensuite été suspendu deux ans dans une affaire de match arrangé alors qu’il évoluait à Pérouse. Revenu juste à temps pour le Mondial 1982 en Espagne, il avait été sélectionné dans l’équipe d’Italie. ’Pablito’ avait mené l’Italie au titre mondial, le troisième de son histoire, en marquant six buts. Meilleur buteur du tournoi, Rossi avait remporté le Ballon d’Or en fin d’année.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article