« Il aimait dominer, pontifier, être admiré »

Publié le par La Nouvelle République

A la Forêt des Livres. © Photo NR

A la Forêt des Livres. © Photo NR

L’ancienne élue de Tours, France de Sagazan, une intime de Giscard et de sa famille, en parlait ainsi fin 2020 : « C’était un grand monsieur, le monsieur de l’Europe. Il avait d’ailleurs fait notre circonscription européenne Auvergne-Région Centre à sa mesure, de sa propriété de Chamalières à celle d’Authon, de chez Giscard à Giscard, comme j’aime le dire !

Il avait conscience de son importance, il était très imbu de sa personne. Il avait une allure hautaine et cela lui a nui en politique, c’est dommage. On se souvient tous de son célèbre “ au revoir ” le soir de sa défaite à l’Élysée. Il aimait dominer, être admiré et pontifier mais dans les dîners en privé, il ôtait sa superbe habituelle. Il était fidèle en amitié et fin gourmet ».

Elle observait : « Il aimait bien se déplacer en Touraine, aller dans les cocktails. Il a marié sa fille au château de Valmer. Il allait chez ses cousins germains, chez Françoise de Faucigny Lusinge.

Je me souviens de lui à la Forêt des Livres à Chanceaux-près-Loches. Les auteurs venaient toujours vers midi, lui pas avant 15 h. Les gens faisaient la queue devant son stand. Ce jour-là, il avait pour voisin de stand Henrik du Danemark, qu’il n’a pas salué. Ils se sont ignorés. Et Henrik me disait : mais, il ne m’a pas dit bonjour ! »

France de Sagazan concluait : « Ce n’était pas toujours facile pour Anne-Aymone, qui a mené sa vie comme il a fallu. Il était un grand séducteur. Ces dernières années, il était plus voûté, sa silhouette avait changé. Sa vie a chaviré quand il a perdu un de ses beaux-frères à Authon ».

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article