L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing à nouveau hospitalisé à Tours

Publié le par La Dépêche du Midi par Manon Haussy

L'ancien président de la République, Valéry Giscard d'Estaing, a été hospitalisé à Tours, dimanche 15 novembre. Il aurait eu une insuffisance cardiaque, selon son entourage.  

Valéry Giscard d'Estaing est âgé de 94 ans / DDM - Cedric Meravilles

Valéry Giscard d'Estaing est âgé de 94 ans / DDM - Cedric Meravilles

Valéry Giscard d'Estaing, âgé de 94 ans, se trouvait dans sa résidence d'Authon, dans le Loir-et-Cher, lorsqu'il a été pris en charge par les pompiers dimanche vers 18 heures. L'ancien président de la République a été admis au service de cardiologie de l'hôpital Trousseau, à Tours, dans la soirée.  

De son côté, le président du conseil départemental du Loir-et-Cher Nicolas Perruchot a assuré qu'au moment de sa prise en charge, dimanche soir, "il n'y avait pas de critère de gravité". "Il a été évacué en hélicoptère, mais je crois que c'est la procédure habituelle quand on est un ancien président de la République", a-t-il ajouté, en précisant avait eu "des nouvelles rassurantes en début d'après-midi" lundi. 

Selon son entourage, l'ancien Président aurait eu une "insuffisance cardiaque". De même source, VGE "est très fatigué mais il va mieux qu'hier et que ce matin". 

Selon ses proches, l'ancien chef de l'Etat parvient toutefois à parler. Son épouse Anne-Aymone l'a vu lundi et retournera le voir mardi. 

Déjà hospitalisé en septembre 

Cette hospitalisation fait suite à un récent séjour de l'ancien chef de l'Etat à l'hôpital parisien Pompidou, à Paris, le 14 septembre dernier. En pleine deuxième vague de l'épidémie, son cabinet avait fait savoir que Valéry Giscard-d'Estaing n'avait pas contracté le coronavirus, mais avait été victime d'une légère infection aux poumons.

On ignore pour l'instant les raisons de cette nouvelle hospitalisation et les détails de son état de santé. 

Dernière apparition publique aux obsèques de Jacques Chirac

Valéry Giscard d'Estaing, qui doit fêter ses 95 ans le 2 février 2021, a déjà été hospitalisé à Pompidou, dans le XVe arrondissement de Paris, en cardiologie à plusieurs reprises il y a quelques années pour la pose de stents, selon son entourage. Plus jeune président de la Vème République lorsqu'il est élu en 1974, Valéry Giscard d'Estaing avait fait l'une de ses dernières apparitions publiques le 30 septembre 2019 lors des obsèques à Paris d'un autre président de la République, Jacques Chirac, qui fut son Premier ministre de 1974 à 1976.

Il a aussi fait parler de lui en mai, visé par une enquête pour agression sexuelle après la plainte d'une journaliste allemande. Cette dernière l'accusait de lui avoir touché les fesses lors d'une interview plus d'un an plus tôt, allégations vigoureusement démenties par l'avocat de l'ancien Président.

Châtelain en Aveyron

En 2005, l’ex-président de la République a acheté le château d’Estaing, en Aveyron, avec son frère Olivier, ancien maire du village, et leur cousin Philippe Giscard d’Estaing. Le bien appartenait à la commune qui l’avait elle-même racheté à la communauté des Sœurs de Saint-Joseph. Depuis 2012, le château est le siège de la fondation créée par Valéry Giscard d’Estaing. Jusqu’en 2018, il n’était pas rare de croiser l’ancien chef de l’État dans son château aveyronnais, à l’occasion des Journées du Patrimoine dont il était à l’origine.

Classé Monument historique, le château dont la construction a commencé au XVe siècle a reçu de nouveaux bâtiments aux XVIe et XVIIe siècles. Il s’agissait de la demeure historique de la famille d’Estaing dont le dernier représentant légitime fût l’amiral d’Estaing guillotiné à Paris en 1794. Sa demi-sœur bâtarde puis légitimée, Lucie-Madeleine d’Estaing, vicomtesse de Ravel, l’occupa jusqu’à sa mort en 1826. La communauté des Sœurs de Saint-Joseph s’y installa en 1834. C’est à Lucie-Madeleine d’Estaing que l’ex-président de la république doit son nom à particule. En 1922, Edmond Giscard, père de Valéry Giscard d'Estaing, et ses deux oncles Joseph et Philippe, ainsi que leurs descendants, ont obtenu par décret du Conseil d’État de pouvoir faire usage du patronyme d'Estaing de leur aïeule et de l'ajouter au leur afin de s'appeler Giscard d'Estaing.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article