Vincent Jean-Pierre

Publié le par Mémoires de Guerre

Jean-Pierre Vincent, né à Juvisy-sur-Orge (Essonne) le 26 août 1942 et mort le 4 novembre 2020 à Mallemort (Bouches du Rhône), est un comédien, metteur en scène et directeur de théâtre français. 

Vincent Jean-Pierre
Vincent Jean-Pierre

Carrière

Élève au lycée Louis-le-Grand, il rencontre en 1958 au sein du groupe théâtral du lycée, Michel Bataillon, Jérôme Deschamps et Patrice Chéreau. Il joue sa première pièce, Amal et la lettre du roi de Rabindranath Tagore, en 1959, puis s'intéresse à la mise en scène, avec La Cruche cassée de Kleist, et Scènes populaires d'Henri Monnier, en 1963. À partir de cette date, il coanime pendant deux ans la troupe qui se professionnalise, et suit Chéreau à Gennevilliers puis au Théâtre de Sartrouville. À partir de 1968, il travaille avec le dramaturge Jean Jourdheuil pour se consacrer à la mise en scène dans les centres dramatiques nationaux. Ils montent dans des centres dramatiques nationaux La Noce chez les petits bourgeois de Bertolt Brecht au Théâtre de Bourgogne (1968), Tambours et trompettes de Bertolt Brecht, au Théâtre de la Ville (1969), Le Marquis de Montefosco d’après Le Feudataire de Carlo Goldoni au Grenier de Toulouse (1970), Les Acteurs de bonne foi d’après Marivaux (1970), La Cagnotte d’après Eugène Labiche au Théâtre national de Strasbourg (1971), Capitaine Schelle, Capitaine Eçço (de Serge Rezvani) au Théâtre national populaire (1971). 

Pendant ces trois ans, il travaille avec Jourdheuil sur le modèle de Brecht, en détournant les pièces pour les clarifier du point de vue de la lutte des classes. En 1972, ils fondent la Compagnie Vincent-Jourdheuil, Théâtre de l'Espérance, où ils mettent en scène les auteurs allemands tels que Brecht, Büchner et Grabbe. Le Théâtre expérimental populaire (Tex-Pop), installé au Palace clôt en 1975 la collaboration entre Vincent et Jourdheuil. Jean-Pierre Vincent prend cette année-là la direction du Théâtre national de Strasbourg et y donne une place importante à l'école et à la création expérimentale, tout en travaillant à refonder les conventions collectives qui régissent les liens du TNS avec les collectivités locales et nationales. Dans ses spectacles, il interroge notamment l'histoire française, avec Germinal d'après le roman d'Émile Zola (écrit par Michel Deutsch) (1975), qui questionne notamment le dépérissement de la classe ouvrière, puis Le Misanthrope (1977), Vichy fictions (1980), ou Le Palais de Justice (1981).

Administrateur général de la Comédie-Française de 1983 à 1986, qu'il choisit de quitter de lui-même à l'issue de son mandat de trois ans, estimant que le poste est « le plus difficile en France avec Matignon »[réf. nécessaire]. À partir de 1986, il se consacre à la mise en scène avec Bernard Chartreux et à l'enseignement au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris. Il succède à Patrice Chéreau à la tête du Théâtre Nanterre-Amandiers entre 1990 et 2001, où il convie Stanislas Nordey en résidence avec sa troupe entre 1995 et 1997. Il y créé de nombreux auteurs contemporains, dont Valère Novarina. En 2001, il fonde la compagnie Studio Libre avec Bernard Chartreux avec lequel il crée plusieurs spectacles aux théâtres nationaux de la Colline et de l’Odéon. Ils participent également au Comité pédagogique de l’École régionale d'acteurs de Cannes, où ils ont mis en scène Pièces de guerre d'Edward Bond, en mai 1996. En 2007, il traduit et monte à Avignon Le Silence des communistes, treizième présence au Festival depuis 1971, qui évoque l'enracinement populaire de la gauche italienne pendant les belles années du PCI. Il est membre des conseils d’administration du Festival d'Avignon et du comité directeur du Jeune Théâtre National, ainsi que des CA de l'ENSATT à Lyon, et l'association La Réplique à Marseille.

Vie privée et décès

Il a été l'époux de la comédienne Hélène Vincent — il est le père du réalisateur Thomas Vincent — puis l'époux de Nicole Taché qui a œuvré dans l'administration de divers théâtres publics et manifestations culturelles jusqu’à sa mort le 4 novembre 2020 des séquelles de la Covid-19. 

Prix et récompenses

  • 1972 : prix du syndicat de la Critique (meilleure création en langue française) pour Capitaine Schelle, Capitaine Eçço de Rezvani
  • 1976 : prix du syndicat de la Critique pour l'ensemble de la saison du TNS
  • 1979 : prix Dominique pour Vichy-Fictions
  • 1980 : prix Georges Lherminier pour Vichy-Fictions
  • 1982 : prix du Syndicat de la critique pour Palais de Justice
  • 1987 : Molière du metteur en scène et du meilleur spectacle, pour Le Mariage de Figaro
  • 1987: Grand Prix du Syndicat de la Critique pour Le Mariage de Figaro
  • 1991 : prix du syndicat de la Critique, meilleure œuvre francophone pour Princesses de Fatima Gallaire
  • 2003 : prix du syndicat de la Critique (meilleure création en langue française) pour Les Prétendants de Jean-Luc Lagarce
  • 2011 : prix Plaisir du théâtre pour Les acteurs de bonne foi de Marivaux

Théâtre

Mises en scène

1962-1974

  • 1963 : La Cruche cassée d'Heinrich von Kleist
  • 1963 : Scènes populaires d'Henri Monnier
  • 1968 : La Noce chez les petits bourgeois de Bertolt Brecht, Théâtre de Bourgogne
  • 1969 : Tambours et trompettes de Bertolt Brecht, Théâtre de la Ville
  • 1970 : Les Acteurs de bonne foi d’après Marivaux (avec des textes de Jean-Jacques Rousseau)
  • 1970 : Le Marquis de Montefosco d’après Le Feudataire de Carlo Goldoni, Théâtre de Sartrouville Grenier de Toulouse
  • 1971 : La Cagnotte d’après Eugène Labiche, Théâtre national de Strasbourg
  • 1971 : Capitaine Schelle, Capitaine Eçço de Serge Rezvani, Théâtre de Chaillot
  • 1971 : Le Camp du drap d'or de Serge Rezvani, Compagnie Vincent-Jourdheuil et Théâtre Ouvert, Festival d'Avignon
  • 1971 : La Vie scélérate du noble seigneur Gilles de Rais de Massimo Dursi
  • 1972 : Dans la jungle des villes de Bertolt Brecht, Compagnie Vincent-Jourdheuil, Festival d'Avignon, Théâtre de Chaillot
  • 1973 : Woyzeck de Georg Büchner, Théâtre Le Palace
  • 1973 : La Noce chez les petits bourgeois de Bertolt Brecht, Cyrano Théâtre
  • 1973 : En r'venant de l'expo de Jean-Claude Grumberg, Jeune Théâtre National, Théâtre Ouvert, Festival d'Avignon
  • 1974 : La Tragédie optimiste de Vsevolod Vichnevski, Théâtre Le Palace
  • 1974 : La Noce chez les petits bourgeois de Bertolt Brecht, Théâtre de la Ville
  • 1975 : En r'venant de l'expo de Jean-Claude Grumberg, Théâtre national de l'Odéon

1975-1983 Théâtre national de Strasbourg

  • 1975 : La Mère de Bertolt Brecht, avec les élèves de l'École du Théâtre national de Strasbourg
  • 1975 : Germinal, projet sur un roman d'après Émile Zola, écrit par Michel Deutsch
  • 1976 : La Bonne Vie de Michel Deutsch
  • 1976 : Don Giovanni de Mozart. Festival d'Aix-en Provence
  • 1977 : Le Misanthrope de Molière
  • 1978 : Une livre à vue et Palais de la guérison de Sean O'Casey
  • 1978 : La Mort d'Andrea Del Sarto, peintre florentin d'après Alfred de Musset
  • 1980 : Vichy-Fictions et Violences à Vichy de Bernard Chartreux
  • 1980 : Convoi et Ruines de Michel Deutsch
  • 1980 : Peines d'amour perdues de William Shakespeare, Festival d'Avignon
  • 1981 : Don Giovanni de Mozart, Festival d'Aix-en-Provence 1982
  • 1981 : Palais de Justice de Bernard Chartreux, Dominique Muller et Jean-Pierre Vincent
  • 1982 : Les Corbeaux d'Henry Becque, Comédie-Française
  • 1983 : Dernières Nouvelles de la peste de Bernard Chartreux, Festival d'Avignon

1983-1986 Comédie-Française

  • 1983 : Félicité de Jean Audureau, Comédie-Française
  • 1984 : Le Suicidé de Nicolaï Erdman, Comédie-Française au Théâtre national de l'Odéon
  • 1984 : Le Misanthrope de Molière, Comédie-Française
  • 1985 : La Tragédie de Macbeth de Shakespeare, traduction Jean-Michel Déprats, Festival d'Avignon puis Comédie-Française
  • 1986 : Six personnages en quête d'auteur de Luigi Pirandello, Comédie-Française au Théâtre national de l'Odéon

1987-1990

  • 1987 : Le Mariage de Figaro de Beaumarchais, Théâtre national de Chaillot
  • 1988 : On ne badine pas avec l'amour d’Alfred de Musset, Théâtre de Sartrouville
  • 1988 : Le Faiseur de théâtre de Thomas Bernhard, TNP Villeurbanne
  • 1988 : Scènes du répertoire Büchner - Courteline, Festival d'Avignon
  • 1989 : La Nuit les chats de Jean-Claude Grumberg, Théâtre Ouvert, Festival d'Avignon
  • 1989 : Trilogie Œdipe et les oiseaux, Festival d'Avignon
  • Œdipe Tyran de Sophocle,
  • Œdipe à Colone de Sophocle,
  • Cité des oiseaux de Bernard Chartreux,
  • 1990 : Assainissement de Václav Havel
  • 1990 : La Mère coupable de Beaumarchais, Comédie-Française
  • 1990 : Le Chant du départ d'Ivane Daoudi, Théâtre de Nice et Théâtre de la Ville

1990-2001 Théâtre Nanterre-Amandiers

  • 1990 : Les Fourberies de Scapin de Molière, Cour d'Honneur Festival d'Avignon
  • 1990 : Combat dans l'Ouest de Vsevolod Vichnevski
  • 1991 : Princesses de Fatima Gallaire,
  • Cycle Alfred de Musset « Enfant du siècle » :
    • 1991 : Fantasio
    • 1991 : Les Caprices de Marianne
    • 1993 : On ne badine pas avec l'amour
    • 1993 : Il ne faut jurer de rien
  • 1992 : Un homme pressé de Bernard Chartreux
  • 1993 : Woyzeck de Georg Büchner, Théâtre de Nimes, Théâtre du Rond-Point
  • 1994 : Thyeste de Sénèque
  • 1994 : Les Noces de Figaro de Mozart, direction musicale Paolo Olmi, Opéra de Lyon
  • 1995 : Violences à Vichy 2 de Bernard Chartreux
  • 1996 : Tout est bien qui finit bien de William Shakespeare
  • 1996 : Léo Burckart de Gérard de Nerval, Comédie-Française
  • 1997 : Karl Marx Théâtre inédit
  • 1998 : Le Jeu de l'amour et du hasard de Marivaux
  • 1998 : Le Tartuffe de Molière
  • 1999 : Pièces de guerre d'Edward Bond
  • 2000 : Homme pour homme de Bertolt Brecht
  • 2000 : Mithridate de Mozart, Théâtre du Châtelet
  • 2000 : Lorenzaccio d’Alfred de Musset, Festival d’Avignon
  • 2001 : Le Drame de la vie Fragments de Valère Novarina, avec les acteurs amateurs des Amandiers
  • 2001 : L’Échange de Paul Claudel

Depuis 2002 Studio Libre

  • 2002 : Les Prétendants de Jean-Luc Lagarce, Théâtre national de la Colline
  • 2002 : Le Fou et sa femme, ce soir, dans Pancomedia de Botho Strauss, avec les élèves de troisième année de l'ÉRAC (École régionale d'acteurs de Cannes), Festival d’Avignon
  • 2002 : Katherine Barker Hommage à Jean Audureau, lecture par les élèves de première année de l'ÉRAC,
  • 2003 : Onze Débardeurs d'Edward Bond, Studio libre, Théâtre national de la Colline, CDN de Savoie
  • 2004 : Derniers remords avant l'oubli de Jean-Luc Lagarce, Odéon-Théâtre de l'Europe Ateliers Berthier
  • 2005 : La Mort de Danton de Georg Büchner, ÉRAC, Théâtre La Criée
  • 2006 : Antilopes d’Henning Mankell, Théâtre du Rond-Point, Théâtre La Criée
  • 2006 : L’Éclipse du 11 août de Bruno Bayen, Théâtre national de la Colline
  • 2007 : Une Orestie d’Eschyle, ÉRAC, Théâtre de l'Aquarium
  • 2007 : Le Silence des communistes de Miriam Mafai, Alfredo Reichlin, d'après Vittorio Foa, Festival d'Avignon
  • 2008 : L'École des femmes de Molière, Odéon-Théâtre de l'Europe
  • 2008 : Recréation du Silence des communistes d'après Vittorio Foa, Miriam Mafai, Alfredo Reichlin, Théâtre de Namur, Théâtre Nanterre-Amandiers
  • 2009 : Ubu roi d’Alfred Jarry, Comédie-Française
  • 2009 : Paroles d'acteurs / Meeting Massera de Jean-Charles Massera, Théâtre de la Cité internationale
  • 2010 : La Trilogie de Zelinda & Lindoro de Carlo Goldoni, ENSATT, promotion 69
  • 2010 : Les Acteurs de bonne foi de Marivaux, Théâtre Nanterre-Amandiers
  • 2012 : Cancrelat de Sam Holcroft, Théâtre Ouvert
  • 2012 : Dom Juan ou le Festin de pierre de Molière, Comédie-Française
  • 2013 : Iphis et Iante d'Isaac de Benserade (Théâtre du Gymnase à Marseille)
  • 2013 : Les Suppliantes d'Eschyle, avec les acteurs amateurs du Théâtre du Gymnase (Marseille)
  • 2014 : War & Breakfast d'après Shoot/Get Treaure/Repeat de Mark Ravenhill, Les Nuits de Fourvière, ENSATT, promotion 73 -
  • 2015 : La Dame aux jambes d'Azur d'Eugène Labiche et Marc-Michel, Studio-Théâtre de la Comédie-Française
  • 2015 : En attendant Godot de Samuel Beckett. Théâtre du Gymnase, tournée, Bouffes du Nord.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article