Darmon Gérard

Publié le par Mémoires de Guerre

Gérard Darmon, né le 29 février 1948 à Paris, est un acteur et chanteur franco-marocain. 

Darmon Gérard
Darmon Gérard

Jeunesse et débuts

Les parents de Gérard Darmon sont des berbères judaïsés vivant en Algérie. Son père, Henri Messaoud Darmon, quitte Oran pour Paris en 1937. Après avoir mené une vie de voyou sous le nom de « Trompe-la-mort » ou « Riquet de Bastille », il devient représentant en vin. Voulant se marier, des membres des familles font circuler des photos et c'est ainsi que lui et sa femme se choisissent. Sa mère quitte Aïn El Arbaa en Algérie en 1947 pour rejoindre son mari à Paris. Gérard Darmon naît à Paris l'année suivante. Son prénom est choisi car l'acteur « Gérard Philipe était à la mode ». Il passe sa jeunesse « rue des Artistes » dans le 14e arrondissement de Paris, près du Parc Montsouris. Il découvre sa vocation d'artiste vers 10 ans, en colonie de vacances en Bretagne, lorsqu'il pastiche le jeu radiophonique Quitte ou double. 

Gérard abandonne ses études secondaires l'année du bac, et en tant que membre de l'Hanoar Hatzioni, part vivre quatre mois en Israël dans le kibboutz Hasolelim, avant de revenir à Paris suivre des cours d'art dramatique sous la direction de Bernard Bimont. Il a pour idoles Jerry Lewis et Fernandel. En 1972, il est recalé au concours d’entrée au Conservatoire national supérieur d'art dramatique et se produit alors dans les cafés-théâtres aux côtés de Jean-Pierre Bacri durant presque 10 ans. Repéré par Roger Hanin qui lui fait tourner quelques petits rôles au cinéma, la directrice de casting Margot Capelier l'engage en 1973 pour un rôle secondaire dans Les Aventures de Rabbi Jacob de Gérard Oury (il est l'un des hommes de main du méchant Farès, dans la célèbre scène de l'usine de chewing-gum). 

Carrière au cinéma

En 1980, Gérard Darmon est remarqué au cinéma par le grand public dans Diva de Jean-Jacques Beineix, puis dans Le Grand Pardon d'Alexandre Arcady en 1982, aux côtés de Roger Hanin. En 1983, il joue son premier vrai rôle dans le film Les Princes de Tony Gatlif, puis poursuit avec On ne meurt que deux fois de Jacques Deray, 37°2 le matin de Jean-Jacques Beineix avec Béatrice Dalle et Jean-Hugues Anglade, Pour Sacha d'Alexandre Arcady avec Sophie Marceau (un film sur la Guerre des Six Jours en Israël). Il poursuit dans La Lune et le Téton de Bigas Luna, qui lui rapporte le prix Jean-Gabin 1983. Il devient l'un des acteurs fétiches de Claude Lelouch, dont il partage la philosophie de vie, aux côtés de Vincent Lindon, Il y a des jours... et des lunes en 1989, La Belle Histoire en 1992 et Tout ça... pour ça ! en 1993. En 1994, il joue dans le film La Cité de la peur des Nuls où il danse une fameuse Carioca avec Alain Chabat. Ce n'est pas sa première collaboration avec Les Nuls puisqu'il avait participé à l'émission Les Nuls, l'émission. 

Après une traversée du désert d'environ deux ans, il retrouve un rôle marquant de nouveau grâce à Alain Chabat, qui lui confie celui du fielleux Amonbofis dans le triomphe Astérix : mission Cléopâtre, en 2001 (une interprétation qui lui vaudra d'ailleurs une nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle, notamment grâce à son rire de serpent). Cependant, après ce succès, il ne tourne que des comédies au cinéma, à quelques exceptions près. C'est donc vers la télévision qu'il se tourne pour évoluer dans un registre dramatique. En 2014 et 2016, il incarne ainsi un inspecteur corse dans la série policière de France Télévisions, Duel au soleil créée par Olivier Guignard. La série est arrétée au bout de deux saisons, suite à une programmation jugée humiliante par l'acteur. Il est par ailleurs président en 2007 et 2018 du Festival de La Foa, organisé tous les ans en Nouvelle-Calédonie. 

Chanson

En 2003, fervent admirateur du crooner américain Frank Sinatra, Gérard Darmon se lance dans la chanson en enregistrant deux albums, « Au milieu de la nuit », puis « Dancing » (de vieux succès, chansons d'amour créées entre 1950 et 1980, en italien, en français, en anglais et en espagnol) en 2006 et en se produisant deux fois à l'Olympia. En décembre 2008, il sort son troisième album, On s'aime, avec Marc Esposito à l'écriture des textes et Marc Lavoine à la composition. Gérard Darmon interprète plusieurs duos dans cet album avec notamment les chanteuses Pauline et Amel Bent ainsi qu'un duo avec Marc Lavoine écrit par Bob Decout. Pierre Palmade intervient également au sein de cet album de l'amitié dans l'écriture d'un texte. Il participe activement aux concerts des Enfoirés entre 2003 et 2009 et donne régulièrement des concerts en France et à l'étranger. 

Engagement politique

Gérard Darmon soutient Bertrand Delanoë, maire de Paris, et a animé son meeting de campagne du 27 février 2008 au Zénith de Paris. En septembre 2011, dans l'émission On n'est pas couché, il estime que Gilbert Collard, président du comité de soutien de Marine Le Pen, est « légèrement à droite d'Hitler au niveau des idées ». L'avocat marseillais lui répond ultérieurement en dénonçant « une banalisation de l'hitlérisme et du nazisme », ainsi que des manœuvres empreintes d'intrigue et d'instrumentation. Poursuivi en justice, l'acteur est relaxé pour ces propos, mais condamné à 500 euros d'amende pour avoir qualifié Gilbert Collard de « petit con ». Il est également présent lors du meeting pour le lancement de campagne de François Hollande, le 22 janvier 2012, au Bourget. En novembre 2016, il cosigne une tribune avec d'autres personnalités du monde du spectacle pour dénoncer le « Hollande-bashing » rappelant « tout ce qui a été accompli » notamment « la sanctuarisation du budget de la culture ». 

Vie privée

Gérard Darmon rencontre Nicole Recoules dans un cours d'art dramatique, fin 1966. Ils se marient en 1968 et, la même année, ont une fille, Virginie. En 1987, il fait la connaissance d'Anaïs Jeanneret qui sera sa compagne quelque temps. Il est ensuite pendant cinq ans le compagnon de Mathilda May, avec qui il a une fille, Sarah, née en 1994, et un garçon, Jules, en 1997, avant de se séparer. Son petit fils, Tom, naît en 1998. Depuis 2000, il vit en couple avec Christine, de vingt-cinq ans sa cadette, qu'il épouse le 12 mars 2014. Le 14 août 2017, Christine donne naissance à leur premier enfant à l'âge de 44 ans, une fille prénommée Lena. Le 17 juin 2012, il est naturalisé marocain à titre exceptionnel par le roi Mohammed VI. Le 4 décembre 2019, il participe sur la chaîne TMC à un numéro spécial du jeu télévisé Burger Quiz, pour fêter les prétendus « dix ans de sa mort ». Lors de cette émission, intitulée « Gérard Darmon, dix ans déjà », le présentateur Alain Chabat et ses invités rendent hommage à l'acteur avec force canulars. Gérard Darmonb arrive ensuite sur le plateau déguisé dans le rôle d’un candidat, Sylvain Costa qui est censé être son sosie vocal. 

Distinctions

Récompenses

  • 1983 : Prix Jean-Gabin
  • 2017 : Crystal Comedy Award au Festival International du Film de Comédie de Liège

Nominations

  • César 1987 : nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle pour 37°2 le matin
  • César 2003 : nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle pour Astérix et Obélix : mission Cléopâtre
  • Prix Raimu de la comédie 2007 : nomination au Prix Raimu du comédien pour Le Cœur des hommes 2
  • Prix Lumières 2008 : nomination au Prix Lumières du meilleur acteur pour Le Cœur des hommes 2

Décoration

  • Officier de l'ordre des Arts et des Lettres (2004)
Darmon Gérard

Filmographie

  • 1971 : L'Humeur vagabonde d'Édouard Luntz
  • 1973 : Les Aventures de Rabbi Jacob, de Gérard Oury : l'homme de confiance de Farès
  • 1975 : Le Faux-cul, de Roger Hanin : Blumenfeld
  • 1979 : On efface tout, de Pascal Vidal
  • 1979 : Courage fuyons, d'Yves Robert
  • 1981 : Diva, de Jean-Jacques Beineix : l' Antillais
  • 1982 : Le Grand Pardon, de Alexandre Arcady : Roland Bettoun
  • 1982 : La Baraka, de Jean Valère : Julien
  • 1983 : Cap Canaille, de Juliet Berto : Nino Baretto
  • 1983 : Les Princes, de Tony Gatlif : Nara
  • 1983 : Le Grand Carnaval, de Alexandre Arcady : Gaby Atlan
  • 1984 : Notre histoire, de Bertrand Blier : Duval
  • 1984 : Liberté, Égalité, Choucroute, de Jean Yanne : Mirabeau
  • 1985 : On ne meurt que deux fois, de Jacques Deray : Jean-Loup Soeren
  • 1985 : Les Loups entre eux, de José Giovanni : la Cavale
  • 1985 : 37°2 le matin, de Jean-Jacques Beineix : Eddy
  • 1985 : Rue du départ, de Tony Gatlif : l'inspecteur
  • 1986 : Le Beauf, de Yves Amoureux : Serge
  • 1986 : Suivez mon regard, de Jean Curtelin : le patron du cinéma porno
  • 1987 : Preuve d'amour de Miguel Courtois : Martin
  • 1988 : Sans peur et sans reproche, de Gérard Jugnot : Jacques de Mailles
  • 1989 : Il y a des jours... et des lunes, de Claude Lelouch : un motard lunatique
  • 1990 : Gaspard et Robinson, de Tony Gatlif : Gaspard
  • 1990 : Pour Sacha, de Alexandre Arcady : David Malka
  • 1990 : Pasport, de Gueorgui Danielia : Merab Papashvili/Yasha
  • 1992 : Vagabond, de Ann Le Monnier : Quentin
  • 1992 : Pas d'amour sans amour, de Evelyne Dress : Bruno
  • 1992 : La Belle Histoire, de Claude Lelouch : le motard
  • 1992 : Le Grand Pardon 2, de Alexandre Arcady : Roland Bettoun
  • 1992 : Tout ça... pour ça !, de Claude Lelouch : Henri Poncet
  • 1994 : Le Voleur et la Menteuse, de Paul Boujenah : Paul Salomon
  • 1994 : La Lune et le Téton, de Bigas Luna : Maurice
  • 1994 : La Cité de la peur, de Alain Berbérian : le commissaire Patrick Bialès / Maurice Bialès / Alicia Lampéro
  • 1995 : Pourvu que ça dure, de Michel Thibaud : Victor Brulin
  • 1996 : Les Victimes, de Patrick Grandperret : Bleche
  • 1997 : Amour et Confusions, de Patrick Braoudé : Simon
  • 1998 : Les Grandes Bouches, de Bernie Bonvoisin : Lamar
  • 2001 : Le Boulet, de Alain Berbérian et Frédéric Forestier : Kowalski
  • 2001 : 3 zéros, de Fabien Onteniente : Oscar Marbello
  • 2002 : L'Homme de la Riviera, de Neil Jordan : Raoul
  • 2002 : Astérix : mission Cléopâtre, de Alain Chabat : Amonbofis
  • 2003 : Le Cœur des hommes, de Marc Esposito : Jeff
  • 2003 : Mais qui a tué Pamela Rose ?, de Éric Lartigau : Phil Canon
  • 2003 : Les Clefs de bagnole, de Laurent Baffie : Un comédien qui refuse de tourner avec Laurent Baffie
  • 2004 : Mariage mixte, de Alexandre Arcady : Max Zagury
  • 2004 : Pédale dure, de Gabriel Aghion : Loïc
  • 2005 : Emmenez-moi, de Edmond Bensimon : Jean-Claude Meunier
  • 2005 : Les Parrains, de Frédéric Forestier : Henri
  • 2007 : Le Cœur des hommes 2, de Marc Esposito : Jeff
  • 2007 : Deux vies plus une, d'Idit Cébula : Sylvain Weiss
  • 2007 : Le Piège américain, de Charles Binamé : Paul Mondolini
  • 2009 : Celle que j'aime, d'Élie Chouraqui : Jean
  • 2011 : Low Cost de Maurice Barthélémy : Jean-Claude
  • 2011 : Bienvenue à bord de Éric Lavaine : Richard Morena
  • 2011 : The End, court métrage de Didier Barcelo
  • 2012 : Nos plus belles vacances de Philippe Lellouche : Bernard
  • 2013 : 100% cachemire de Valérie Lemercier : le médecin
  • 2015 : Bis de Dominique Farrugia : le père d'Eric
  • 2015 : Robin des bois, la véritable histoire d'Anthony Marciano : le Shérif de Nottingham
  • 2015 : Nous trois ou rien de Kheiron : le beau-père
  • 2017 : Chacun sa vie de Claude Lelouch : Paul Richer
  • 2018 : Tout le monde debout de Franck Dubosc : Max
  • 2018 : Brillantissime de Michèle Laroque : Georges
  • 2019 : Vous êtes jeunes, vous êtes beaux de Franchin Don : Lucius Marnant
  • 2020 : Brutus vs César de Kheiron : Cassius
  • 2020 : Boutchou d'Adrien Piquet-Gauthier : Riberto
  • 2021 : King de David Moreau : Max
  • 2021 : Irréductible de Jérôme Commandeur

Théâtre

  • 1970 : Les Fraises musclées de Jean-Michel Ribes, mise en scène de l'auteur, théâtre La Bruyère
  • 1972 : Je suis un steak de Jean-Michel Ribes, mise en scène de l'auteur, théâtre Pigall's
  • 1972 : Par delà les marronniers de Jean-Michel Ribes, mise en scène de l'auteur, festival du Marais Maison d'Ourscamp, Espace Cardin
  • 1974 : L'Odyssée d'une tasse de thé de Jean-Michel Ribes, mise en scène de l'auteur, théâtre de la Ville
  • 1975 : Le Baron perché d'après Italo Calvino, mise en scène Jacques Échantillon
  • 1976 : Ruy Blas de Victor Hugo, mise en scène Jean-Pierre Bouvier, théâtre des Tuileries
  • 1978 : Roméo et Juliette de William Shakespeare, mise en scène Denis Llorca, théâtre Daniel Sorano
  • 1978 : Kings de William Shakespeare, mise en scène Denis Llorca
  • 1978 : Le Voyage sur la lune d'Edmond Rostand, mise en scène Denis Llorca
  • 1978 : Lorenzaccio d'Alfred de Musset, mise en scène Jean-Pierre Bouvier
  • 1978 : Les Catcheuses, mise en scène Jean-Louis Manceau
  • 1978 : À force d'attendre l'autobus, mise en scène Eva Darlan
  • 1978 : L'Île aux chèvres d'Ugo Betti, mise en scène Louis Thierry
  • 1983 : Argent mon bel amour de Roger Hanin, mise en scène Roger Hanin, théâtre Daunou
  • 1983 : Un caprice d'Alfred de Musset, mise en scène Anémone
  • 1983 : On purge bébé de Georges Feydeau, mise en scène Pascal Aubier
  • 1996 : Le Roman de Lulu de David Decca, mise en scène Didier Long, Petit théâtre de Paris
  • 2007 : Thalasso d'Amanda Sthers, mise en scène Stéphan Guérin-Tillié, théâtre Hébertot
  • 2010 : Je l'aimais d'Anna Gavalda, mise en scène Patrice Leconte, théâtre de l'Atelier
  • 2012-2013 : Inconnu à cette adresse de Kressmann Taylor, lecture dirigée par Delphine de Malherbe, théâtre Antoine-Simone Berriau
  • 2015 : Vous êtes mon sujet de Didier van Cauwelaert, mise en scène Alain Sachs, Théâtre de La Garenne Colombes, diffusion sur France 2 le 17/02
  • 2016 : Tout à refaire de Philippe Lellouche, mise en scène Gérard Darmon, Théâtre de la Madeleine
  • 2018 : L'Ordre des choses de Marc Fayet, mise en scène Richard Berry, théâtre de la Michodière

Télévision

  • 1972 : Les Thibault d'André Michel
  • 1973 : Arsène Lupin, épisode « L'homme de main des Prévailles »
  • 1977 : Deux auteurs en folie (série) : Paul
  • 1978 : Douze heures pour mourir de Abder Isker : Pépé Gomez
  • 1981 : Henri IV de Jeannette Hubert : Di Nolli
  • 1989 : Série noire, épisode « Pleine main », de Laurent Heynemann (série TV) : Laurent
  • 1990 : Mais qui arrêtera la pluie? de Daniel Duval
  • 1993 : Le Sang des innocents de Miguel Courtois : Vincent Millau
  • 1995 : Comment épouser un héritage? de Patrice Ambard : Cargèse
  • 1996 : L'Enfer vert de Philippe Bensoussan : Maurice Laporta
  • 1996 : La Ferme du crocodile de Didier Albert : Serge Maillart
  • 1998 : Un flic presque parfait de Marc Angelo : Blanev
  • 2000 : H (1 épisode) : le commissaire
  • 2005 : Callas et Onassis de Giorgio Capitani : Aristotele Onassis
  • 2010 : Le Grand Restaurant de Gérard Pullicino : Gérard
  • 2011 : Le Client d'Arnauld Mercadier : Fred Fondary
  • 2014 - 2016 : Duel au soleil (série, 2 saisons) d'Olivier Guignard : Ange Renucci
  • 2017 : Crimes parfaits, épisode « Un bon chanteur est un chanteur mort », de Didier Le Pêcheur : Franck Lopsis
  • 2019 : Family Business (série Netflix) d'Igor Gotesman : Gérard

Discographie

Albums

  • 2003 : Au milieu de la nuit
  • 2006 : Dancing
  • 2008 : On s'aime

Publications

  • Tu préfères... à vie, avec Pierre Palmade, éditions Michel Lafon, 2000 (ISBN 978-2290353745)
  • Le plus drôle de l'humour américain, collection « Le sens de l'humour », éditions Le Cherche Midi, 2005, 176 p. (ISBN 2749101972 et 978-2749101972) [présentation en ligne [archive]]
  • Sur la vie de mon père ..., éditions Michel Lafon, 2015, (ISBN 2749924197)
  • Le dictionnaire de ma vie avec Laurence Monsénégo, éditions Kero, 2019, (ISBN 2366584377)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article