Mort de Jean Panisse, acteur de "Manon des sources" et du "Gendarme de Saint-Tropez"

Publié le par BFMTV par Magali Rangin

L'acteur marseillais Jean Panisse, vu dans le Manon des sources de 1952, vient de s'éteindre le 31 décembre dernier, à l'âge de 92 ans.

Jean Panisse, dans de Didier Jaillon, retraçant la carrière de l'acteur. - Capture d'écran - Youtube - Jean-Baptiste Rivoalllan

Jean Panisse, dans de Didier Jaillon, retraçant la carrière de l'acteur. - Capture d'écran - Youtube - Jean-Baptiste Rivoalllan

C'était un Marseillais pur jus. Jean Panisse, acteur vu dans le Manon des sources de Marcel Pagnol, en 1952 vient de s'éteindre à l'âge de 92 ans. Selon France 3 Provence Alpes Côte d'Azur, il est mort des suite du Covid-19. Devenu acteur un peu par hasard, Jean Panisse - comme le Panisse de la trilogie marseillaise de Pagnol - était né à Marseille en 1928.

Si son visage est peu connu, il a joué de nombreux petits rôles, souvent proches de la figuration, dans une cinquantaine de films très populaires.

Après Manon des sources, où il incarnait Eliacin, il tourne dans Carnaval, d'Henri Verneuil, aux côtés de Fernandel, en 1953. On le retrouve ensuite dans Le Gendarme de Saint-Tropez, en 1964, dans un rôle de cafetier, puis il retrouve Louis de Funès dans Sur un arbre perché, en 1971 et Le Gendarme et les gendarmettes en 1982.

De "Ne nous fâchons pas" à "L'Homme de Rio"

Sa carrière est pavée d'autres petits rôle dans des films tels que Ne nous fâchons pas, de Georges Lautner avec Lino Ventura ou Borsalino et L'Homme de Rio avec Jean-Paul Belmondo. Il retrouvera Georges Lautner pour Fleur d'oseille, Il était une fois un flic et Joyeuses Pâques en 1984.

On le croise également dans Le Gitan de José Giovanni, avec Alain Delon, et dans Les Assassins de l'ordre, de Marcel Carné, avec Jacques Brel. Il retrouve Henri Verneuil en 1991 dans Mayrig.

Il apparaît également dans la série policière Les cinq dernières minutes. L'une de ses dernières apparitions à l'écran remonte à 2004, dans la série Plus belle la vie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article