"Robert Hossein était un homme que j’aimais beaucoup": la réaction de l'actrice niçoise Mylène Demongeot

Publié le par nice-matin par Alain Grasset

La Niçoise Mylène Demongeot n’a jamais eu l’occasion d’être sa partenaire au cinéma. Mais l’actrice qui a longtemps vécu sur l’Ile de Porquerolles avec son mari, le réalisateur Marc Simenon, était une amie proche de Robert Hossein et de son épouse Candice Patou.

Mylène Demongeot chez elle, à Paris, le 5 décembre 2012. Photo archives L. P.

Mylène Demongeot chez elle, à Paris, le 5 décembre 2012. Photo archives L. P.

"Je suis vraiment très triste d’apprendre le décès de Robert Hossein. Décidément, quelle période nous vivons en ce moment après les départs de Caroline Cellier, Claude Brasseur, Claude Bolling!"

"Robert, c’était un grand personnage. Un grand homme de théâtre, mais aussi du cinéma à la fois comme acteur et comme réalisateur."

"Dans les années 60, il a été un fabuleux jeune premier. A l’époque de la série des "Angélique", toutes les filles étaient folles de lui!"

"Robert a toujours été adorable avec moi. Chaque fois qu’on se rencontrait, notamment en décembre 2017 où il était présent à ma remise de la Légion d’honneur, il me disait: «Mais pourquoi on n’a pas tourné ensemble? C’est trop bête». Je lui répondais que c’était simplement parce que les producteurs n’avaient pas décidé alors de nous réunir dans un film ou un autre."

"J’aurais eu beaucoup de plaisir à tourner avec lui, et apparemment lui aussi. C’était un homme que j’aimais beaucoup. C’était un grand charmeur. Il était d’origine russe, et moi ukrainienne. On avait beaucoup de sensibilité en commun."

"Je pense beaucoup à sa femme Candice Patou, qui a été merveilleuse tout au long de leur vie. Je les embrasse très fort."

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article