Vingt-cinq ans après sa mort, les hommages à l'ancien président de la République François Mitterrand

Publié le par 20 Minutes par Olivier Juszczak

DIAPORAMA Avec les images d'hier et celles d'aujourd'hui, retrouvez les hommages consacrés au quatrième président de la Ve République française 

Les gens suivent sur un écran géant installé sur la place devant la cathédrale Notre-Dame à Paris, la cérémonie religieuse en hommage à François Mitterrand, le 11 janvier 1996. — PATRICK KOVARIK/AFP

Les gens suivent sur un écran géant installé sur la place devant la cathédrale Notre-Dame à Paris, la cérémonie religieuse en hommage à François Mitterrand, le 11 janvier 1996. — PATRICK KOVARIK/AFP

Emmanuel Macron a déposé vendredi à Jarnac une gerbe sur le tombeau de François Mitterrand, mort il y a 25 ans, aux côtés de grandes figures du PS attentives à souligner que les deux hommes n'avaient « rien de commun ».

Une vingtaine de proches du président défunt se sont recueillis devant le caveau familial, dont l'ex-président François Hollande, les anciens ministres de Mitterrand Ségolène Royal et Hubert Védrine, son fils Gilbert Mitterrand ainsi que l'actuel Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure, qui a déposé une gerbe au nom du parti.

L'occassion pour 20 Minutes de revenir, avec les images d'hier et celles d'aujourd'hui, sur les hommages consacrés au quatrième président de la Ve République française.

 Devant le domicile des Mitterrand, rue de Bièvre à Paris, le 8 janvier 1996. — NEBINGER/SIPA

Devant le domicile des Mitterrand, rue de Bièvre à Paris, le 8 janvier 1996. — NEBINGER/SIPA

« Ce n'est pas la mort qui me fait peur, c'est de ne plus vivre », disait-il. Ce lundi 8 janvier 1996 à l'aube, huit mois après avoir quitté l'Elysée, François Mitterrand s'éteint, rongé par un cancer. Il avait 79 ans.

 Le 9 janvier 1996, au 9 de l'avenue Le-Play à Paris, le lieu où François Mitterrand est décédé la veille. — HADJ/SIPA

Le 9 janvier 1996, au 9 de l'avenue Le-Play à Paris, le lieu où François Mitterrand est décédé la veille. — HADJ/SIPA

Au 9 de l'avenue Le-Play, c'est vite un ballet ininterrompu. Politiques, artistes, compagnons de route viennent se recueillir dans la chambre aux volets clos où gît le défunt. A l'extérieur, les anonymes se pressent, fleurs à la main. A la télévision, Jacques Chirac, l'adversaire-successeur, salue, « à l'heure où François Mitterrand entre dans l'Histoire », un homme qui a « toujours fait des choix clairs », « au nom de l'idée qu'il se faisait de la France ».

Hommage à François Mitterrand, le 10 janvier 1996, place de la Bastille, à Paris. — JOBARD/HADJ/SIPA

Hommage à François Mitterrand, le 10 janvier 1996, place de la Bastille, à Paris. — JOBARD/HADJ/SIPA

Le 10 janvier 1996, place de la Bastille, à Paris, le peuple de gauche, déjà là le 10 mai 1981 pour fêter la victoire et l'alternance, fait ses adieux, rose rouge à la main. Devant un immense portrait, 30.000 personnes écoutent en silence Barbara Hendricks entonner Le Temps des cerises avant de scander « merci François ».

Les gens sont rassemblés devant la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 11 janvier 1996, alors qu'un immense écran vidéo retransmet la messe solennelle célébrée à la mémoire de l'ancien président français François Mitterrand. — PATRICK KOVARIK/AFP

Les gens sont rassemblés devant la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 11 janvier 1996, alors qu'un immense écran vidéo retransmet la messe solennelle célébrée à la mémoire de l'ancien président français François Mitterrand. — PATRICK KOVARIK/AFP

Le 11 janvier 1996, jour de deuil national. Drapeaux en berne, minute de silence dans les écoles, la télévision diffuse en direct la cérémonie solennelle à Notre-Dame, avec 60 chefs d'Etat ou de gouvernement, du chancelier allemand Helmut Kohl, en larmes, à Fidel Castro.

Danielle Mitterrand, Jean-Christophe Mitterrand, Mazarine Pingeot, Gilbert Mitterrand et Adrien Mitterrand sur la place du Château à Jarnac, le 11 janvier 1996. — GERARD LEROUX/AFP

Danielle Mitterrand, Jean-Christophe Mitterrand, Mazarine Pingeot, Gilbert Mitterrand et Adrien Mitterrand sur la place du Château à Jarnac, le 11 janvier 1996. — GERARD LEROUX/AFP

Les funérailles privées de François Mitterrand à Jarnac (Charente), le 11 janvier 1996, réunissent ses deux familles.

Mazarine Pingeot et Anne Pingeot, à Jarnac, le 11 January 1996. — DERRICK CEYRAC/AFP

Mazarine Pingeot et Anne Pingeot, à Jarnac, le 11 January 1996. — DERRICK CEYRAC/AFP

La vérité a éclaté au grand jour fin 1994. La France découvre ébahie l'existence d'une jeune fille de 20 ans ressemblant trait pour trait à François Mitterrand, née d'une liaison qui dure depuis 30 ans avec Anne Pingeot.

Le 11 janvier 1996 au cimetière de Jarnac. — OLIVIER MORIN/AFP

Le 11 janvier 1996 au cimetière de Jarnac. — OLIVIER MORIN/AFP

Dans le cimetière de Jarnac, un foule nombreuse est présente aux obsèques de François Mitterrand.

Une foule se rassemble pour déposer des fleurs au caveau familial où le président François Mitterrand a été enterré, le 11 janvier 1996 à Jarnac. — PASCAL PAVANI/AFP

Une foule se rassemble pour déposer des fleurs au caveau familial où le président François Mitterrand a été enterré, le 11 janvier 1996 à Jarnac. — PASCAL PAVANI/AFP

Entouré de journalistes, le caveau familial du président François Mitterrand est recouvert de fleurs, le 11 janvier 1996.

La tombe de l'ancien président François Mitterrand est photographiée après une cérémonie d'hommage marquant le 25e anniversaire de sa mort, le 8 janvier 2021 au cimetière de Jarnac. — PHILIPPE LOPEZ/POOL/AFP

La tombe de l'ancien président François Mitterrand est photographiée après une cérémonie d'hommage marquant le 25e anniversaire de sa mort, le 8 janvier 2021 au cimetière de Jarnac. — PHILIPPE LOPEZ/POOL/AFP

Vingt-cinq ans plus tard, dans le même lieu, Emmanuel Macron a déposé une gerbe sur le tombeau de François Mitterrand, aux côtés de grandes figures du PS attentives à souligner que les deux hommes n'avaient « rien de commun », le 8 janvier 2020.

L'ancien président français François Hollande se tient devant la tombe de l'ancien président François Mitterrand lors d'une cérémonie d'hommage de dépôt de gerbes marquant le 25e anniversaire de sa mort, le 8 janvier 2021 au cimetière de Jarnac. — PHILIPPE LOPEZ/POOL/AFP

L'ancien président français François Hollande se tient devant la tombe de l'ancien président François Mitterrand lors d'une cérémonie d'hommage de dépôt de gerbes marquant le 25e anniversaire de sa mort, le 8 janvier 2021 au cimetière de Jarnac. — PHILIPPE LOPEZ/POOL/AFP

Arrivés les premiers, une vingtaine de proches du président défunt se sont recueillis devant le caveau familial, dont l'ex-président François Hollande, les anciens ministres de Mitterrand Ségolène Royal et Hubert Védrine, son fils Gilbert Mitterrand ainsi que l'actuel Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure, qui a déposé une gerbe au nom du parti.

Le président français Emmanuel Macron se tient devant la tombe de l'ancien président François Mitterrand lors d'une cérémonie d'hommage marquant le 25e anniversaire de sa mort, le 8 janvier 2021 au cimetière de Jarnac. — PHILIPPE LOPEZ/POOL/AFP

Le président français Emmanuel Macron se tient devant la tombe de l'ancien président François Mitterrand lors d'une cérémonie d'hommage marquant le 25e anniversaire de sa mort, le 8 janvier 2021 au cimetière de Jarnac. — PHILIPPE LOPEZ/POOL/AFP

Emmanuel Macron est arrivé un quart d'heure plus tard, après avoir salué sur Twitter les deux accomplissements de François Mitterrand les plus importants à ses yeux, l'abolition de la peine de mort et son engagement européen. « N’oublions jamais ses mots : "le nationalisme, c'est la guerre" », a écrit le chef de l'Etat.

Le président français Emmanuel Macron (à gauche) salue son prédécesseur François Hollande (à droite) alors qu'il arrive pour une cérémonie d'hommage sur la tombe de l'ancien président François Mitterrand marquant le 25e anniversaire de sa mort, le 8 janvier 2021 au cimetière de Jarnac. — PHILIPPE LOPEZ/POOL/AFP

Le président français Emmanuel Macron (à gauche) salue son prédécesseur François Hollande (à droite) alors qu'il arrive pour une cérémonie d'hommage sur la tombe de l'ancien président François Mitterrand marquant le 25e anniversaire de sa mort, le 8 janvier 2021 au cimetière de Jarnac. — PHILIPPE LOPEZ/POOL/AFP

« Le socialisme représente toujours une espérance. Celle du progrès, de la justice sociale, de l'éducation, du rôle de l'État, de la laïcité et du respect de la planète. Ce message est d'une évidente actualité », a tweeté François Hollande, le deuxième président socialiste de l’histoire de la Ve République après François Mitterrand

Baltique, la chienne labrador de François Mitterrand, le 11 janvier 1996. — CHESNOT/SIPA

Baltique, la chienne labrador de François Mitterrand, le 11 janvier 1996. — CHESNOT/SIPA

On vous laisse avec la tristesse, il y a 25 ans, de la chienne labrador de François Mitterrand, Baltique, tout aussi touchée que les poches du président.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article