Dans l'intimité de Frida Kahlo, par Lucienne Bloch, à la galerie de l'Instant

Publié le par 20 Minutes par Olivier Juszczak

DIAPORAMA Retrouvez des portraits très personnels de la célèbre peintre mexicaine dans la galerie parisienne 

Frida Kahlo mordant son collier, à New York, 1933. — Lucienne Bloch

Frida Kahlo mordant son collier, à New York, 1933. — Lucienne Bloch

Jusqu’au 14 mars, la galerie de l’Instant, à Paris, présente une exposition photo dont le sujet principal est Frida Kahlo (1907-1954). C’est la photographe et artiste Lucienne Bloch (1909-1999) qui est l’auteure des clichés de la célèbre peintre mexicaine. Assistante de l'artiste Diego Riviera (1886-1954), le mari de Frida Kahlo, Lucienne Bloch devient l’amie de la peintre, une amitié lui permettant de réaliser des clichés dans le cercle privé, en toute confiance. Des images en noir et blanc qui permettent de porter un autre regard sur Frida Kahlo, à l’opposé de l’image d’Epinal très colorée que l’on associe souvent à l’artiste mexicaine.

 Frida Kahlo mordant son collier, à New York, 1933. — Lucienne Bloch

Frida Kahlo mordant son collier, à New York, 1933. — Lucienne Bloch

Jusqu’au 14 mars, la galerie de l’Instant, à Paris, présente une exposition photo dont le sujet principal est Frida Kahlo (1907-1954). Des images en noir et blanc captées par Lucienne Bloch (1909-1999) qui permettent de porter un autre regard sur la peintre, à l’opposé de l’image d’Epinal très colorée que l’on associe souvent à l’artiste mexicaine.

Frida Kahlo au Barbizon Plaza Hotel, New York, 1933. — Lucienne Bloch

Frida Kahlo au Barbizon Plaza Hotel, New York, 1933. — Lucienne Bloch

Julie Gragnon, la responsable de la galerie de l'Instant, tombe sous le charme de cette photo dans une exposition lors d'un voyage à New York. Quelques jours plus tard, elle recroise un tirage de ce cliché et en fait l'acquisition. « Ce regard pénétrant, tellement intense, sa confiance en elle et le poids de ce double regard du tableau au-dessus d’elle, m’avaient profondément marqué lors de la visite » déclare-t-elle dans la présentation de l'exposition.

Frida Kahlo sous le panneau indiquant l'emplacement réservé pour les personnes de couleur, à Laredo, Texas, 1932. — Lucienne Bloch

Frida Kahlo sous le panneau indiquant l'emplacement réservé pour les personnes de couleur, à Laredo, Texas, 1932. — Lucienne Bloch

Contente de son acquisition, elle en fait part sur Instagram.

Frida Kahlo par le cactus, Mexique, 1932. — Lucienne Bloch

Frida Kahlo par le cactus, Mexique, 1932. — Lucienne Bloch

C’est comme cela qu’elle noue contact avec la petite fille de Lucienne Bloch (1909-1999), Lucienne Allen, qui représente l’œuvre de sa grand-mère.

Frida Kahlo à la frontière, Laredo, Texas, 1932. — Lucienne Bloch

Frida Kahlo à la frontière, Laredo, Texas, 1932. — Lucienne Bloch

Un an plus tard, cette exposition inédite de portraits de Frida Kahlo par Lucienne Bloch voit le jour à Paris. 

Diego Riviera et Frida Kahlo surpris en train de s'embrasser, New York, 1933. — Lucienne Bloch

Diego Riviera et Frida Kahlo surpris en train de s'embrasser, New York, 1933. — Lucienne Bloch

Assistante de l'artiste Diego Riviera (1886-1954), le mari de Frida Kahlo, Lucienne Bloch est devenue l’amie de la peintre, une amitié qui lui a permis de réaliser des clichés dans le cercle privé, en toute confiance.

Diego Rivera dictant un texte à Frida Kahlo dans une chambre d'hôtel, à New York, le 11 mai 1933. — AP/SIPA

Diego Rivera dictant un texte à Frida Kahlo dans une chambre d'hôtel, à New York, le 11 mai 1933. — AP/SIPA

Un livre de 52 pages rassemblant 27 photographies de Frida Kahlo par Lucienne Bloch est édité par la galerie de l’Instant pour l’exposition.

Photo d'illustration n'appartenant pas au fonds de l'exposition.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article