L'alligator qui a survécu aux bombardements de Berlin conservé en Russie

Publié le par 20 Minutes avec agences

SURVIVANT Des rumeurs prétendent qu’il a appartenu à Hitler en personne 

Illustration d'un alligator. — Linda Saayman

Illustration d'un alligator. — Linda Saayman

Saturne, l’alligator qui avait échappé aux bombardements de Berlin pendant la Seconde Guerre mondiale est mort de vieillesse en mai dernier. Un musée russe a annoncé la semaine dernière qu’il avait été empaillé et qu’il sera désormais exposé à Moscou.

L’animal était né aux Etats-Unis en 1936 et avait été transféré au Jardin zoologique de Berlin, en Allemagne, quelques années avant le déclenchement du conflit le plus meurtrier de l’Histoire. En novembre 1943, la capitale germanique avait été le théâtre de plusieurs bombardements, qui avaient notamment touché le zoo.

Il survit à la destruction de l’aquarium

Entre 20 et 30 alligators et crocodiles avaient péri lors de la destruction de l’aquarium mais Saturne était parvenu à s’échapper. Pendant trois ans, il était resté introuvable, y compris pendant fameuse bataille de Berlin.

Il avait finalement été retrouvé par des soldats britanniques en 1946. Ces derniers l’avaient confié aux autorités soviétiques, qui rassemblaient les animaux rescapés de la guerre à Leipzig. Le crocodilien avait été ensuite transféré au zoo de Moscou. Il est mort là-bas à l’âge de 84 ans.

Un peu de patience avant de lui rendre visite

Sa renommée tenait à son incroyable évasion, mais aussi à des rumeurs prétendant qu’il appartenait à Adolph Hitler en personne. Le musée Darwin, un établissement moscovite spécialisé dans l’histoire naturelle a donc décidé de le conserver.

Dès le mois de juin, un produit spécial avait été appliqué sur les écailles de Saturne et une structure en mousse dédiée avait été créée. Après « six mois de travail », les taxidermistes viennent enfin d’achever leurs travaux. Pour observer le fantastique alligator, il faudra cependant encore patienter un peu. En raison de l’épidémie de Covid-19, les musées russes ne devraient rouvrir qu’à la mi-janvier.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article