Soupçons de détournement : Jean-Claude Gaudin en garde à vue à Marseille

Publié le par Les Echos

L'ex-maire de la ville est visé par une information judiciaire ouverte en juin 2019 pour détournements de fonds publics. Les domiciles de l'octogénaire ont été perquisitionnés mardi. Sa gestion de Marseille, qu'il a dirigée pendant 25 ans, a été épinglée par la Chambre régionale des comptes.

Les faits qui justifient la mise en garde à vue de Jean-Claude Gaudin datent de l'époque où il dirigeait Marseille. (CLEMENT MAHOUDEAU/AFP)

Les faits qui justifient la mise en garde à vue de Jean-Claude Gaudin datent de l'époque où il dirigeait Marseille. (CLEMENT MAHOUDEAU/AFP)

Les procédures judiciaires autour de Jean-Claude Gaudin s'accélèrent. Après avoir vu ses domiciles perquisitionnés la veille, l'ancien maire de Marseille a été placé en garde à vue ce mercredi dans les locaux de la gendarmerie de la ville, selon deux sources judiciaires à l'AFP, confirmant une information de Marsactu. 

Une information judiciaire est en effet ouverte, depuis le 11 juin 2019, pour des chefs principaux de détournement de fonds publics par une personne chargée d'une mission de service public et de recel de ce délit. Elle « concerne la situation de personnes qui ont poursuivi leur activité en ayant dépassé l'âge légal de départ à la retraite », selon une source judiciaire. Les faits en question datent de la période où Jean-Claude Gaudin était maire de Marseille (1995-2020).

Une gestion de la ville très critiquée

Fin 2019, la Chambre régionale des comptes s'était montrée très critique sur la gestion de la ville par l'élu de droite. Ce rapport au vitriol pointait des défaillances sur les finances, le personnel ou encore l'immobilier. Il soulignait notamment une « gestion des départs en retraite […] pour le moins coûteuse » à la Ville de Marseille, avec plusieurs maintiens en fonction estimés « illégaux » au cabinet du maire. Selon les magistrats, la ville violait « sciemment » les règles légales sur la retraite avec un préjudice de plus d'un million d'euros par an au contribuable.

Les faits ont été révélés dans le cadre de l'enquête préliminaire du Parquet national financier (PNF) sur la gestion du temps de travail des agents municipaux de Marseille, terminée en décembre, et pour laquelle Jean-Claude Gaudin pourrait être renvoyé devant un tribunal correctionnel, ainsi que six de ses proches.

Ce dossier est actuellement en phase contradictoire, selon une source proche du dossier, et « aucune orientation n'a été prise pour l'instant ». Dans ce volet, le PNF lui reproche notamment l'existence d'heures supplémentaires indues et un absentéisme injustifié des agents, notamment au Samu social.

Une situation financière catastrophique à Marseille

Cette gestion de la ville laisse aujourd'hui la nouvelle majorité de gauche à la tête d' une ville où la situation financière est critique. Les caisses de la ville, si l'on y soustrait les charges de fonctionnement et le remboursement de la dette de 1,54 milliard d'euros et de ses intérêts, ne comptent plus que 13 millions d'euros. « Cela représente à peine 15 euros par habitant », note le rapport d'analyse financière du cabinet Deloitte rendu il y a quelques jours.

Cette situation, qualifiée par le nouveau maire Benoit Payan de « catastrophique », pourrait encore l'être plus qu'annoncé, puis l'audit n'a pas pu porter sur certains postes pour lesquels des éléments comptables manquaient. « Nous avons découvert des problèmes structurels importants dans les comptes de la ville », a déploré l'édile. Une mise sous tutelle financière de la seconde ville de France, bien qu'évoquée, n'est pas à l'ordre du jour, a-t-il indiqué.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article