Agde - Sauvetage d'une pièce exceptionnelle avec l'association Agde Histoire 39-45

Publié le par Occitanie tribune par Michel Desnos

Michel Desnos : "J ai eu la chance d'y assister un grand moment ! " Samedi 13 février 2021, sauvetage d'une pièce exceptionnelle avec l'association Agde Histoire 39-45, un rare canon produit à 3000 exemplaires seulement durant la Seconde Guerre Mondiale .

 Agde - Sauvetage d'une pièce exceptionnelle avec l'association Agde Histoire 39-45

Grâce à mon ami Denis l'inventeur du canon, trouvé il y a quelques temps lors du curetage d'un ruisseau sur le secteur d'Agde. Nous avons pris l'initiative de le sortir de sa gangue de boue et de le restaurer, il prendra place d'ici peu au Bunker 638.

Lors du premier nettoyage on s’aperçoit qu'il a été neutralisé par l'explosion de la culasse, souvent réalisé sur les pièces du secteur lors de la débâcle des troupes vers la vallée du Rhône par faute de moyens de transport, il ne fallait pas qu'il tombe aux mains des alliés intacts.

Le canon 8,8cm Raketenwerfer RW43 . Ce canon sans recul Allemand, le "Püppchen" ("petite poupée" en Allemand), construit par la Westfalische-Anhaltische Sprengstoff AG est difficilement classable: c'est un canon mais il tire des roquettes quasiment semblables à celles des Panzerschreck (Le bazooka allemand). Ce système permet de limiter le recul de l'arme (malgré son calibre de 88 mm, il utilise les affûts de 28mm s. PzB 41 récupérés) tout en augmentant la portée des fusées grâce au supplément de poussée des gaz qui ne peuvent plus s'échapper vers l'arrière. Le tube était du modèle le plus rustique et simple possible et le tout fort efficace contre les chars grâce à la charge creuse de l'obus.

Intérêt tactique

Alors qu'au milieu de la guerre dominaient les champs de batailles étendus (plaines russes, nord de l'Afrique), propices au combat de chars à longue distance, la situation stratégique dans les derniers mois du conflit imposa des compartiments de combat beaucoup plus restreints. Les canons antichars (Pak 40 et 88 mm) ne profitaient plus de leur allonge et leur faible mobilité les condamnaient à la destruction ou la capture. Leur déploiement en milieu urbain s'avérait difficile et inadéquat. Des armes antichars individuelles d'infanterie étaient disponibles (panzerfäuste, lance-roquettes panzerschreck), mais leur efficacité était amoindrie par une portée très courte, qui exposait dangereusement le servant. La stielgranate du Pak 36 s'avérant trop imprécise, les ingénieurs allemands développèrent alors (entre-autres) deux canons, compromis en termes de portée, légèreté, coût et efficacité, entre les deux systèmes d'armes mentionnés plus haut. D'une part le 8-cm PAW 600/8H63, léger, utilisant une munition déjà existante modifiée, efficace mais seulement à courte et moyenne portée (en deçà de 750 m) ; d'autre part le raketenwerfer 43, partageant les mêmes caractéristiques, et plus léger (masse avoisinant celle du sPzB 41).

Caractéristiques techniques

Le puppchen tirait une roquette à empennage arrondi RPzB. Gr. 4312 (mise à feu par percussion)[1],[2], la queue propulsive étant plus courte que celle du panzerschreck (490 mm contre 650 mm pour la RPzB. Gr. 4322 à allumage électrique). Lors du tir, la jante-amorce se désolidarise de la base du projectile et sera extraite de la chambre. L'ogive et la fusée sont identiques, la charge creuse de 660 g assurant une pénétration de 160 mm de blindage incliné à 30°[4],. Le poids total du projectile est de 2,6 kg[2],. Moins discret (bien que d'une hauteur restreinte de 90 cm) et mobile (roues métalliques pour le trajet sur de courtes distances), le raketenwerfer 43 bénéficiait d'une stabilité accrue, d'organes de visée plus précis, d'une portée utile au moins deux fois supérieure à celle du lance-roquettes portatif. Il demandait toutefois la présence d'au moins deux servants entraînes pour le servir et le déplacer.

 Agde - Sauvetage d'une pièce exceptionnelle avec l'association Agde Histoire 39-45
 Agde - Sauvetage d'une pièce exceptionnelle avec l'association Agde Histoire 39-45
 Agde - Sauvetage d'une pièce exceptionnelle avec l'association Agde Histoire 39-45
 Agde - Sauvetage d'une pièce exceptionnelle avec l'association Agde Histoire 39-45
 Agde - Sauvetage d'une pièce exceptionnelle avec l'association Agde Histoire 39-45

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article