Décès de l’avocat Jean-Claude Barral

Publié le par Midi Libre par JDM

Décès de l’avocat Jean-Claude Barral

Il avait raccroché sa robe en 2002, après 40 ans de barreau. Le grand avocat montpelliérain Jean-Claude Barral est décédé à l’âge de 88 ans. Le plus poète des pénalistes de Montpellier, très apprécié, était considéré comme un avocat atypique, à l’ancienne, plaidant tout à l’émotion, à l’humanité et à l’éloquence. L’homme, originaire de Vendémian, était par ailleurs connu pour sa passion des pigeons.

Jean-Claude Barral s’était confié à Midi Libre en 2002, sur ce métier d’avocat qu’il n’aurait "pas dû faire. Je suis un timide qui ne se laisse pas intimider ; j’ai horreur de parler en public et il faut parfois faire preuve d’une certaine agressivité que je n’ai pas du tout […] Mais si c’était à refaire, je le referais quand même."

En 1996, son nom avait été associé à une affaire particulièrement tragique qui avait fait grand bruit : devant la cour d’assises de l’Hérault, Jeanne-Marie Préfaut avait été condamnée à cinq ans de prison avec sursis pour avoir tué, en 1994, sa fille autiste de 23 ans afin de l’empêcher de retourner en hôpital psychiatrique. Me Barral avouera que "ces affaires, on n’en sort pas intact. On se demande si ça n’aurait pas pu se terminer autrement. On se remet en question. On voit ses dimensions et surtout ses limites".

À sa famille et à ses proches, Midi Libre présente ses plus sincères condoléances.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article