Disparition de Delphine Jubillar: "Dis-lui de rentrer", le texto du mari à une voisine envoyé à 4h du matin

Publié le par L'Indépédant par St.S.

Alors que les enquêteurs n'ont toujours pas trouvé la moindre de trace de Delphine Jubillar, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre, l'avocat de ses proches, Maître Philippe Pressecq a fait quelques révélations.

Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre. / Capture d'écran Facebook

Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre. / Capture d'écran Facebook

Dans une interview accordée à Paris-Match, Maître Philippe Pressecq a évoqué un texto envoyé par Cédric Jubillar à une voisine dans la nuit de la disparition de sa femme.

Selon Maître Philippe Pressecq, dans ce message envoyé dans la nuit du 15  au 16 décembre à 4 heures du matin, Cédric Jubillar demande à sa voisine de dire "à Delphine de rentrer". 

Cette même voisine répond alors: "Non, Delphine n'est pas avec moi". 

"Il venait de se réveiller et de se rendre compte de l’absence de sa femme. Cédric pensait qu’elle était partie chez sa copine, une voisine du village" qui est aussi l'une des clientes de Me Pressecq. Pour ce dernier, "la déclaration de la disparition semble sincère donc". "Si cela était une mise en scène pourquoi le faire à 4h du matin surtout que dans cette hypothèse l’auteur supposé aurait plutôt besoin de temps pour effacer des traces…"

Sur la relation du couple Me Pressecq écarte d'éventuels actes de violence. "Le couple ne s’entendait plus, mais rien ne laisserait présager une guerre entre eux ou un climat de violence."

Un mois et demi après la disparition de la mère de deux enfants, l'enquête semble piétiner. Pour l'avocat des amis de Delphine, "c’est le mystère". "Nous n’avons pas encore accès au dossier. Cela viendra. Mais pour l’instant nous ne savons rien." 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article