Disparition de Delphine Jubillar : soupçonné d'être son amant, un homme harcelé sur les réseaux se défend

Publié le par Midi Libre

Face aux "ragots" et aux "mensonges" le mettant en cause dans la disparition de Delphine Jubillar, un entrepreneur du Tarn a souhaité préciser qu'il n'avait jamais eu de relations avec l’infirmière disparue en décembre 2020. "Je n'ai jamais vu cette femme et je ne la connais pas", a affirmé celui qui a été condamné en novembre dernier pour la dégradation du véhicule du mari de Delphine Jubillar.

L'infirmière a disparu depuis le 16 décembre dans le Tarn. CAPTURE FACEBOOK - DELPHINE JUBILLAR

L'infirmière a disparu depuis le 16 décembre dans le Tarn. CAPTURE FACEBOOK - DELPHINE JUBILLAR

Un père de famille a tenu à faire une mise au point, assurant qu'il n'avait jamais été l'amant de Delphine Jubillar. Cette jeune femme habitant Cagnac-Les-Mines (Tarn) n'a plus donné signe de vie depuis le 16 décembre 2020. Sa disparition a suscité de nombreux commentaires et rumeurs.

Certains ont mis en cause l'homme qui s'exprime aujourd'hui, rapporte La Dépêche du Midi. Le Tarnais a qualifié de "ragots" les "mensonges concernant une relation amoureuse que l’on m’aurait prêtée avec [Delphine Jubillar]". Il n'a jamais été son "amant", assure-t-il.

Il a affirmé n'avoir "rien à [s]e reprocher" et se tenir à la disposition des "gendarmes [qui] font leur travail sur cette affaire". Le trentenaire a déploré la multiplication des fausses pistes, comme celle de sa présence dans un hôtel d'Albi avec l'infirmière disparue. "Je le répète, je n’ai jamais vu cette femme et je ne la connais pas !", a-t-il affirmé. Les allégations trouvent leur source dans des dégradations de véhicules qu'il a commises en 2020.

Il avait endommagé la voiture du couple avec un ami

Il a été condamné en novembre dernier pour ces actes. Avec un ami, il avait endommagé des voitures avec une batte de base-ball. Il entendait ainsi causer du tort à un proche du mari de Delphine Jubillar, qu'il soupçonnait d'avoir voulu séduire sa petite amie. La voiture du couple Jubillar stationnait à proximité et avait également été vandalisée. Il s'agissait d'un "pur hasard", a commenté le père de famille pointé du doigt.

L'ami avec qui il s'en était pris aux voitures a lui aussi été condamné. Il a également été soupçonné par des personnes s'intéressant à l'affaire d'être lié à la disparition de Delphine Jubillar. Il avait croisé cette dernière à deux reprises lors de soirées en décembre dernier. Il a fait l'objet de trois convocations par les enquêteurs, qui ne le considèrent désormais plus comme un suspect. Les investigations toujours en cours demeurent abondamment commentées sur les réseaux sociaux.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article