Montpellier: le metteur en scène Alain Françon grièvement blessé à l'arme blanche, l'agresseur en fuite

Publié le par BFMTV par Raphaël Maillochon et Cécile Ollivier avec Ambre Lepoivre avec AFP

Le metteur en scène de théâtre Alain Françon a été attaqué au couteau et gravement blessé à la carotide. Son agresseur a pris la fuite et est activement recherché par la police.

(Photo d'illustration) - AFP

(Photo d'illustration) - AFP

Le metteur en scène Alain Françon, âgé de 76 ans, a été grièvement blessé à l'arme blanche au niveau de la carotide ce mercredi matin, a appris BFMTV de sources concordantes.

D'après les premières constatations, le septuagénaire a marché, blessé, sur plusieurs mètres le long de la rue de l’Ancien Courrier, en plein coeur de la ville de Montpellier, avant de s'effondrer au sol près de l'hôtel où il réside. La sûreté départementale a relevé des marques de sang dans plusieurs rues alentours.

Son agresseur a pris la fuite et est activement recherché par les services de police. La victime a quant à elle été prise en charge par les secours dépêchés sur place et transportée à l'hôpital.

Un metteur en scène reconnu

Depuis un mois, Alain Françon donnait des cours à l'Ecole nationale supérieure d'art dramatique de Montpellier. Né en 1945 à Saint-Etienne, il a notamment fondé la compagnie Le Théâtre éclaté à Annecy dans les années 1970 avant de diriger le Centre dramatique national de Lyon, puis celui de Savoie. En 1996, il prend la tête du Théâtre national de la Colline à Paris, un poste qu'il occupe jusqu'en 2010.

En 2016, il reçoit pour la pièce "Qui a peur de Virginia Woolf" d'Edward Albee, jouée au théâtre de L'Oeuvre, le Molière du metteur en scène de théâtre privé. Dans le dernier film de Maïwenn, "ADN", sorti fin 2020, il interpréte le rôle du père "castrateur" de l'actrice et réalisatrice, qui avait une nouvelle fois puisé dans sa propre histoire pour son oeuvre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article