Montpellier. Le metteur en scène Alain Françon dans un état grave après avoir été poignardé en pleine rue

Publié le par Ouest-France avec NG et AFP

Le metteur en scène Alain Françon a été victime d’agression au couteau en pleine rue, ce mercredi 17 mars à Montpellier (Hérault). Il a été pris en charge dans un état critique. Une enquête a été ouverte pour retrouver le suspect de cette agression. La victime âgée de 76 ans donne actuellement des cours à l’École nationale supérieure d’Art dramatique.

Alain Françon en 2016 sur la scène de la cérémonie des Molières. | PATRICK KOVARIK / AFP

Alain Françon en 2016 sur la scène de la cérémonie des Molières. | PATRICK KOVARIK / AFP

Le metteur en scène Alain Françon a été poignardé en pleine rue ce mercredi 17 mars à Montpellier (Hérault). L’agression a eu lieu en fin de matinée dans le quartier de l’Écusson, le centre historique de la ville, révèle Midi Libre dans des circonstances qui restent floues dans l’immédiat. L’homme de 76 ans a été touché à la gorge et a été pris en charge vers 11 h 40 par les sapeurs-pompiers dans un état grave.

Le metteur en scène assure actuellement des cours à l’École nationale supérieure d’Art dramatique (ENSAD) de Montpellier et loge dans un hôtel à proximité de l’établissement, rapporte France 3 Occitanie.

Le suspect en fuite

Une enquête a été ouverte et confiée aux policiers de la sûreté départementale de l’Hérault. Les forces de l’ordre ont mis en place un périmètre de sécurité pour permettre aux agents de la police technique et scientifique de réaliser les premiers prélèvements. Le lieu exact de l’agression n’avait pas été déterminé ce mercredi après-midi. L’auteur d’agression est activement recherché. L’arme a été retrouvée et placée sous scellée, précise Midi Libre.

Molière du metteur en scène de théâtre privé en 2016

Né en 1945 à Saint-Etienne, Alain Françon a notamment fondé la compagnie Le Théâtre éclaté à Annecy dans les années 1970 avant de diriger le Centre dramatique national de Lyon, puis celui de Savoie. En 1996, il prend la tête du Théâtre national de la Colline à Paris, un poste qu’il occupe jusqu’en 2010.

En 2016, il a reçu pour la pièce Qui a peur de Virginia Woolf d’Edward Albee jouée au théâtre de L’Œuvre le Molière du metteur en scène de théâtre privé.

Dans le dernier film de Maïwenn, « ADN », sorti fin 2020, il interprétait le rôle du père « castrateur » de l’actrice et réalisatrice, qui avait une nouvelle fois puisé dans sa propre histoire pour son œuvre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article