Paris: deux corps repêchés dans la Seine ce mercredi

Publié le par BFMTV par Esther Paolini Journaliste BFMTV

Les dépouilles ont été retrouvées à des heures et des lieux distincts. Les circonstances de ces deux morts ne sont pas encore connues.

La brigade fluviale de Paris sur la Seine, en juillet 2009. (Photo d'illustration) - BORIS HORVAT / AFP

La brigade fluviale de Paris sur la Seine, en juillet 2009. (Photo d'illustration) - BORIS HORVAT / AFP

Deux corps ont été repêchés dans la Seine ce mercredi à Paris, selon des informations du Parisien, confirmées auprès de BFMTV.com. Les dépouilles ont été retrouvées à des heures et des lieux distincts. Deux enquêtes sont en cours pour déterminer les causes exactes des morts.

Vers 10h30, le corps d'une femme a été remonté par des policiers de la Brigade fluviale, dans le 16e arrondissement de Paris, au niveau du pont Garigliano, précise une source policière à BFMTV.com. Les circonstances de la mort sont pour l'heure inconnues. Selon nos confrères du Parisien, le cadavre a séjourné un certain temps dans l'eau et n'est donc pas identifiable pour l'heure.

Une quarantaine de pompiers mobilisés

En fin de journée, aux alentours de 18h30, des témoins alertent les pompiers qu'un homme est tombé à l'eau près du pont de Notre-Dame (4e arrondissement), sur la rive droite de la Seine. Une source policière nous indique que l'individu "semblait alcoolisé, criait et dansait près de l'eau".

Une quarantaine de pompiers sont très rapidement mobilisés pour tenter de retrouver l'individu. Un porte-parole de la BSPP (Brigade de sapeurs-pompiers de Paris) précise que les recherches, qui se sont étalés sur 300 m2 d'eau, avec beaucoup de courant, ont nécessité une équipe de plongeur en surface, une équipe subaquatique ainsi qu'une équipe cynotechnique.

Finalement, le corps sans vie de l'homme est détecté par un chien aux alentours de 20h30, à proximité du pont d'Arcole, soit environ à un kilomètre d'où les témoins ont vu l'individu tomber. Des autopsies doivent avoir lieu prochainement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article