Ardennes: le corps d'Estelle Mouzin toujours introuvable mais Monique Olivier a joué un "rôle actif" confirme son avocat

Publié le par France 3 Grand Est par Eric Normand

Une nouvelle journée de recherches dans les Ardennes pour tenter, près de deux décennies après la disparition d'Estelle Mouzin de retrouver son corps. L'avocat de Monique Olivier s'est rendu sur place ce mercredi 7 avril, il a donné des précisions sur les aveux de l'ex-femme de Michel Fourniret.

Les recherches se poursuivent dans ce bois, près de la commune d’Issancourt-et-Rumel. • © Daniel Samulczyk - France TV

Les recherches se poursuivent dans ce bois, près de la commune d’Issancourt-et-Rumel. • © Daniel Samulczyk - France TV

Si proche et si loin à la fois... Toujours les mêmes scènes, ce même convoi de voitures, ces gendarmes et ces militaires qui barricadent des routes, toujours les mêmes espoirs. Mais ces journées harassantes se terminent toujours avec le même constat d'échec. Rien, les mêmes déceptions sur cette affaire dont on a pourtant le sentiment qu'elle est sur le point de livrer son dernier secret.

Où se trouve le corps d'Estelle Mouzin ? Ce mercredi 7 avril 2021 au petit matin, les enquêteurs sont revenus dans le secteur que Monique Olivier a indiqué à la juge Saine Kheris. C'était il y a tout juste une semaine, en pleine nuit. Sabine Kheris était parvenue une fois de plus à faire parler l’ex-femme du tueur en série Michel Fourniret.

Le sol est fouillé avec minutie, la moindre parcelle est examinée, creusée, "c'est un travail de longue haleine sur un périmètre restreint". Les enquêteurs sont sur la commune d’Issancourt-et-Rumel (Ardennes). Monique Olivier n'est finalement pas là, "pourquoi serait-elle revenue ? s'interroge Richard Delgenes, son avocat, "elle a déjà tout dit à la juge la semaine dernière, que pouvait-elle dire de plus ?"

L'avocat de Monique Olivier répond aux journalistes • © Cécile Banasik - FTV

L'avocat de Monique Olivier répond aux journalistes • © Cécile Banasik - FTV

Les enquêteurs se concentrent sur ces quelques centaines de mètres carrés de forêts, dans un secteur escarpé et pas toujours facile d'accès. "L'endroit a été identifié par Monique Olivier", a rappelé ce mercredi après-midi devant les journalistes son avocat, Richard Delgenes, "c'était en pleine nuit, elle a donné à la juge un endroit précis, un chemin".

    Monique Olivier était bien présente, à bord de la voiture, au moment où Michel Fourniret est venu dans le secteur pour se débarrasser du corps d’Estelle Mouzin. Richard Delgenes, avocat de Monique Olivier

Monique Olivier a aidé Michel Fourniret

Cela ne fait plus aucun doute que Monique Olivier a joué un rôle actif dans le meurtre d'Estelle Mouzin, jusque-là elle s'était contentée de dire qu'elle savait mais elle n'avait jamais été aussi précise dans ses révélations.

"Oui, elle a tout dit a confirmé son avocat, elle était présente dans la maison" quand l'ogre des Ardennes a ramené la fillette dans une maison héritée de la sœur du tueur à Ville-sur-Lumes, un village situé à 4 kilomètres d’Issancourt-et-Rumel. "Elle l'a gardée. Puis Michel Fourniret a fait ce qu'il faisait toujours" (séquestrer, violer et étrangler) même si l'avocat ne rentrera pas dans les détails. 

Dans la nuit, Monique Olivier et Michel Fourniret ont pris la voiture. C'est lui qui conduisait. "Ils ont emmené le corps d'Estelle dans ce bois, qui est actuellement fouillé, rapporte Richard Delgenes. "Elle l'a attendu dans la voiture à l'entrée du chemin. Il est parti 15 minutes."

"Monique Olivier n'était pas obligée de parler, elle aurait pu le faire hors procès-verbal. C'était compliquée pour elle. Elle sait que Michel Fourniret ne parlera plus, son état de santé ne lui permet plus. Si elle ne dit rien, personne ne saura. J'ai le sentiment qu'on s'approche de la vérité", veut croire Richard Delgenes.

Les investigations se poursuivent. Monique Olivier est déjà mise en examen "pour complicité". Avec ses dernières déclarations, on sait qu'elle a joué un rôle majeur dans le meurtre d'Estelle Mouzin, elle ne s'est pas contenté d'être la spectatrice d'un scénario macabre, bien huilé et malheureusement trop connu de la part de ce couple diabolique. Reste l'essentiel, savoir si Monique Fourniret a dit vrai et continuer à fouiller chaque parcelle de la forêt de Gernelle.  

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article