Abtey Jacques

Publié le par Mémoires de Guerre

Jacques Abtey (né vers 1906 et mort en 1998) était un officier du service de renseignement et du contre-espionnage français. Il s'est surtout démarqué contre les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale
 

Abtey Jacques

Il s'est surtout démarqué contre les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Lorsque la guerre se déclare, Abtey est chef du contre-espionnage militaire à Paris. L'un de ses collègues lui suggère de recourir à l'aide de Joséphine Baker pour obtenir des renseignements, ce qu'elle fera avec plaisir. Quelques mois plus tard, pour des questions racistes, Baker est interdite de se produire sur scène. En 1940, suite à l'appel de de Gaulle à résister, ils décident de rallier Londres.  Abtey, devenu « Monsieur Sanders », apprend que le service de renseignements, réorganisé, est maintenant situé à Marseille. Baker le désigne comme son « secrétaire artistique, monsieur Hébert » pour éviter les soupçons. En 1941, Baker décide de s'installer à Alger, Abtey est du voyage. Travaillant de concert, ils recueillent encore des informations pour le compte de la Résistance française et de France libre. La même année, Abtey doit communiquer ses renseignements au Portugal, mais ne peut obtenir de visa, au contraire de Baker

C'est cette dernière qui remplira sa mission. De retour au Maroc, elle tombe malade, mais reçoit quantité de visiteurs importants. Abtey en profite pour lui transmettre différents messages qu'elle remet aux diplomates et aux généraux qui la visitent. Désireuse d'améliorer le moral des troupes alliées, Baker se produit à Casablanca, à Oran, à Mostaganem, à Beyrouth et à Damas, entre autres. En novembre 1942, devant son succès, Abtey propose d'utiliser son image au profit de la propagande officielle, les bénéfices étant versés aux groupes de résistance français en France métropolitaine. Ce qu'elle accepte avec enthousiasme. Il publie un témoignage en 1949 sur ses actions comme résistante pendant la Seconde Guerre mondiale : La Guerre secrète de Josephine Baker. Plusieurs de ses missions ont été racontées par le Colonel Rémy. C'est également l'un des personnages principaux du roman biographique On n'a pas toujours du caviar de Johannes Mario Simmel. 

Publié dans Espions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article