Adams-Lehmann Hope Bridges

Publié le par rodney42

Adams-Lehmann Hope BridgesHope Bridges Adams Lehmann, née le 17 décembre 1855 à Londres, décédée le 10 octobre 1916 à Munich, est la première femme médecin en Allemagne, généraliste puis gynécologue, militante de la paix et aussi adepte de l'avortement légal en cas de danger pour la mère, elle est néanmoins une pionnière du combat féministe.

Elle est la plus jeune fille de Williams Bridges Adams, journaliste et constructeur de chemin de fer anglais, et de sa troisième femme Ellen. lle est élevée à Londres jusqu'au décès de son père. Sa mère décide alors de retourner en Allemagne, à Leipzig, d'où elle était originaire. La famille s'installe chez une tante, où elles sont un peu considérées comme des domestiques, en tout cas corvéables en contrepartie de leur hébergement. llant à l'encontre des souhaits de sa famille, elle entreprend des études de médecine. À l'époque, seuls les hommes pouvaient s'engager dans une telle voie, les femmes ne pouvaient qu'être infirmières ou sages-femmes.

Son père lui avait dit « Il faut se battre de toutes ses forces pour obtenir ce que l'on veut », c'est ainsi que sachant que, bien qu'étudiante en médecine, elle ne pourrait jamais obtenir son diplôme à cause de son sexe, et de son absence de baccalauréat, elle ira jusqu'à plaider sa cause auprès de la reine Augusta, qui intercédera en sa faveur. En 1880, elle sera la première femme à obtenir ce diplôme en Allemagne, mais il faudra attendre 1904 pour qu'il ne soit enfin reconnu par la profession.

Elle se marie avec Otto Walter qu'elle a connu à la faculté de médecine. Ils ouvrent ensemble un cabinet à Francfort, dans lequel elle s'occupe des pauvres et déshérités, en pratiquant la médecine presque gratuitement, en s'insurgeant aussi contre le sort réservé aux femmes. ls ont ensemble une fille, Mara. Hope est sans cesse tiraillée entre son métier, son rôle d'épouse et de mère.

Atteinte de tuberculose, certainement contractée au cours de ses visites, elle est vouée à une mort certaine. Son mari Otto décide de l'envoyer dans les montagnes de Bavière en espérant qu'elle guérisse de sa maladie. Ce qui advint au bout de quelque mois. Hope persuada donc son mari, Otto, d'ouvrir sur place un sanatorium pour y accueillir d'autre personnes atteintes de cette maladie ; l'établissement devient rapidement réputé, ils engagent un collaborateur efficace du nom de Carl Lehmann.

Les relations de Hope et Otto devenues tendues, le couple divorce, et en 1890 la jeune femme se marie avec Carl Lehmann, militant révolutionnaire. ls s'installent à Munich au cœur de la Bavière ultra catholique, Hope travaille dans un hôpital et se bat pour l'avortement légal. n 1896, elle publie un ouvrage « Women's Book » qui deviendra un best-seller, dans lequel elle prône le contrôle des naissances, la légalisation de l'avortement, le combat pour l'égalité des femmes, et l'accès à l'éducation pour tous. n 1915, elle sera accusée d'avortement criminel et traduite devant la justice. Après de longs palabres, elle sera finalement acquittée.

Publié dans Scientifiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article