Adlerberg Nikolaï Vladimirovitch

Publié le par Roger Cousin

Adlerberg Nikolaï Vladimirovitch Le comte Nikolaï Vladimirovitch Adlerberg (en russe : Николай Владимирович Адлерберг), né le 19 mai 1819 à Saint-Pétersbourg, décédé le 25 décembre 1892 à Munich, est un général d'infanterie et homme politique russe, qui fut conseiller d'État (1881), gouverneur général de Simferopol (1854-1856), gouverneur de Tauride (1854-1856), gouverneur de Taganrog de 1853 à 1854, gouverneur général de Finlande 1866 à 1881. Adlerberg descend d'une famille de la noblesse suédoise. Il est le fils de Vladimir Fiodorovitch Adlerberg (1790-1884), un proche de l'empereur Nicolas Ier, président du département de la poste de la Russie impériale qui créa les premiers timbres poste de l'histoire de la Russie. Étant de mère russe, il est élevé dans la foi orthodoxe, contrairement à son père d'origine luthérienne.

En 1855, Nikolaï Adlerberg épousa Amalie von Lerchenfeld (1808-1888), veuve du baron Paul von Krüdener et fille de Maximilien Emmanuel von Lerchenfeld et de sa maîtresse, la princesse Thérèse von Thurn und Taxis, née princesse de Mecklembourg-Strelitz. Issu d'une famille noble de Suède, Nikolaï Vladimirovitch Adlerberg sortit diplômé de l'École militaire du Corps des Pages. L'année suivante, il fut nommé aide de camp de Nicolas Ier. Le comte prit part à l'expédition militaire menée par la Russie dans le Caucase (1841-1842) puis à celle de Hongrie (1849). Au terme de la campagne hongroise, il fut promu colonel. En 1852, Nikolaï Vladimirovitch Adlerberg présenta sa démission et entra au ministère de l'Intérieur où il occupa les fonctions de chambellan de Sa Majesté Impériale.

Le 10 juin 1853, Nicolas Ier le nomma au poste de gouverneur de Taganrog. En raison de la déclaration de l'état de guerre à Taganrog (21 mai 1855) et de la proximité des opérations militaires menées par l'alliance franco-britannique en Crimée, le comte quitta ses fonctions au printemps 1854 et le comte Iegor Petrovitch Tolstoï lui succéda. En 1855, Adlerberg fut élevé au grade de major-général. Entre 1854 et 1856 au cours de la difficile période de la Guerre de Crimée, le comte occupa les postes de gouverneur de Simféropol et de Tauride (en Crimée). De 1856] à 1866, le comte remplit une mission diplomatique à Berlin. Nikolaï Vladimirovitch Adlerberg fut promu au grade de lieutenant-général et de général d'infanterie en 1870. En 1866, Alexandre II lui confia le poste de gouverneur de Finlande, il occupa cette fonction jusqu'en 1881.

Nikolaï Vladimirovitch Adlerberg était un passionné de théâtre. Il fonda, à Helsingfors, en 1868 le théâtre russe qui reçut le nom de théâtre Alexandre. Le 22 mai 1881, le comte Adlerberg fut admis comme membre au Conseil d'État. Après l'assassinat d'Alexandre II, le comte abandonna la vie publique. Nikolaï Vladimirovitch Adlerberg et son épouse quittèrent la Russie pour s'installer en Bavière, où ils vécurent dans le château d'Alexandre-Emmanuel von Lerchenfeld à Tegernsee, près de Munich, puis dans leur villa (Haus Adlerberg) construite au bord du lac. Le comte Nikolaï Adlerberg décéda le 25 décembre 1892 à Munich. Il est enterré auprès de son épouse au cimetière Saint-Laurent au bord du lac de Tegernsee.

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article