Arnoux Robert

Publié le par Mémoires de Guerre

Robert Arnoux (né le 23 octobre 1899 à Lille, mort le 13 mars 1964 à Paris) est un acteur français de cinéma et de théâtre. 

Arnoux Robert
Arnoux Robert
Arnoux Robert

Carrière

Après avoir suivi des cours classiques au Conservatoire, où il croise notamment Charles Boyer et Pierre Blanchar, Robert Arnoux débute en 1917 à L'Odéon où il reste 5 ans. Il y interprète Becque et Musset. Puis il passe au boulevard : Les Hommes, Le Paquebot Tenacity de Charles Vildrac, Lucienne et le Boucher de Marcel Aymé, Les Invités du bon dieu d'Armand Salacrou, etc. Il se lance dans une carrière cinématographique. Ses débuts coïncident avec l’arrivée du parlant en France.

Il tourne d’abord pour la firme allemande UFA (Tumultes en 1931, Le Congrès s’amuse) en 1932), puis pour la Paramount Pictures (La Perle, 1932). Deux films (Mademoiselle ma mère en 1937 et Amédée en 1949) lui permettent de jouer la co-vedette masculine, mais il incarne rarement les premiers rôles. Arnoux apparaît malgré tout régulièrement dans de nombreux films à succès (le préfet dans Lettres d'amour en 1942, le profiteur du marché noir dans La Traversée de Paris en 1956 et un autre trafiquant dans Voici le temps des assassins en 1956) et donne la réplique à toute une génération de comédiens parmi lesquels Jean Gabin et Claude Brasseur.

Filmographie

  • 1921 : Hantise de Jean Kemm
  • 1925 : Napoléon de Abel Gance
  • 1931 : Côte d'azur de Roger Capellani - Anselme Duval
  • 1931 : Tumultes de Robert Siodmak - Willy
  • 1931 : Rive gauche de Alexander Korda - Alfred
  • 1931 : Le congrès s'amuse de Erik Charell - Pépé
  • 1932 : La Perle de René Guissart
  • 1932 : Madame ne veut pas d'enfants de Hans Steinhoff et Constantin Landau - Félix Le Barrois
  • 1932 : Le Truc du Brésilien de Alberto Cavalcanti
  • 1932 : La Pouponnière de Jean Boyer - Jean Moreau
  • 1932 : Ma femme...homme d'affaires de Max de Vaucorbeil - Pierre
  • 1932 : Laissez faire le temps - court métrage
  • 1932 : Monsieur boude - court métrage - de Lucien Jaquelux
  • 1932 : Quand monsieur voudra - court métrage - de Jean Margueritte
  • 1932 : La Saisie - court métrage - de Jean Margueritte
  • 1933 : Je te confie ma femme de René Guissart
  • 1933 : Une femme au volant de Kurt Gerron et Pierre Billon
  • 1933 : Martini sec - court métrage - de Edmond T. Gréville
  • 1934 : Liliom de Fritz Lang - Le tourneur
  • 1934 : Jeunesse de Georges Lacombe - Jean
  • 1934 : Monsieur le vagabond - court métrage - de Edmond T. Gréville
  • 1934 : Remous de Edmond T. Gréville - Pierre
  • 1934 : Un drôle de locataire - court métrage - de René Pujol
  • 1934 : Les Surprises du cinéma parlant - court métrage - de Giulio del Torre
  • 1935 : Une nuit de noces de Georges Monca et Maurice Kéroul - Gaston
  • 1935 : Bourrachon de René Guissart
  • 1935 : Le Contrôleur des wagons-lits de Richard Eichberg
  • 1935 : Gangster malgré lui de André Hugon
  • 1935 : La fille de madame Angot de Jean Bernard-Derosne - Pomponnet, un coiffeur
  • 1935 : Stradivarius de Géza von Bolváry et Albert Valentin - Imre Berczy
  • 1935 : Antonia, romance Hongroise de Max Neufeld et Jean Boyer - Pali
  • 1935 : Marchand d'amour de Edmond T. Gréville - Léo
  • 1935 : Princesse Tam Tam de Edmond T. Gréville - Coton
  • 1935 : Soirée de gala - court métrage - de Victor de Fast
  • 1936 : Sept hommes...une femme de Yves Mirande
  • 1936 : La Terre qui meurt de Jean Vallée - François
  • 1936 : Enfants de Paris de Gaston Roudès - L'oncle
  • 1936 : Josette de Christian-Jaque - Rémy Doré
  • 1936 : La Souris bleue de Pierre-Jean Ducis - M. Rigaud
  • 1936 : Le Petit Chemin - court métrage - de André Gillois
  • 1937 : Mademoiselle ma mère de Henri Decoin - M. Moreuil
  • 1937 : Boulot aviateur ou Fripons, voleurs et Cie de Maurice de Canonge - Boulot
  • 1937 : Balthazar de Pierre Colombier
  • 1937 : L'Appel de la vie de Georges Neveux - Marmouset
  • 1937 : Le Plus Beau Gosse de France de René Pujol
  • 1937 : Une petite fortune - court métrage - de Yves Mirande
  • 1937 : Une fille à Monsieur Merle - court métrage - de Yves Mirande
  • 1937 : Monsieur le comte est servi - court métrage - de Yves Mirande
  • 1937 : Si j'avais su- court métrage - de Yves Mirande
  • 1938 : Visages de femmes de René Guissart
  • 1938 : Vedette d'un jour - court métrage - de Yves Mirande
  • 1939 : Circonstances atténuantes de Jean Boyer - Gabriel, le chauffeur
  • 1939 : Pour le maillot jaune de Jean Stelli - Regrattier
  • 1939 : Sérénade de Jean Boyer - M. Chavert
  • 1941 : Le Prince charmant de Jean Boyer - Ernest
  • 1941 : Chèque au porteur de Jean Boyer - Gaétan
  • 1941 : Croisières sidérales de André Zwobada - Antoine, le banquier
  • 1942 : Lettres d'amour de Claude Autant-Lara - M. de La Jacquerie
  • 1942 : Frédérica de Jean Boyer - Julien Blanchet
  • 1945 : Dorothée cherche l'amour de Edmond T. Gréville
  • 1945 : La Femme fatale de Jean Boyer - M. Coussol
  • 1945 : Nous ne sommes pas mariés de Bernard Roland - Camille
  • 1946 : Histoire de chanter de Gilles Grangier - Barette
  • 1947 : Miroir de Raymond Lamy - M. Leroy-Garnier
  • 1947 : Rocambole de Jacques de Baroncelli - Venture
  • 1947 : La Revanche de Baccarat de Jacques de Baroncelli - suite du film précédent - Venture
  • 1948 : Le Bal des pompiers de André Berthomieu - Touvoir
  • 1948 : Entre onze heures et minuit de Henri Decoin - Rossignol
  • 1949 : Au grand balcon de Henri Decoin - Vuillemin
  • 1949 : Fantômas contre Fantômas de Robert Vernay - Noblet
  • 1949 : L'atomique monsieur Placido de Robert Hennion - Joe
  • 1949 : Amédée de Gilles Grangier - M. Mareuill
  • 1950 : Les femmes sont folles de Gilles Grangier - Gaston
  • 1950 : Andalousie et la version Espagnole El sueno de Andalusia de Robert Vernay et Luis Lucia, pour la version Espagnole - Schnell
  • 1950 : Méfiez-vous des blondes de André Hunebelle - Le rédacteur en chef
  • 1950 : Mademoiselle Josette, ma femme de André Berthomieu - Panard
  • 1951 : Chacun son tour de André Berthomieu - Raoul
  • 1951 : Barbe-Bleue de Christian-Jaque - Mathieu les Grands-Pieds
  • 1951 : La nuit est mon royaume de Georges Lacombe - Julien latour
  • 1952 : Mon curé chez les riches de Henri Diamant-Berger - Cousinet
  • 1952 : Manina, la fille sans voiles de Willy Rozier - M. Mouton-Pierzel
  • 1953 : Trois jours de bringue à Paris de Émile Couzinet - Le commissaire
  • 1954 : Orient-Express de Carlo Ludovico - Jean Tribot, alias M. Davis
  • 1956 : Voici le temps des assassins de Julien Duvivier - Bouvier, le riche mandataire des Halles
  • 1956 : Mon curé chez les pauvres de Henri Diamant-Berger - Cousinet
  • 1956 : Les Lumières du soir de Robert Vernay
  • 1956 : La Traversée de Paris de Claude Autant-Lara - Marchandot, le charcutier
  • 1956 : Une nuit aux Baléares de Paul Mesnier - Loulou
  • 1957 : Le Triporteur de Jack Pinoteau - Le président du club de foot de Vaubrelle
  • 1957 : La Garçonne de Jacqueline Audry - M. Sorbier
  • 1958 : Oh ! Qué mambo de John Berry - Le directeur de l'agence bancaire
  • 1960 : Il suffit d'aimer de Robert Darène - Le docteur Douzou
  • 1960 : Le Caïd de Bernard Borderie - Le directeur de la SOCOREP
  • 1961 : À rebrousse-poil de Pierre Armand
  • 1962 : Arsène Lupin contre Arsène Lupin de Édouard Molinaro - Hector marin
  • 1962 : Seul...à corps perdu de Jean Maley - Le rédacteur en chef
  • 1965 : Humour noir, film à sketches, épisode La Bestiole de Claude Autant-Lara

Théâtre

  • 1924 : L'Homme qui n'est plus de ce monde de Lucien Besnard, Théâtre de l'Odéon
  • 1924 : Jésus de Nazareth de Paul Demasy, mise en scène Firmin Gémier, Théâtre de l'Odéon
  • Novembre 1929 : Plus ça change, féerie de Rip, musique Mathé, mise en scène Georgé, Le Moulin de la Chanson
  • 1947 : L'Empereur de Chine de Jean-Pierre Aumont, mise en scène Marcel Herrand, Théâtre des Mathurins
  • 1948 : Lucienne et le Boucher de Marcel Aymé, mise en scène Georges Douking, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1951 : Lucienne et le boucher de Marcel Aymé, mise en scène Georges Douking, Théâtre de la Porte Saint-Martin
  • 1953 : Lucienne et le boucher de Marcel Aymé, mise en scène Georges Douking, Théâtre des Célestins
  • 1953 : Les Invités du bon Dieu d'Armand Salacrou, mise en scène Yves Robert, Théâtre Saint-Georges
  • 1957 : L'École des cocottes de Paul Armont et Marcel Gerbidon, mise en scène Jacques Charon, Théâtre des Célestins
  • 1959 : On ne badine pas avec l'amour d'Alfred de Musset, mise en scène René Clair, TNP Théâtre de Chaillot
  • 1959 : Le Train pour Venise de Louis Verneuil & Georges Berr, mise en scène Jacques Charon, Théâtre Michel

Télévision

  • 1961 : L'Avoine et l'Oseille (Les Cinq Dernières Minutes) de Claude Loursais
  • 1962 : Un mort à la une (Les Cinq Dernières Minutes) de Pierre Nivollet

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article