Basch Hélène

Publié le par Mémoires de Guerre

Hélène Basch née Ilona Fürth en 1862 ou 1863 à Budapest était l'épouse de Victor Basch, fondateur de la Ligue française pour la défense des droits de l'homme et du citoyen. Elle a été exécutée sommairement avec son mari (qu'elle n'avait pas voulu quitter) par la milice française, le 10 janvier 1944 à Neyron dans l'Ain. 

Basch Hélène

Elle se marie le 7 novembre 1885, au temple de Pest, avec Victor Basch. Hélène et Victor habitent d'abord à Paris (au 8 rue Huysmans) de 1913 à 1940. En janvier 1944, la milice de Lyon, dirigée par Paul Touvier repère Victor Basch à Caluire-et-Cuire. Le 10 janvier 1944, accompagné d'une dizaine de miliciens (en particulier Lécussan, le chef régional de la milice) et du Lieutenant Moritz de la Gestapo, il participe lui-même à l'arrestation de Victor Basch et de son épouse Hélène, âgée de 79 ans, qui refuse de le laisser. 

Lécussan racontera par la suite « Moritz jugea Victor Basch trop âgé pour pouvoir l'arrêter, et nous décidâmes de l'exécuter » ; Lécussan accompagnés d'autres miliciens et de Moritz, conduira alors le couple à Neyron dans l'Ain où Victor et Hélène Basch seront abattus de plusieurs coups de feu, le soir même. Lécussan reconnaîtra avoir abattu lui-même Victor Basch ; Gonnet se chargeant d'assassiner Hélène Basch de deux balles de pistolet. Hélène Basch et son mari, sont enterrés à la nécropole nationale de la Doua à Villeurbanne. Elle a eu quatre enfants avec Victor Basch :

  • leur fille Marianne Basch (médecin), mère de Françoise Basch ;
  • leur fille Yvonne Basch, épouse du sociologue Maurice Halbwachs, mort en déportation à Buchenwald le 16 mars 1945, quelques mois après l'assassinat de ses beaux-parents ;
  • leur fils Georges Basch, se suicide le 20 juin 1940 ;
  • leur fils André Basch, médecin.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article