Mémoires de Guerre

Mémoires de Guerre

La Presse en a parlé... Le regard de la presse et de la littérature sur le conflit le plus important du 20ème siècle la Seconde Guerre Mondiale


Boger Wilhelm

Publié par Roger Cousin sur 10 Novembre 2009, 23:39pm

Catégories : #Officiers SS et Collaborateurs

Boger WilhelmBoger Wilhelm. Oberscharführer. Né le 19 décembre 1906 à Stuttgart. Il quitte les études en 1922, il a 16 ans, et entre aux Jeunesses hitlériennes, alors à peine connues, où il reste jusqu’en 1929, il entre alors au parti NS et à la SS en 1930 (n°2 779), il est alors Hauptsturmführer.

En 1931 il se marie, il aura 2 fils et sa femme obtient le divorce pour faute en 1941. Il se remarie deux mois après et aura trois filles. Dans le dossier constitué lors de ce mariage, il est écrit qu’il « vient d’une famille héréditairement chargée », information complétée par les formules suivantes : « son père est présenté comme un obsédé sexuel et son frère comme un psychopathe instable, fréquemment condamné » .

En 1933 il est appelé, en tant que membre de la SS, au service de police (Hilfspolizei) puis au service de la police politique. De l’automne 1936 au printemps 1937 il prépare l’école professionnelle de police et réussit l’examen. De 1937 à 1940 il occupe différents postes en rapport avec cette formation. Il passera un court laps de temps en prison à Berlin à cette époque pour aide à l’avortement (jusqu’en décembre 1940).

En novembre 41 il part au front dont il revient blessé à la mi-mars 1942. D’après ses indications, c’est en décembre 42 qu’il arrive à Auschwitz en tant que SS Totenkopf, au grade de Sturmbann. Etant donné sa formation, il est versé au service politique du camp. Son activité concerne donc les faits criminels ayant eu lieu dans le camp. Plus tard y sera ajouté le service d’information. Il reste de décembre 1942 à janvier 1945. Il est alors Oberscharführer. Il était surnommé « le diable de Birkenau » pour sa cruauté, le savait et en concevait de l’orgueil. Un moyen de torture était nommé « la balançoire de Boger ». « Il était particulièrement anti Polonais et volait beaucoup, comme Grabner » écrit H. Langbein.

Dans les derniers jours de janvier 1945, il emporte, avec l’aide de l’Untersturmführer Schurz (son adjoint), l’Oberscharführer Kirschner et Pery Broad, un camion chargé de dossiers vers Buchenwald. Il rejoint ensuite Dora avec eux, puis Nordhausen où il reprend son activité au service politique. Il encadre 5 000 prisonniers de ce camp dans la marche d’évacuation jusqu’à Ravensbrück puis part à Ludwigsburg (où vivent ses parents). Il y est arrêté en juin 1945 par la police militaire Américaine. En novembre 1946 il doit être livré à la Pologne et réussit à s’enfuir. Durant 3 ans, il va travailler chez des agriculteurs. En juillet 1949 il est arrêté et emprisonné à Lüneburg  jusqu’en août (pour violences lors d’un interrogatoire en 1936). En détention préventive depuis octobre 1958. Meurt le 3 avril 1977.


Commenter cet article

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog