Boissel Jean

Publié le par rodney42

Jean Boissel (1891-1951), architecte, journaliste et militant d'extrême droite français. Directeur et fondateur de l'hebdomadaire collaborationniste parisien Le Réveil du peuple en 1943. Gravement blessé lors de la Première Guerre mondiale, Boissel poursuit ensuite ses réalisations architecturales. Il a été l'architecte de nombreux édifices, principalement des villas au Touquet-Paris-Plage dont certaines sont classées à l'inventaire général du patrimoine architectural français.

En 1934, il s'engage sur le plan politique et crée une éphémère Légion frontiste se voulant à la fois « antimaçonnique, antiparlementaire et antijudéométèque ». L'année suivante, Boissel se rend en Allemagne pour participer aux manifestations de la Ligue mondiale antijuive ; il prendra la parole à deux reprises aux côtés de chefs nazis.

Dans Le Réveil du peuple, bimensuel qu'il dirige durant les années 1930, il profère des menaces de mort contre Léon Blum alors président du Conseil. Il sera condamné à quatre mois de prison. Arrêté et emprisonné en 1939 pour intelligence avec l'ennemi, puis libéré par les Allemands, il sera un artisan d'arrière plan de la collaboration. Condamné à mort en 1946, sa peine est commuée en emprisonnement. Il meurt en 1951.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article