Charlotte de Luxembourg

Publié le par Roger Cousin

Charlotte de LuxembourgLa grande-duchesse Charlotte de Luxembourg (Charlotte Adelgonde Elisabeth Marie Wilhelmine de Nassau), née le 23 janvier 1896 et décédée le 9 juillet 1985, est la deuxième fille du grand-duc Guillaume IV et de la princesse Marie-Anne de Bragance. Succédant à sa sœur Marie-Adélaïde, elle est la septième grande-duchesse de Luxembourg de 1919 à 1964. Deuxième fille de Guillaume IV de Luxembourg et de son épouse Marie-Anne de Bragance, infante du Portugal, elle succède à sa sœur aînée Marie-Adélaïde qui abdique le 15 janvier 1919.

Quelques mois plus tard, un double référendum a lieu sur l'orientation économique du pays (union économique avec la France ou la Belgique) et sur le futur régime politique du Luxembourg. 77,8 % des électeurs votent en faveur du maintien de la dynastie sous le règne de la grande-duchesse Charlotte. Elle épouse le 6 novembre 1919 à Luxembourg le prince capétien Félix de Bourbon-Parme, son cousin utérin, huitième fils du feu duc Robert Ier de Parme et de la princesse Antonia de Bragance, frère de l'impératrice Zita d'Autriche, dont elle aura six enfants :

  • Jean (1921), qui lui succède, épouse en 1953 Joséphine-Charlotte de Belgique
  • Elisabeth (1922-2011) épouse en 1956 François-Ferdinand de Hohenberg
  • Marie-Adélaïde (1924-2007) épouse 1958 Carl-Joseph Henckel de Donnersmarck
  • Marie-Gabrielle (1925) épouse en 1951 Knud de Holstein-Ledreborg
  • Charles (1927-1977) épouse en 1967 Joan Douglas Dillon
  • Alix (1929) épouse en 1950 Antoine, prince de Ligne (1925-2005)


Durant la Seconde Guerre mondiale, la famille grand-ducale quitte le Luxembourg in extremis avant l'arrivée des troupes nazies. L'armée allemande viole en effet la neutralité du Luxembourg le 9 mai 1940 alors que la grande-duchesse se trouve au château de Colmar-Berg. Dans la journée, elle convoque un conseil ministériel extraordinaire en la capitale ; tous décident de se placer sous la protection de la France. La grande-duchesse Charlotte déclare : « Décision difficile, mais nécessaire ». Le famille grand-ducale s'exile d'abord au château de Montastruc (Périgord), mais la victoire allemande conduit le gouvernement français à refuser d'assurer sa sécurité. Elle obtient du gouvernement espagnol de traverser le pays, sans pourtant pouvoir y rester puis gagne le Portugal.

Le 10 mai 1940, elle reçoit un télégramme de condoléance de la part du pape Pie XII en raison de l'invasion du Luxembourg par l'Allemagne. L'Allemagne nazie lui propose de la restituer dans ses fonctions au sein du grand-duché ; elle répond : « Mon cœur dit oui, mais ma raison dit non ». La grande-duchesse Charlotte se trouve le 29 août à Londres, où elle commence à alimenter les quelques foyers de résistance luxembourgeoise depuis la BBC. Elle ira plus tard aux États-Unis et au Canada : ses enfants poursuivent leurs études à Montréal et elle rencontre à plusieurs reprises le président américain Franklin D. Roosevelt et parcourt le pays pour essayer de convaincre les citoyens américains d'entrer en guerre. À l'instar de son voisin, le département français de la Moselle, le grand-duché est annexé par le Troisième Reich, sous le nom de Heim ins Reich.

À partir de 1943, la grande-duchesse Charlotte s'installe définitivement à Londres avec le gouvernement luxembourgeois, et s'adresse régulièrement à ses compatriotes sur les ondes de la BBC. Très populaire, elle devient le symbole de la résistance du pays. La sœur de la grande-duchesse, la princesse Antonia de Luxembourg, épouse du prince Royal Rupprecht de Bavière est déportée au camp de Dachau puis de Flossenburg où elle subira d'atroces tortures. Depuis 1942, le fils de la grande-duchesse, Jean est engagé dans les Irish Guards ; il porte le nom de « lieutenant Luxembourg ». Luxembourg-ville est libérée en septembre 1944 par le corps d'armée américain anglo-saxon dans lequel sert le grand-duc héritier Jean, mais de nouveau menacée par l'offensive des Ardennes du 16 décembre 1944 au 23 janvier 1945. La grande-duchesse revient au Luxembourg le 14 avril 1945, et entreprend une grande tournée des régions dévastées par la guerre. La capitulation allemande est signée le 7 mai 1945 dans la ville française de Reims. La grande-duchesse gouvernait jusque là par décret mais organise rapidement des élections, qui lui sont extrêmement favorables ainsi qu'à l'ancien Premier ministre Pierre Dupong. Mais le Luxembourg quitte, en 1949, sa neutralité pour rejoindre l'OTAN.

En 1956, la grande-duchesse Charlotte reçoit la Rose d'or, décernée par le pape Pie XII. C'est une rose artificielle à feuilles d'or que le Pape bénit et ne confère qu'en de rares occasions à des souverain ou princes catholiques. La fin de son règne est marquée par les débuts de la construction européenne. Elle abdique le 12 novembre 1964 en faveur de son fils aîné, qui devient le grand-duc Jean. À l'occasion de leurs noces d'or en 1969, la grande-duchesse Charlotte et le prince Félix reçoivent la Croix de l'Ordre de la Résistance. Le prince décède un an plus tard. La dernière apparition publique de la grande-duchesse a lieu le 15 mai 1985 lors d'une rencontre avec le pape Jean-Paul II au palais grand-ducal de Luxembourg. Elle meurt en juillet 1985 et repose dans la crypte de la cathédrale Notre-Dame de Luxembourg.

La maison de Nassau du Luxembourg s'est éteinte avec le décès de la grande-duchesse Charlotte, puis avec l'extinction de la branche des comtes de Merenberg. Néanmoins, le nom de Nassau est conservé par ses descendants, qui eux font partie de la maison de Bourbon-Parme. Charlotte de Luxembourg fut la dernière représentante de la huitième branche (branche cadette de Nassau-Weilburg), elle-même issue de la septième branche (branche aînée de Nassau-Weilburg) de la Maison de Nassau, cette branche cadette de Nassau-Weilburg appartient à la tige valramienne qui donna des grands-ducs au Luxembourg.

La grande-duchesse Charlotte est à l'origine de la date de la fête nationale luxembourgeoise. En effet, son anniversaire tombait le 23 janvier et cette célébration avait toujours lieu pendant les durs mois d'hiver. Pour plus de commodité climatique, cette fête a été déplacée au 23 juin à partir de 1961 et ce jour est resté depuis comme le jour de la fête nationale (officiellement « Jour de la célébration officielle du jour anniversaire de la naissance du Grand-Duc »).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article