Chartrand Gabriel

Publié le par Mémoires de Guerre

Gabriel Chartrand fut, pendant la Seconde guerre mondiale, un agent secret canadien du Special Operations Executive, section F. Dans la nuit du 14 au 15 avril 1943, Gabriel Chartrand « Dieudonné » et Philippe Liewer « Clément » sont déposés par Lysander près d’Amboise, et réceptionnés par Henri Déricourt.

Chartrand Gabriel

Ils passent quelques semaines à s’établir à Rouen pour monter le réseau SALESMAN. À la suite de la rencontre fortuite de Jean Bouguennec, Gabriel Chartrand est transféré au réseau BUTLER. Gabriel Chartrand est à Tours le 7 septembre. Il échappe ainsi à l’arrestation de Jean Bouguennec, mais il y est arrêté par deux hommes de la Gestapo alors qu’il revient, à bicyclette, de mettre à l’abri un pilote américain qu’on lui a confié. 

Les Allemands l’emmènent, à pied, vers le quartier général de la Gestapo. En route, l’un des deux policiers s’éloigne, laissant son collègue seul avec Chartrand. Au premier coin de rue, Chartrand bouscule son garde, lui lance sa bicyclette dans les jambes et s’enfuit. L’Allemand tire, mais Chartrand est déjà loin. Il sait se cacher un moment, a la chance de retrouver Philippe Liewer, qui le « case » chez Claude Malraux. Le 1er décembre 1943, Gabriel Chartrand rejoint l’Angleterre par la ligne VAR, à bord d’un Motor Gun Boat. 

En 1980, il fonde et, jusqu'en 1986, est le directeur administratif de la maison Biéler et de la Maison Jean Brillant, deux immeubles subventionnés réservés aux vétérans et aux veuves d'anciens combattants. En 1986, il prend sa retraite, à l'âge de 78 ans.

Publié dans Espions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article