Chautemps Camille

Publié le par Roger Cousin

Camille Chautemps, né à Paris le 1er février 1885 et mort à Washington le 1er juillet 1963, est un homme politique français, fils d'Émile Chautemps et neveu d'Alphonse Chautemps

Chautemps CamilleChautemps Camille

Diplômé de la faculté de droit. Il est initié franc-maçon le 8 décembre 1906 aux Démophiles (Grand Orient de France) à Tours. Il sera accusé par l'extrême-droite d'être un instrument de la maçonnerie et présenté comme étant un haut grade suite à une erreur de l'abbé Tourmentin qui le désigne comme un 32° du Rite écossais. Il entre au conseil municipal de Tours en 1912. Élu député radical-socialiste en 1919 (sur l'aile droite du parti), maire de Tours de 1919 à 1925, plusieurs fois ministre (1924 à 1926), il devient Président du Conseil de la Troisième République en 1930, et de novembre 1933 à janvier 1934.

Il démissionne de la présidence du conseil après l'affaire Stavisky. Il est ministre d'État du Front populaire, puis succède à Léon Blum de juin 1937 à mars 1938 à la tête du gouvernement. À partir de 1938, tentant de poursuivre l'expérience du Front Populaire, il procède à la nationalisation des chemins de fer et à la création de la SNCF. Il se retire peu avant l'Anschluss. Il est vice-président du Conseil des Gouvernements Édouard Daladier, puis du gouvernement Paul Reynaud, et du gouvernement de Philippe Pétain jusqu'au 12 juillet 1940. En novembre 1940, chargé d'une mission officieuse, il part pour Washington et choisit d'y demeurer jusqu'en 1944, date à laquelle il gagne l'Afrique du Nord.

Après la Libération, il partage sa vie entre Paris et Washington, où réside sa famille. Il est aussi, dans sa jeunesse, un joueur de rugby à XV évoluant au poste de pilier. Après avoir début en 1920 avec l'Union sportive Tours rugby, il rejoint de l'équipe première senior du Stade français. Le 12 janvier 1938 - par décret, dans sa fonction de Président du Conseil et malgré l'opposition de son Sous Secrétaire d'État aux Sports, aux Loisirs et à l’Éducation Physique - il accorde l'agrément du gouvernement (S.A.G: Société Agréée par le Gouvernement) à la Ligue Française de Rugby à XIII, agrément qui lui était refusé depuis sa création en avril 1934.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article