Combat

Publié le par Roger Cousin

Combat, sous-titré Le Journal de Paris, était un journal quotidien français clandestin né pendant la Seconde Guerre mondiale comme organe de presse du mouvement éponyme et animé par Albert Ollivier, Jean Bloch-Michel, Georges Altschuler et surtout Albert Camus. Y contribuèrent également Jean-Paul Sartre, André Malraux, Emmanuel Mounier puis Raymond Aron et Pierre Herbart. La fabrication était dirigée par André Bollier.

En août 1944, Combat prend les locaux de l'Intransigeant situés 100, rue Réaumur. Un an après sa naissance, il ne peut prétendre rivaliser avec les grands quotidiens et son tirage commence déjà à s'effriter, passant de 185 000 exemplaires en janvier 1945 à 150 000 en août de la même année. Au cours de l'année 1946, la publication, qui s'oppose au jeu des partis comme vecteurs de la reconstruction de la France, se rapproche du général de Gaulle sans pour autant devenir la voix officielle de son mouvement.

Fidèle à ses origines, il cherchera à être le lieu d'expression de ceux qui persistent à croire qu'on peut créer en France un mouvement populaire de gauche non communiste. En juillet 1948, Victor Fay, un militant marxiste, prend la direction de Combat, mais n'empêche pas l'information de perdre de l'importance au profit de sujets populaires.

Avec l'arrivée de Philippe Tesson en 1960, Henri Smadja trouve l'homme qu'il pense contrôler à sa guise mais, mise à mal par le régime tunisien, sa situation personnelle se dégrade. Il préfère tout perdre plutôt que de renoncer à sa publication. En mars 1974, Tesson crée Le Quotidien de Paris, titre faisant allusion au sous-titre de Combat, pour lui succéder.

Lors des événements de Mai 1968, Combat s'enthousiasme à travers des plumes comme celle de Jacques-Arnaud Penent. Le dernier dessinateur des unes de Combat fut Michel Vergez, qui continua ensuite sa démarche d'illustration puis de création artistique à part entière. Le 14 juillet 1974, Smadja se suicide et Combat cesse définitivement de paraître un mois plus tard.


Anciens journalistes de Combat

  • Raymond Aron
  • Henri Calet
  • Albert Camus
  • Christian Charrière
  • Edouard Calic
  • Albert Druz
  • Érik Emptaz
  • Paul Gordeaux
  • Roger Grenier
  • Pierre Herbart
  • Dominique Jamet
  • Jean Lacouture
  • André Malraux
  • Gabriel Matzneff
  • Emmanuel Mounier
  • Maurice Nadeau
  • Albert Palle
  • Jacques-Arnaud Penent
  • Jean-Paul Sartre
  • Philippe Tesson
  • Jean-Claude Vajou

Publié dans Journaux et Médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article