Corne Léonce

Publié le par Mémoires de Guerre

Léonce Corne est un acteur français né le 18 mars 1894 à Beauvais et mort le 31 décembre 1977 à Chartres.

Corne Léonce
Corne Léonce

Carrière

Nez busqué, cheveux en brosse, moustache d’adjudant de gendarmerie, Léonce Corne est un habitué de l’écran, multipliant les films et les rôles en courant d’air. Aussitôt l’a-t-on aperçu, entrant par une porte, qu’il est déjà ressorti par l’autre. C’est ce qu’on appelle un second couteau, comédien de troisième rang si l’on veut, mais ô combien indispensable à la saveur et au pittoresque de tant de films! Né le 18 mars 1894 à Beauvais, Léonce Corne débute au théâtre dans les années 20. Il choisit des textes exigeants, comme «Cromedeyre-le-Vieil» (1920) de Jules Romains, donné au Vieux-Colombier, dans une mise en scène de Jacques Copeau, «Crime et châtiment» (1933), dans une mise en scène de Gaston Baty, au théâtre Montparnasse, «Rosalinde» (1934) d’après Shakespeare, toujours dirigée par Copeau, ou encore «Euridyce» (1941), d’Anouilh, montée par André Barsacq au théâtre de l’Atelier.

Sa carrière au cinéma commence en 1930. Elle ne verra son terme qu’au milieu des années 70. Entre-temps, Léonce Corne a joué dans près de 170 films, en tournant certaines années jusqu’à six ou sept. Sa diction hachée, son air un peu revêche et sa moustache réglementaire lui valent nombre de rôles de militaires vétilleux et pète-sec: il est ainsi adjudant dans «Trois artilleurs au pensionnat» (1937) de René Pujol, ou dans «Ignace» (1937) de Pierre Colombier, avec Fernandel, major dans «Fort de la solitude» (1947) de Robert Vernay, ou même colonel, chargé de l’instruction des recrues, dans «Nous sommes tous des assassins» (1952) de André Cayatte.

Mais si l’uniforme lui sied, d’autres défroques lui conviennent aussi bien: celles du tailleur dans «Baccara» (1935) de Yves Mirande, avec Jules Berry, ou «L’habit vert» (1937) de Roger Richebé, où il coupe l’uniforme d’académicien de Victor Boucher; de l’huissier, dans «Sept hommes, une femme» (1936) de Yves Mirande, avec Fernand Gravey, ou «Le paradis des voleurs» (1939) de L.C. Marsoudet, avec Roland Toutain, ou encore du policier, dans «Adémaï bandit d’honneur» (1942) de Gilles Grangier, avec Noël-Noël, ou «Mort ou vif» (1947) de Jean Tédesco.

Durant la guerre, Léonce Corne a hélas participé à des films haineux, dirigés contre les juifs ou les francs-maçons. Dans «Les corrupteurs» (1941) de Pierre Ramelot, auteur du «Péril juif» (1941), il laisse sciemment utiliser son profil «sémite» à des fins racistes, et il participe aussi, en 1942, au film anti maçonnique du journaliste et collaborateur Jean Mamy, «Forces occultes», commandité par l’occupant allemand. Mieux inspiré, il sert les clients de l’hôtel tenu par Madeleine Renaud dans «Lumière d’été» (1942), de Jean Grémillon, qui, l’année suivante, lui offre le rôle du docteur Maulette, bienfaiteur de l’aéro-club où vole Madeleine Renaud dans le superbe «Le ciel est à vous». Il incarne aussi le baron de Nuncigen, mari de Delphine et gendre du célèbre père Goriot dans le film du même nom (1944) de Robert Vernay. Il est aussi M. de Marquet, le juge qui instruit l’affaire du «Mystère de la chambre jaune» (1948) de Henri Aisner, avec Serge Reggiani, ou encore Constant, le valet de Napoléon dans «L’agonie des aigles» (1951) de Jean Alden-Delos. À la télévision, on a vu Léonce Corne dans plusieurs épisodes de «La caméra explore le temps»; de «Vidocq» (1967), ou des «Cinq dernières minutes» (1958/68). L’acteur s’est éteint à Chartres, le 31 décembre 1977. 

Sources : Cinéartistes

Filmographie

Courts métrages
  • 1930 : Le Kinkajou de Jean de Marguenat
  • 1932 : Le Beau rôle de Roger Capellani
  • 1932 : Adémaï et la Nation armée de Roger Capellani
  • 1933 : Adémaï Joseph à l'ONM de Jean de Marguenat
  • 1934 : Le Centenaire de Pierre-Jean Ducis
  • 1934 : La Moule de Jean Delannoy
  • 1934 : Un petit trou pas cher de Pierre-Jean Ducis
  • 1936 : Joseph, tu m'énerves !! de Georges Winter
  • 1936 : Match nul de Maurice Gleize
  • 1941 : Les Corrupteurs de Pierre Ramelot
  • 1942 : Monsieur Girouette et la guerre de cent ans de Pierre Ramelot
  • 1943 : Forces occultes de Jean Mamy
Longs métrages
  • 1931 : La Fille et le Garçon de Wilhelm Thiele et Roger Le Bon : un avocat
  • 1931 : La Chance de René Guissart : l'huissier
  • 1932 : Rouletabille aviateur d'Istvan Szëkely
  • 1932 : Avec l'assurance de Roger Capellani
  • 1932 : Amour... amour... de Robert Bibal
  • 1933 : Les Surprises du sleeping de Karl Anton : De Lessen
  • 1933 : Un fil à la patte de Karl Anton : Bill
  • 1933 : Le Père prématuré de René Guissart
  • 1933 : Les Deux Monsieur de Madame d'Abel Jacquin et Georges Pallu : le colonel
  • 1933 : La Robe rouge de Jean de Marguenat
  • 1934 : Une fois dans la vie (Une seule fois dans la vie) de Max de Vaucorbeil
  • 1935 : Dédé de René Guissart : l'orateur
  • 1935 : Baccara d'Yves Mirande et Léonide Moguy (premier assistant-réalisateur) : le tailleur
  • 1935 : Debout là-dedans ! d'Henry Wulschleger
  • 1936 : Le Mioche de Léonide Moguy : le brocanteur
  • 1936 : Sept hommes, une femme d'Yves Mirande
  • 1936 : Puits en flammes de Victor Tourjansky
  • 1936 : L'Homme sans cœur de Léo Joannon : le comptable
  • 1936 : Une gueule en or de Pierre Colombier : l'employé des pompes funèbres
  • 1936 : Messieurs les ronds de cuir d'Yves Mirande
  • 1936 : La Dame de Vittel de Roger Goupillières
  • 1937 : L'Habit vert de Roger Richebé : le tailleur
  • 1937 : Trois artilleurs au pensionnat de René Pujol : l'adjudant
  • 1937 : Un déjeuner de soleil de Marcel Cravenne : le maître d'hôtel
  • 1937 : Ignace de Pierre Colombier : l'adjudant
  • 1937 : Rendez-vous Champs-Élysées de Jacques Houssin
  • 1937 : L'Homme de nulle part de Pierre Chenal : l'hôtelier
  • 1938 : Le Roman de Werther de Max Ophüls : le majordome
  • 1938 : Alexis gentleman chauffeur de Max de Vaucorbeil : l'opérateur
  • 1938 : Le Récif de corail de Maurice Gleize : l'hôtelier de Bridgetown
  • 1938 : Retour à l'aube d'Henri Decoin
  • 1938 : Le Cantinier de la coloniale de Henry Wulschleger
  • 1938 : Prisons de femmes de Roger Richebé : le directeur de la prison
  • 1939 : Bach en correctionnelle de Henry Wulschleger : Leclerc
  • 1939 : La Tradition de minuit de Roger Richebé : M. Poivre, le patron de Béatrix
  • 1939 : Le Paradis des voleurs de Lucien-Charles Marsoudet
  • 1939 : Le jour se lève de Marcel Carné
  • 1940 : L'homme qui cherche la vérité d'Alexander Esway
  • 1941 : Romance de Paris de Jean Boyer : le garçon
  • 1941 : Le Valet maître de Paul Mesnier : un membre du club des 'Patineurs'
  • 1941 : Montmartre-sur-Seine de Georges Lacombe : le père de Lily
  • 1941 : Ce n'est pas moi de Jacques de Baroncelli
  • 1941 : Remorques de Jean Grémillon : un invité à la noce
  • 1941 : Nous les gosses de Louis Daquin : l'ami de la famille
  • 1941 : Les Jours heureux de Jean de Marguenat
  • 1941 : Chèque au porteur de Jean Boyer
  • 1942 : Les Inconnus dans la maison d'Henri Decoin
  • 1942 : Fièvres de Jean Delannoy : Caboussol
  • 1942 : À vos ordres, Madame de Jean Boyer : Victor
  • 1942 : Pontcarral, colonel d'empire de Jean Delannoy : l'huissier
  • 1943 : À la belle frégate d'Albert Valentin
  • 1943 : Madame et le mort de Louis Daquin : Pincet
  • 1943 : Lumière d'été de Jean Grémillon : Tonton
  • 1943 : Le Soleil de minuit de Bernard-Roland : le patron
  • 1943 : Domino de Roger Richebé : l'hôtelier
  • 1943 : Adémaï bandit d'honneur de Gilles Grangier : l'inspecteur de police
  • 1943 : Tornavara de Jean Dréville : Belaï
  • 1943 : Douce de Claude Autant-Lara : le garçon d'hôtel
  • 1944 : Le ciel est à vous de Jean Grémillon : le docteur Maulette
  • 1944 : Le Voyageur sans bagage de Jean Anouilh: le valet de chambre
  • 1945 : Le Père Goriot de Robert Vernay d'après Honoré de Balzac : le baron de Nucingen
  • 1945 : La Fiancée des ténèbres de Serge de Poligny : le docteur
  • 1945 : La Boîte aux rêves d'Yves Allégret et Jean Choux : le parent
  • 1945 : La Ferme du pendu de Jean Dréville : Ménétrier
  • 1945 : Sortilèges de Christian-Jaque : le cordonnier
  • 1946 : Roger la Honte d'André Cayatte
  • 1946 : Désarroi de Robert-Paul Dagan : Simonin
  • 1947 : Les gosses mènent l'enquête de Maurice Labro : un professeur
  • 1947 : Le Village perdu de Christian Stengel : le docteur
  • 1947 : Fausse identité d'André Chotin : le commissaire
  • 1948 : Fort de la solitude de Robert Vernay : le major
  • 1948 : Mort ou vif de Jean Tedesco : le commissaire
  • 1948 : Le Dessous des cartes d'André Cayatte : le juge
  • 1949 : Le Mystère de la chambre jaune d'Henri Aisner
  • 1949 : Fantômas contre Fantômas de Robert Vernay : un membre du consortium
  • 1949 : Bonheur en location de Jean Wall : M. Bertrand
  • 1949 : Retour à la vie de Jean Dréville (segment 5 : Le Retour de Louis) : Virolet
  • 1949 : La Route inconnue de Léon Poirier
  • 1949 : On ne triche pas avec la vie de René Delacroix et Paul Vandenberghe : le notaire Blaisoy
  • 1950 : Miquette et sa mère d'Henri-Georges Clouzot
  • 1950 : Justice est faite d'André Cayatte : l'huissier
  • 1950 : Souvenirs perdus de Christian-Jaque (segment Le Violon) : le vendeur de billets de loterie
  • 1951 : Seul dans Paris d'Hervé Bromberger : le patron de l'hôtel
  • 1951 : Deux sous de violettes de Jean Anouilh : le médecin
  • 1951 : Monsieur Octave de Maurice Boutel
  • 1952 : Nous sommes tous des assassins d'André Cayatte : le colonel instructeur
  • 1952 : Mon curé chez les riches d'Henri Diamant-Berger
  • 1952 : Moineaux de Paris de Maurice Cloche
  • 1952 : L'Agonie des aigles de Jean Alden-Delos : Constant
  • 1953 : Quand te tues-tu ? d'Émile Couzinet
  • 1953 : Capitaine Pantoufle de Guy Lefranc : le docteur
  • 1953 : La Belle de Cadix de Raymond Bernard : le photographe
  • 1954 : Avant le déluge d'André Cayatte : le commissaire Auvain
  • 1955 : Sur le Banc de Robert Vernay : le notaire
  • 1956 : Le Sang à la tête de Gilles Grangier : Charles Mandine
  • 1956 : Crime et châtiment de Georges Lampin : le passant
  • 1956 : Michel Strogoff de Carmine Gallone
  • 1957 : Meurtre à Montmartre (Reproduction interdite) de Gilles Grangier
  • 1958 : Thérèse Étienne de Denys de La Patellière : le notaire
  • 1958 : En légitime défense d'André Berthomieu : Boudin
  • 1959 : Archimède le clochard de Gilles Grangier : M. Séraphin, l'assureur de M. Grégoire
  • 1959 : Business de Maurice Boutel
  • 1960 : Certains l'aiment froide de Jean Bastia : Maître Meyer
  • 1960 : Les Héritiers de Jean Laviron : Gaëtan
  • 1960 : La Corde raide de Jean-Charles Dudrumet : le curé
  • 1960 : Le Mouton de Pierre Chevalier : le comédien qui se maquille
  • 1961 : Cartouche de Philippe de Broca : le comte dépouillé
  • 1962 : Le Gentleman d'Epsom de Gilles Grangier : Freedman
  • 1963 : Comment trouvez-vous ma sœur ? de Michel Boisrond
  • 1964 : De l'assassinat considéré comme un des beaux-arts de Maurice Boutel
  • 1964 : La Grande frousse ou La Cité de l'indicible peur de Jean-Pierre Mocky : Antoine
  • 1965 : La Seconde Vérité de Christian-Jaque
  • 1966 : Paris au mois d'août de Pierre Granier-Deferre: M. Poule
  • 1966 : La Bourse et la Vie de Jean-Pierre Mocky : un employé de la SNCF
  • 1968 : Alexandre le bienheureux d'Yves Robert : Lamendin
  • 1968 : Le Révolté (Sous le signe de Monte-Cristo) d'André Hunebelle : le juge
  • 1969 : La Bande à Bonnot de Philippe Fourastié : le préfet
  • 1971 : Rendez-vous à Bray d'André Delvaux : le Garde-Vue
  • 1973 : Une larme dans l'océan de Henri Glaeser

Télévision

  • 1957 : Bartleby l'écrivain : Cotelette
  • 1958 : Les Cinq Dernières Minutes, épisode Un sang d'encre de Claude Loursais : Massiac
  • 1959 : Les Cinq Dernières Minutes, épisode Poison d'eau douce de Claude Loursais : Montescourt
  • 1963 : Le Chevalier de Maison-Rouge (feuilleton) de Claude Barma d'après Alexandre Dumas : Santerre (+ Une version écourtée est sortie dans les salles)
  • 1965 : Les Cinq Dernières Minutes, épisode Des fleurs pour l'inspecteur de Claude Loursais : l'ébéniste
  • 1965 : Gaspard des montagnes d'Henri Pourrat, réalisé par Jean-Pierre Decourt : Mathivat
  • 1966 : Illusions perdues (feuilleton) de Maurice Cazeneuve d'après Honoré de Balzac
  • 1966 : Rouletabille chez les Bohémiens, de Robert Mazoyer
  • 1966 : La Fille du Régent (série) : l'aubergiste
  • 1967 : Les Amoureux : Tirenèfles, le vieux serviteur
  • 1967 : L'Espagnol : de Jean Prat : Clopineau
  • 1967 : Les Cinq Dernières Minutes, épisode Voies de faits de Jean-Pierre Decourt : M. Lamotte
  • 1968 : L'Éventail de Séville (série) : Manuel
  • 1968 : Les Cinq Dernières Minutes, épisode Tarif de nuit de Guy Séligmann
  • 1969 : Fortune (série) : le chef du village
  • 1969 : Jacquou le Croquant (feuilleton) : le méchant curé
  • 1970 : Isabelle (du roman d'André Gide), téléfilm de Jean-Paul Roux : le baron
  • 1970 : Ça vous arrivera demain (série) : Legache
  • 1971 : Crime et châtiment
  • 1971 : Le Voyageur des siècles (feuilleton) : le radiesthésiste
  • 1972 : La Malle de Hambourg (série) : le graphologue
  • 1972 : François Gaillard ou la vie des autres, feuilleton télévisé de Jacques Ertaud - épisode : Juien - Gaston Combrée
  • 1972 : La Tuile à loups : Jacquier
  • 1972 : La Bonne nouvelle : Alexandre Colin-Minet
  • 1972 : Les Thibault (feuilleton) : Lévy-Mas
  • 1973 : Joseph Balsamo (feuilleton) d'après Alexandre Dumas : Althotas
  • 1973 : Les Messieurs de Saint-Roy (série) : André Tison
  • 1973 : Là-haut, les quatre saisons (feuilleton)
  • 1974 : L'Auberge de l'abîme : l'épicier
  • 1974 : Au pays d'Eudoxie ou Le satyre de la Villette : le gardien du square
  • 1974 : L'Homme au contrat (série) : Semine
     

Théâtre

  • 1920 : Cromedeyre-le-Vieil de Jules Romains, mise en scène Jacques Copeau, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1921 : La Dauphine de François Porché, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1933 : Crime et Châtiment d'après Fiodor Dostoïevski, mise en scène Gaston Baty, Théâtre Montparnasse
  • 1934 : Rosalinde d'après Comme il vous plaira de William Shakespeare, mise en scène Jacques Copeau, Théâtre de l'Atelier
  • 1937 : Sixième Étage d'Alfred Gehri, mise en scène André Moreau, Théâtre des Arts
  • 1938 : Le Coup de Trafalgar de Roger Vitrac, mise en scène Sylvain Itkine, Théâtre des Ambassadeurs
  • 1941 : Eurydice de Jean Anouilh, mise en scène André Barsacq, Théâtre de l'Atelier
  • 1946 : Un souvenir d'Italie de et mise en scène Louis Ducreux, Théâtre de l'Œuvre
  • 1947 : Mort ou vif de Max Régnier, mise en scène Christian-Gérard, Théâtre de l'Étoile
  • 1950 : Clérambard de Marcel Aymé, mise en scène Claude Sainval, Comédie des Champs-Élysées
  • 1952 : Many d'Alfred Adam, mise en scène Pierre Dux, Théâtre Gramont
  • 1952 : Pauvre Monsieur Dupont de Raymond Vincy, mise en scène Alice Cocéa, Théâtre de l'Ambigu
  • 1953 : Une femme par jour de Jean Boyer, musique Georges Van Parys, mise en scène Roland Armontel, Théâtre de Paris
  • 1954 : Colombe de Jean Anouilh, mise en scène André Barsacq, Théâtre des Célestins
  • 1954 : Clérambard de Marcel Aymé, mise en scène Claude Sainval, Comédie des Champs-Élysées
  • 1955 : Kean de Jean-Paul Sartre d'après Alexandre Dumas, mise en scène Pierre Brasseur, Théâtre des Célestins
  • 1955 : Judas de Marcel Pagnol, mise en scène Pierre Valde, Théâtre de Paris
  • 1958 : Clérambard de Marcel Aymé, mise en scène Claude Sainval, Comédie des Champs-Élysées
  • 1961 : Clérambard de Marcel Aymé, mise en scène Claude Sainval, Comédie des Champs-Élysées

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article