Dempsey Miles

Publié le par Mémoires de Guerre

Sir Miles Christopher Dempsey, (15 décembre 1896 - 5 juin 1969) était le commandant de la 2ème armée britannique lors de l'opération Overlord pendant la Seconde Guerre mondiale

Dempsey Miles
Dempsey Miles
Dempsey Miles
Dempsey Miles

Miles Dempsey était le descendant direct des O’Dempseys de Clanmalier, aristocratique famille irlandaise dont l'histoire remonte à l'un des premiers rois d'Irlande au 2e siècle de notre ère. Un ancêtre plus récent de Miles Dempsey quitta l'Irlande à la suite des confiscations anglaises de la fin du 17e siècle. Le père de Dempsey était A. F. Dempsey de Hoylake, dans le comté de Cheshire, Angleterre. En 1948, il épousa Viola, la fille cadette du capitaine Percy O’Reilly de Colamber, comté de Westmeath, Irlande. Ils habitaient « The Old Vicarage » (le Vieux Presbytère) à Greenham, Newbury, comté de Berkshire, et plus tard « Coombe House », Yattendon, toujours dans le Berkshire. Dempsey étudia à l'école de Shrewsbury, puis au Royal Military College de Sandhurst.

Diplômé de l'académie militaire de Sandhurst en 1915, Dempsey rejoignit le Royal Berkshire Regiment. Pendant la Première Guerre mondiale, il combattit en France sur le front de l'Ouest, et reçut la Military Cross pour sa bravoure. Dempsey poursuivit sa carrière dans l'armée. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il avait atteint le rang de lieutenant-colonel, et commandait la 13ème Brigade d'Infanterie de la Force Expéditionnaire Britannique en France. Comme d'autres unités Alliées, sa brigade fut refoulée à Dunkerque, où elle assura une partie de l'arrière-garde pendant l'évacuation. Pour son rôle à cette occasion, Dempsey reçut le DSO (Distinguished Service Order). En décembre 1942, il fut promu lieutenant-général, et commanda le XIIIe Corps de la 8ème Armée pendant la campagne en Afrique du Nord. Il participa ensuite à l'élaboration du plan d'invasion de la Sicile, et y mena l'assaut en 1943. Par la suite, il dirgiea l'invasion en Italie par le détroit de Messine, à l'occasion de laquelle ses troupes progessèrent de 480 km vers le Nord avant de fusionner avec les troupes américaines à Salerne. Dempsey (à droite) avec le commandant du 21ème groupe d'armée Bernard Montgomery (au centre), et le commandant de la Première Armée U.S. Omar Bradley (à gauche), le 10 juin 1944.

En Afrique du Nord, en Sicile et en Italie, Demsey acquit une réputation d'expertise dans les opérations combinées, ce qui incita Bernart Montgomery, son officier commandant en Afrique du Nord et en Sicile, à le choisir pour commander la 2ème Armée en janvier 1944. La 2ème Armée était la principale force britannique (quoiqu'elle incluât également des forces canadiennes) engagée dans les débarquements du Jour J, et qui réussirent à prendre pied sur les plages Gold, Juno et Sword. Ces succès furent suivis de combats d'usure au cours desquels les forces anglo-canadiennes se heurtèrent à la détermination de la défense allemande. Cependant, ces mêmes combats entraînèrent l'engagement et l'usure d'unités allemandes vitales, et les empêchèrent de répondre à la percée américaine finale. La 2ème Armée progressa rapidement par le Nord de la France, pénétra en Belgique, et libéra Bruxelles et Anvers en septembre 1944.

Le général Dempsey traversant le Rhin dans une petite embarcation, mars 1945. La 2ème Armée traversa le Rhin le 23 mars 1945, et Dempsey fut le premier commandant de l'Armée britannique à le faire. Le 7 avril 1945, The Illustrated London News publia sur toute sa première page un portrait de Dempsey spécialement commandé au peintre Arthur Pan. En mai, les hommes de Dempsey prirent Brème, Hambourg et Kiel. Miles Dempsey passait pour un officier de haute compétence. Il assura un contrôle très efficace de la 2ème Armée, sans pour autant se mettre en avant. Ceci en dépit d'un semi-échec en Normandie, et du fait qu'il n'ait pas réussi à progresser au-delà d'Anvers, ce qui aurait assuré l'isolement des forces allemandes restantes. En 1946, il fut nommé commandant en chef des fores britanniques au Moyen Orient.

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article