Evènements survenus en 1898

Publié le par Mémoires de Guerre

Le monde en 1898 et ses obédiences coloniales, l'année même où l'incident de Fachoda crispe à l'extrême les logiques impériales, les enjeux invoquant la suprématie sur le continent africain.

Evènements survenus en 1898

Événements

Afrique
  • 1er mai : Les Français prennent Sikasso qui est mise a sac.
  • 15 juin : Le Ruanda passe sous protectorat allemand. Musinga, roi du Lounda, accepte le protectorat pour en finir avec son opposition interne. Jusqu’en 1919, le Ruanda sera considéré comme le district 13 de l’Afrique orientale allemande.
  • 10 juillet : Début de l'affaire de Fachoda, tensions franco-britanniques sur le Soudan (juillet-novembre). les Français de la mission Marchand arrivent à Fachoda sur le Nil Blanc. L’expédition française illustre les méthodes de colonisations qui prévalent au Soudan central : cette unité d’une centaine d’homme vivant sur le pays est destinée non pas à réaliser l’occupation effective, mais à installer un réseau de petites garnisons capables de garantir les territoires de la convoitise britanniques.
  • 19 juillet : échec de la révolte de l’ethnie des Héhé, dirigée par le chef Mkwawa contre la « pacification » allemande (Zambie). Mkwawa bat à deux reprise les colons, mais ceux-ci finissent par prendre la capitale Kalinga et décapitent Mkwawa. Dans la région de Bagamoyo, les soulèvements de Gogo et des Chaga sont réprimés de la même façon par les troupes allemandes.
  • 22 juillet : Djibouti devient une colonie française et prend le nom de « Côte française de Somalis ».
  • 30 juillet : création de la Société des Chemins de Fer Vicinaux du Mayumbe au Congo.
  • 2 septembre, Soudan : Kitchener écrase les Ansar (les soldats du Mahdi ou derviches) à Omdurman. Il occupe Khartoum et fait disperser les cendres du Mahdi dans le Nil. Kitchener est nommé lord of Khartoum. Tandis que son adjoint Wingate se lance à la poursuite du calife qui est tué au cours d’une bataille au Kordofan, Kitchener remonte le Nil jusqu’à Fachoda.
  • 15 septembre : Lord Kitchener arrive avec 20 000 hommes devant Fachoda. Marchand refuse d’évacuer la ville. Londres et Paris échangent des ultimatums. Une guerre entre la France et la Grande-Bretagne est envisagée, puis le gouvernement français s’incline.
  • 29 septembre : Difficile victoire des troupes françaises contre Samory Touré, finalement fait prisonnier par le capitaine Gouraud à Guélémou au Libéria. Il mourra en exil au Gabon (2 juin 1900). Sa défaite met fin à treize ans de luttes contre la France. Tout le Soudan occidental passe sous contrôle français excepté le Nigeria aux mains des Britanniques.
  • 7 novembre : Le capitaine Marchand doit évacuer Fachoda : la France cède aux exigences du Royaume-Uni et reçoit en compensation le Ouadaï et quelques territoires du Soudan tchadien (1899).
  • 11 novembre : Bataille entre les Britanniques et les forces de Bai Bureh, qui est capturé, en Sierra Leone.
  • Famine mugudya (errer à la recherche de vivres) au Busoga (Ouganda actuel, fin en 1901). Provoquée par les mutineries de 1897 et leur répression, elle fait entre 40 000 et 60 000 morts.
  • Début du règne de Ibrahim, sultan du Ouadaï (fin en 1901). La situation intérieure se détériore au Ouadaï.
  • Rabah ravage à nouveau le Baguirmi.
  • Expédition de Monteil en Côte d'Ivoire.
  • Expédition de Gentil sur l’Oubangui et le Tchad (1898-1900).
  • Apparition de la maladie du sommeil (trypanosomiase), liée à la mouche tsé-tsé, dans le Niari (Congo), entre Brazzaville et l’océan, déclenchée par le passage répété des porteurs Loango. Elle se répand au Gabon, remonte le fleuve Congo pour atteindre en 1901 les alentours du lac Victoria, en Ouganda (250 000 morts en 1900-1905). Le futur Congo belge est atteint simultanément.
  • Devant les bénéfices réalisés par les compagnies belges au Congo, les Français veulent les imiter. Le ministère des Colonies reçoit 119 demandes de concessions, définies comme « entreprises de colonisation ». En un an, quarante sociétés se partagent 70% du territoire : par exemple, la Compagnie des sultanats du Haut-Oubangui reçoit une concession de 140 900 km².
Maghreb
  • Janvier : émeutes anti-juives, en particulier à Alger. Elles ne prennent fin qu’après le départ du gouverneur général Louis Lépine en juillet.
  • 26 juillet : Édouard Laferrière est nommé gouverneur général de l’Algérie (fin en 1900)
  • 23 août : Laferrière obtient du gouvernement français les décrets qui sont en quelque sorte une Constitution de l’Algérie : création des délégations financières, réorganisation du Conseil supérieur, accroissement de l’autonomie économique et sociale.
  • 12 octobre: Installation du premier conseil municipal à Mateur, en Tunisie.
  • Rivalité franco-allemande au Maroc : Paris obtient de la Grande-Bretagne la reconnaissance de son autorité sur l’hinterland d’Afrique du Nord. Mais Berlin, qui entend s’imposer sur le terrain, envoie un nouveau représentant au Maroc. Ce dernier rejoint son poste en navire de guerre, accompagné de négociants, d’industriels et d’un état-major d’officiers.
Amérique
  • 1er juillet : Bataille de la colline de San Juan
  • 16 juillet : reddition de Santiago de Cuba
  • 8 février : Coup d’État au Guatemala. Le président José María Reina Barrios est assassiné par Oscar Zollinger, un Allemand. Son successeur, Manuel Estrada Cabrera, réussira d’élection en élection à se maintenir au pouvoir pendant vingt-deux ans. Caudillisme jusqu’en 1940.
  • 10 février : Dictature de Juan Lindolfo Cuestas en Uruguay. Hégémonie du parti Colorado jusqu’en 1904.
  • 15 février : Explosion mystérieuse du cuirassé Américain USS Maine en rade de La Havane. Bien qu’il s’agisse d’un accident, Washington en accuse les Espagnols. les États-Unis déclenchent les hostilités contre l'Espagne.
  • 27 mars : Le gouvernement des États-Unis demande à l’Espagne un armistice immédiat à Cuba, de supprimer la politique des camps de concentrations et d’accepter une médiation américaine pour que Cuba obtînt son indépendance.
  • 9 avril : L'Espagne déclare le cessez-le-feu dans sa guerre contre Cuba.
  • 10 avril : Madrid a pratiquement accepté toutes les conditions imposées par William McKinley sauf la promesse d’indépendance.
  • 11 avril : Poussé par l’opinion, le président McKinley demande au Congrès l'autorisation d'intervenir à Cuba.
  • 20 avril : Le gouvernement des États-Unis lance un ultimatum à l'Espagne dans l'affaire de Cuba.
  • 25 avril : Guerre hispano-américaine. Le Congrès américain déclare la guerre à l’Espagne, arguant que « le peuple de Cuba doit être libre et indépendant »
  • 27 avril : Sur instruction de Theodore Roosevelt, l’amiral George Dewey quitte Hong Kong avec sept vaisseaux.
  • 1er mai : L'amiral George Dewey détruit sans la moindre perte les dix navires de la flotte espagnole bloquée dans le port de Manille. Interdiction de la manifestation contre la guerre organisée à New York par le parti socialiste ouvrier.
  • 10 mai : Fondation à Salt Lake City de la Western Labor Union.
  • 11 mai : Combat de la baie de Cardenas.
  • 12 mai : Bombardement de San Juan de Porto-Rico.
  • 27 mai : Blocus de la flotte espagnole par la flotte des États-Unis dans la rade de La Havane.
  • 13 juin : Création du territoire du Yukon (capitale : Whitehorse) en vertu de l’Acte du Territoire du Yukon.
  • 1er juillet : Bataille de la colline de San Juan, à Santiago.
  • 3 juillet : Bataille de Santiago de Cuba
  • 7 juillet : L’annexion d’Hawaï et de Wake par les États-Unis est approuvée par le Congrès.
  • 15 juillet : Capitulation des troupes espagnoles à Cuba.
  • 16 juillet : Cuba est délivrée. Santiago tombe aux mains des Américains. Les Espagnols engagent des préliminaires de paix.
  • 12 août : Les Américains entrent dans Manille.
  • 21 août : Les États-Unis prennent l'île de Porto Rico.
  • 15 septembre - Création aux États-Unis du National Afro-American Council pour protester contre le lynchage, contre le système de péonisation, la discrimination et la privation des droits de représentation.
  • 12 octobre : Julio Argentino Roca est élu président de la République Argentine pour la seconde fois (fin en 1904). Les conservateurs dominent en Argentine jusqu’en 1916. Homme d’expérience (président de 1880 à 1886), Roca tente de remettre de l’ordre dans les finances de l’Argentine. Il échouera, comme ses prédécesseurs, impuissant à faire face aux conséquences de l’inflation dans un pays ou cohabitent deux cours différents du peso.
  • 15 novembre : Manuel Ferraz de Campos Sales est élu président du Brésil (fin en 1902).
  • 10 décembre : Traité de Paris : Fin de la guerre hispano-américaine, les États-Unis annexent Guam et Porto Rico à titre d’indemnité et achètent les Philippines à l’Espagne pour 20 millions de dollars. Cuba devient indépendant sous protectorat américain (1903-1934).
  • À la fin de la guerre, l’économie de Cuba tombe aux mains des intérêts américains (chemin de fer, mines, exploitations sucrières).
  • Conférences à Québec (24 août-11 octobre) et Washington (7 novembre-21 février 1899) pour régler le contentieux qui oppose le Canada et les États-Unis à propos de l’Alaska. Devant l’impasse des pourparlers, on décide de demander à la Grande-Bretagne de servir d’arbitre. Elle donne raison aux États-Unis.
  • Une Ligue anti-impérialiste se constitue aux États-Unis, rassemblant des personnalités diverses (Grover Cleveland, Gompers, Mark Twain, Carnegie, William James).
  • Retour de la prospérité aux États-Unis. Remontée des prix agricoles jusqu’en 1920.
  • La Standard Oil contrôle le réseau national de pipe-lines et raffine 83,7% de la production de pétrole dont elle assure un bon tiers.
  • La guerre hispano-américaine révèle les faiblesses de l’US Army, hâtivement portée de 26 000 à 60 000 hommes et gonflée de 200 000 volontaires, en matière d’équipement, de logistique et de service de santé. Sur 5462 morts, 379 sont tués au combats, les autres sont victimes de la fièvre jaune ou de la dysenterie et d’intoxications alimentaires provoquée par de la viande avariée.
  • La Louisiane, à l'instar d'autres États, met en place une clause du grand-père : limitation du droit de vote non applicable aux personnes dont le grand-père ou ses descendants ont voté avant 1867 : moyen d'exclure les noirs et les immigrants.
Océanie
  • 21 juin : Les États-Unis prennent l'île de Guam.
  • 7 juillet : Annexion de Hawaii par les États-Unis.
Asie
  • 1er mai : Bataille de la baie de Manille.
  • 6 mars : Des bases militaires européennes sont installées en Chine. À la suite de la convention de 1898, l’Allemagne se taille une zone d’influence en Chine (Qingdao).
  • 27 mars : La Russie se fait céder Port-Arthur (aujourd'hui Lüshun) et la presqu’île de Liaodong à bail pour vingt-cinq ans.
  • Mars : Début de la révolte des Boxers en Chine (fin en 1900).
  • 10 avril : La France obtient le droit de construire un chemin de fer de Lao Kay (Tonkin) à Yunnanfu achevé en 1910.
  • 25 avril : Accord Nishi-Rozen entre le Japon et l'empire russe. Le Japon admet l’influence de la Russie au nord de la Grande Muraille et obtient la reconnaissance de ses intérêts économiques dans la zone Chine-Mandchourie.
  • 1er mai, Guerre hispano-américaine : Victoire de l’amiral George Dewey sur la flotte espagnole dans la baie de Manille. Les Américains occupent les Philippines mais se heurtent à la résistance des forces nationalistes commandées par Emilio Aguinaldo
  • 19 mai : Emilio Aguinaldo, réfugié à Hong Kong depuis 1897, débarque aux Philippines.
  • 27 mai : La France acquiert en location la baie de Guangzhou Wan.
  • 11 juin : « Réforme des Cent Jours ». L’empereur de Chine Guangxu entreprend un vaste programme de réformes avec l’aide d’un groupe d’intellectuels réformistes dirigés par Kang Youwei et Liang Qichao pour relever le pays.
  • 12 juin : Emilio Aguinaldo proclame l'indépendance des Philippines à Manolos, mais les Américains interdisent l’entrée de la ville aux nationalistes.
  • 1er juillet : Le Royaume-Uni occupe le port de Weihai Wei au Shandong et obtient un droit de préemption sur le bassin du Yangzi Jiang. Il loue Hong Kong à la Chine pour quatre-vingt-dix-neuf ans.
  • 12 août : Les Américains entrent dans Manille.
  • 15 septembre : Sa tante Cixi, pressée par les nobles mandchous, somme l’empereur de renvoyer les réformistes. Guangxu charge le chef militaire Yuan Shikai de faire exécuter le général Ronglu (homme de Cixi) et d’arrêter Cixi. Cependant Yuan Shikai fait part des projets de l’empereur à Ronglu qui prévient l’impératrice.
  • 21 septembre : Cixi fait surveiller les portes du palais par Ronglu et fait exécuter les réformistes (Kang Youwei et Liang Qichao réussissent à fuir au Japon). L’empereur, déclaré faible d’esprit, est séquestré jusqu’à sa mort dans le palais. L’échec de la réforme des Cent Jours entraîne la création d’une nouvelle secte, xénophobe et mystique : le mouvement des Boxers.
  • 10 décembre : L’Espagne cède les Philippines aux États-Unis au traité de Paris.
  • Soulèvement d’Andijan en Asie centrale.
  • La Russie prend le contrôle de la totalité du Turkestan.
  • Inde : Fondation de la ville de Lyallpur en plan en étoile (aujourd'hui Faisalabad au Pakistan).
  • Indonésie : Les Hollandais imposent les « traités succincts » faisant des princes des « États indigènes » de simples exécutants aux ordres du pouvoir colonial.
  • Indochine : Mise en place d’un consortium sous la houlette de la Banque d'Indochine. Il regroupe toutes les grandes banques françaises (Société générale, Comptoir national d’Escompte, etc.) ainsi que la Société de Construction des Batignolles, la Régie générale des Chemins de fer.
  • Tibet : Fin tragique de l’expédition du missionnaire canadien Petrus Rijnhart, accompagné de sa femme Suzie et de leur bébé Charlie. Seule Suzie Rijnhart survit.
  • Les Occidentaux contraignent le Japon à évacuer Taïwan.
  • Suite à l’annexion d’Hawaii par les États-Unis, le Royaume-Uni se rapproche du Japon.
  • Japon : Adoption d’un code civil inspiré du code allemand de préférence à un premier projet préparé par des juristes français.
Proche-Orient
  • Octobre : Voyage de Guillaume II d'Allemagne à Constantinople et à Jérusalem. Il assure le sultan ottoman de soutien de l’Allemagne. L’Allemagne obtient la construction du chemin de fer de Bagdad.
  • 2 novembre : Theodor Herzl rencontre le kaiser Guillaume II à Jérusalem.
  • La crise de Fachoda renforce l’antagonisme franco-britannique en Égypte. La France entrave l’action de Londres en faisant passer sous sa protection consulaire de nombreux responsables nationalistes par le système des capitulations.
  • Le syrien sunnite Rashid Rida fonde en Égypte la revue politique et littéraire al-Manar (Le Phare), qui dans la lignée de la Salafiyyah, plaide pour un relèvement de la société arabe par les valeurs de l’Islam. Il propose l’établissement d’un Califat à La Mecque.

Europe

  • 13 janvier : Émile Zola publie dans l'Aurore, « J'accuse », texte en faveur de Dreyfus.
  • 14-16 mars : Fondation à Minsk du parti social-démocrate russe (POSDR), par des marxistes et le Bund.
  • 28 mars : Lois navales du secrétaire d’État à la marine Alfred von Tirpitz adoptés par le Reichstag en Allemagne. Elles prévoient la mise en chantier de 17 cuirassés de ligne, 8 cuirassés côtiers, 35 croiseurs et 2 vaisseaux de ligne. Ce programme ne prétend par rivaliser avec la flotte britannique mais est à la hauteur des ambitions coloniales et commerciales de l’Allemagne.
  • Printemps : Émeutes dans toute l’Italie contre la hausse des prix. L’Italie semble au bord de l’explosion sociale. Des désordres éclatent dans les Pouilles, dans les Marches, en Toscane, en Romagne et en Lombardie. L’agitation atteint Milan.
  • Mai : Terreur blanche en Italie. Le général Luigi Pelloux écrase une révolte dans le Sud et la moitié du royaume est placé sous la loi martiale.
  • 6-9 mai : À Milan, la troupe du général Bava Beccaris tire sur la foule, laissant plus de cent tués. Répression des manifestations, arrestations, procès, dissolution d’organisations socialistes, catholiques ou simplement démocratiques, interdiction de 110 journaux.
  • 13 mai, Royaume-Uni : Le secrétaire d’État aux colonies Joseph Chamberlain critique l’isolationnisme britannique. Il évoque un rapprochement avec l’Allemagne, estimant inévitable un affrontement avec les Russes en Extrême-Orient et avec la France en Afrique.
  • 16 juin : Montée de la social-démocratie en Allemagne, qui occupe 56 sièges au Reichstag avec 27,2% des suffrages. Les conservateurs obtiennent 56 sièges. Le Zentrum garde une centaine de sièges.
  • 29 juin : Les événements de mai entraînent la chute du gouvernement Di Rudini. Le roi appelle le général Luigi Pelloux, qui jouit d’une réputation libérale.
  • 25 août : émeute turque en Crète. Massacre de chrétiens.
  • 28-31 août : 2e Congrès sioniste à Bâle.
  • 10 septembre : Assassinat de l'impératrice Elisabeth d'Autriche à Genève par l’anarchiste Italien Luigi Luccheni.
  • 15 novembre : Fondation à Turin de la Corda Fratres–Fédération internationale des étudiants.
  • Novembre : Une grande exposition à Turin célèbre le 50e anniversaire de la Constitution et la première guerre d’indépendance. Traité de commerce entre l'Italie et la France.
  • 9 décembre : Le prince Georges de Grèce, nommé par les puissances haut-commissaire en Crète (26 novembre), arrive à Souda. Autonomie de la Crète (fin en 1908).
  • 10 décembre : Après le traité de Paris et la perte de ses dernières colonies, l’Espagne paie son affaiblissement sur le plan intérieur. La Catalogne et les provinces basques revendiquent leur autonomie, tandis que le mouvement anarchiste gagne en influence en s’appuyant sur la pauvreté de la population.
  • Abolition du remplacement militaire aux Pays-Bas.
  • Le suffrage universel est introduit en Norvège. Le droit de vote est accordé aux femmes dans les élections locales en Norvège.
  • Union des partis socialistes et républicains au Portugal. Les socialistes obtiennent leurs premiers députés.
  • Interdiction des grèves des ouvriers agricoles hongrois.
  • Équilibre du budget de l’État italien.
  • Réforme des impôts sur le commerce et l’industrie en Russie.
  • Autriche : Naissance du métro de Vienne, deux ans avant celui de Paris, 35 ans après Londres.
  • Un imprimeur de Dublin, Arthur Griffith, lance le mouvement nationaliste irlandais Sinn Féin (fondation en 1905).
  • Eduard Spelterini traverse les Alpes en ballon.

Naissances en 1898

  • 11 janvier : « Nacional II » (Juan Anlló y Orío), matador espagnol († 4 octobre 1925).
  • 12 janvier : Félix De Boeck, peintre belge († 18 janvier 1995).
  • 21 janvier : Rudolph Maté, réalisateur polonais († 27 octobre 1964).
  • 23 janvier : Sergueï Eisenstein, réalisateur soviétique.
  • 3 février : Alvar Aalto, architecte et designer finlandais († 11 mai 1976).
  • 10 février : Bertolt Brecht, dramaturge allemand. Joseph Kessel, écrivain français.
  • 14 février : Fritz Zwicky, astrophysicien suisse.
  • 15 février : Totò, acteur de cinéma et chanteur italien († 1967).
  • 18 février : Enzo Ferrari, constructeur d'automobiles († 14 août 1988).
  • 4 mars : Georges Dumézil, philologue, académicien français (fauteuil 40).
  • 13 mars : Henry Hathaway, cinéaste américain.
  • 3 avril : Michel de Ghelderode, auteur dramatique belge († 1er avril 1962).
  • 5 avril : Geer Van Velde, peintre néerlandais († 5 mars 1977).
  • 26 avril : Magdeleine Hutin, religieuse et fondatrice d'ordre († 6 novembre 1989)
  • 3 mai : Antoine Balpêtré, acteur français. Golda Meir femme politique israélienne, ancien premier ministre d'Israël.
  • 8 mai : Henri Adeline, général de brigade et résistant français († 30 avril 1971). Alojzije Stepinac, cardinal croate, archevêque de Zagreb († 10 février 1960).
  • 10 mai : Giacomo Violardo, cardinal italien de la curie romaine († 17 mars 1978).
  • 15 mai : Arletty, actrice française († 23 juillet 1992).
  • 16 mai : Kenji Mizoguchi, réalisateur japonais. Tamara de Lempicka, peintre américain d'origine polonaise. Marcel Griaule, ethnologue français († 1956).
  • 18 mai : René Simon, professeur d'art dramatique français.
  • 19 mai : Julius Evola, penseur italien.
  • 17 juin : Maurits Cornelis Escher, graveur néerlandais. Carl Hermann, cristallographe allemand.
  • 17 juillet : Berenice Abbott, photographe américaine.
  • 19 juillet : Herbert Marcuse, philosophe américain († 29 juillet 1979).
  • 22 juillet : Alexander Calder, artiste américain.
  • 30 juillet : Henry Moore, sculpteur britannique.
  • 13 août : Jean Borotra, joueur de tennis.
  • 26 septembre : George Gershwin, compositeur américain.
  • 11 novembre : René Clair, réalisateur français.
  • 21 novembre : René Magritte, peintre belge.
  • 23 novembre : Mikhaïl Artamonov, historien et archéologue russe († 31 juillet 1972).
  • 29 novembre : Clive Staples Lewis, écrivain et universitaire irlandais.
  • 11 décembre : Joseph Marie Trinh-nhu-Khuê, cardinal vietnamien, archevêque de Hanoï († 27 novembre 1978).
  • 21 décembre : Romanie Pollet, doyenne de Belgique depuis le 19 janvier 2008.

Décès en 1898

  • 14 janvier : Lewis Carroll, mathématicien, écrivain et photographe britannique.
  • 11 février : Antoine Révillon, journaliste, écrivain et homme politique français.
  • 8 mars : « Frascuelo » (Salvador Sánchez Povedano), matador espagnol (° 23 décembre 1842).
  • 15 mars : Aubrey Beardsley, graveur et dessinateur britannique.
  • 12 avril : Elzéar-Alexandre Taschereau, cardinal canadien, archevêque de Québec (° 17 février 1820).
  • 18 avril : Gustave Moreau, peintre français.
  • 9 juin : Joseph Jaquet, sculpteur belge (° 30 janvier 1822).
  • 17 juin : Edward Burne-Jones, peintre britannique.
  • 30 juillet : Otto Eduard Leopold von Bismarck, chancelier allemand.
  • 3 août : Charles Garnier, architecte français.
  • 8 août : Eugène Boudin, peintre français.
  • 23 août : Félicien Rops, peintre belge .
  • 9 septembre : Stéphane Mallarmé, poète français.
  • 10 septembre : Sissi, alias Élisabeth de Wittelsbach, impératrice d'Autriche-Hongrie.
  • 25 septembre : Gabriel de Mortillet, préhistorien français (° 29 août 1821)
  • 24 octobre : Pierre Puvis de Chavannes, peintre, graveur et dessinateur symboliste français.
  • 25 décembre : Georges Rodenbach (43 ans), poète symboliste belge (° 16 juillet 1855).
  • 28 décembre : Martin Nadaud, homme politique français.
Dates non précisées
  • Ivan Ivanovitch Chichkine, peintre russe.
  • Albert Fernique photographe français, pionnier de la photomécanique.

Publié dans Chronologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article