Fischer Hans

Publié le par Roger Cousin

Fischer HansHans Fischer (27 juillet 1881 à Frankfurt-Höchst, Allemagne - 31 mars 1945 à Munich) est un chimiste allemand spécialisé en chimie organique, lauréat du prix Nobel de chimie en 1930. Son père était Eugen Fischer, directeur de Kalle & Co à Wiesbaden et privatdozent au lycée technique de Stuttgart. Il fait ses études à Stuttgart et à Wiesbaden, puis étudie la chimie et la médecine à l'université de Lausanne et à Marbourg.

Il entame sa carrière à la clinique médicale de Munich, puis à l'Institut de chimie de Berlin sous la direction d'Emil Fischer, prix Nobel de chimie en 1902. De retour à Munich en 1911, il obtient un poste en médecine un an plus tard.

En 1913, il devient maître de conférence en physiologie à l'Institut de physiologie de Munich. En 1916, il devient professeur de chimie médicale à l'université d'Innsbruck, succédant à Windaus, puis à l'université de Vienne en 1918. De 1921 à sa mort, il occupe le poste de professeur de chimie organique à l'université technique de Munich.

Les recherches scientifiques de Fischer ont porté principalement sur l'étude des pigments dans le sang et la bile, et la chlorophylle des feuilles. Il s'intéressa également à la chimie du pyrrole, d'où dérivent ces pigments. Il effectua en particulier la synthèse de la bilirubine et de l'hémine. Il obtint le prix Nobel de chimie en 1930 « pour ses recherches sur la constitution de l'hémine et la chlorophylle, spécialement sa synthèse de l'hémine ». Il fut également lauréat de la médaille Liebig en 1929 et de la médaille Davy en 1937.


Publié dans Scientifiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article